Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Nous sommes sur la page 3 / 30

Nbs, 25 ans, Toulon
J'avoue être tomber amoureuse alors que j'étais mariée
J'avoue avoir créer des histoires pour quitter mon mari et avoir la conscience tranquille
j'avoue l'avoir trompé une fois juste avant de demander le divorce.
J'avoue avoir été heureuse pendant un moment avec mon amant qui m'a aimé et soutenu
Et le tromper à son tour lorsque j'ai été loin de lui
Le plus cruel est que j'avoue avoir énormément aimé ça.
J'avoue que je suis désorientée car je sais pas si toute ma vie se résumera a tromper et prendre mon pied avec un autre homme.
J'avoue être déboussolé à l'idée de rentrer et devoir regarder mon mec dans les yeux.
J'avoue que j'aurai jamais ce courage de lui avouer en face.
J'avoue tout simplement que je me sens comme une merde même si je posséde un bon fond.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Homme46, 46 ans, Rouen
J'avoue que sexuellement, avec ma femme, ce n'est pas ça. C'est rare, et quand on le fait, c'est morne et plat. Donc j'avoue que je vais voir des escorts, et qu'elles savent me satisfaire. Ce ne sont pas toujours des beautés rares, mais elles savent y faire, et au moins, on peut changer de position.
J'avoue aussi que je fantasme sur quelques collègues de travail, même si certaines sont bien plus jeunes que moi. Elles sont jolies avec de belles formes, et j'avoue que cela ne doit pas être mal de faire l'amour avec elles. J'avoue aussi que j'aimerais bien essayer une escort d'une vingtaine d'années..
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Camille23, 25 ans, Liège
J'avoue être fiancée.
J'avoue avoir embrassé un autre.
J'avoue avoir apprécié.
J'avoue ne pas regretter.
J'avoue vouloir le revoir.
J'avoue vouloir recommencer.
J'avoue vouloir aller plus loin.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lucille, 21 ans, Paris
J'avoue avoir trompé mon copain pour la première fois de ma vie en vacances.
J'avoue avoir aimé ça et recommencé une seconde fois.
J'avoue avoir eu un gros coup de blues de rentrer de ces magnifiques vacances que j'aurais aimé prolonger.
J'avoue ne plus me sentir en phase avec mon copain depuis un moment...
J'avoue espérer que la flamme revienne entre nous et que notre relation de couple s'arrangera. Mais avec ça sur la conscience, je pense que ce sera difficile !

J'avoue que je n'aurai pas le courage de lui parler de ce que j'ai fait, et je crois que ce serait inutile car il ne le saura jamais.
Et enfin, j'avoue ne pas avoir beaucoup de remords car je n'ai jamais pris mon pied comme ça avec quelqu'un, et si je ne l'avais pas fait, j'aurais eu des regrets !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Bibou, 21 ans, Lyon
J'avoue que j'ai embrassé une autre fille en soirée, tellement saoul que son visage et son numéro de téléphone ne me seront jamais connu.

J'avoue que ta réaction était normale.

Mais putain, ce que j'avoue surtout, c'est que je t'aime encore plus !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Carmen, 23 ans, Charleroi
Tu ne t'es même pas excusé. Tu m'as fait souffrir mais pour toi, tout était de ma faute.
Depuis un mois ça ne va plus entre nous, quand j'essaie de te faire plaisir j'ai droit à un "je m'en fou".
Pourquoi tu n'es pas venu me voir quand ça n'allait pas, pourquoi tu m'as laissée espérer dans mon coin.
Tu t'es confié à ta belle-soeur au lieu de venir parler à ta copine. Comment veux-tu que je me sente devant elle maintenant que je sais qu'elle connait tous nos secrets et mes secrets.
Pourquoi tu ne m'as acceptée comme je suis. J'étais pourtant gentille agréable sympa... avec de grands défauts bien sûr, j'aimais dormir, je te voulais pour moi toute seule, j'ai souvent peur d'être abandonnée, je suis assez timide en groupe...
Pourquoi alors tu me disais je t'aime or que tu ne le pensais plus.

Tu as joué avec mes sentiments et mon coeur. Et maintenant il est cassé et je n'en ai plus d'autre à te donner.
Tu serais venu aujourd'hui, ne fusse qu'en disant, je suis désolé de t'avoir fait souffrir, je serais retombée dans tes bras. Mais non au lieu de ça j'ai eu droit à un "t'es vraiment pénible".
En fait tu es juste égoïste...
Je vais avoir du mal à t'oublier et pourtant il le faut.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Amélie, 21 ans, Paris
J'avoue que ce soir, je sais que tu es avec elle.
J'avoue savoir que tu me trompe.
J'avoue prendre un malin plaisir à te bombarder de sms, juste pour te faire chier.
J'avoue que ce soir, c'est ton meilleur ami qui est chez nous.
J'avoue que ce soir, il me prendra dans notre lit.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Frenchbreak, 41 ans, Paris
Pour Tango85, je suis dans une situation identique.
J'essaye de voir ce qui me pousse à cela. L'envie de séduire, l'envie de me sentir vivant, l'envie de vibrer comme je ne vibre plus avec ma femme, même si je l'aime et comme toi ne pense pas finir ma vie avec quelqu'un d'autre.
Parfois simplement l'envie de baiser et de tirer un bon coup... triste mais c'est une partie de moi que j'"assume" pour moi.
Bien sûr je n'en parle pas à ma femme, et puis il y a les goûts différents pour le sexe, des besoins et des fréquences différentes. J'ai pas de solution, mais essaye d'y voir clair et de t'accepter comme tu es, même si ça ne cadre pas avec la morale chrétienne dans laquelle nous vivons et ce que nous aimerions bien être. Le corps (coeur) a ses raisons que la raison ignore.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Kaneda, 33 ans, Paris
J'avoue avoir de la chance d'avoir une amie comme toi. J'avoue que pas mal de mes potes aimeraient aussi avoir une collègue avec qui faire la tournée des bars, discuter des heures, se chamailler, faire une virée dans Paris jusqu'au petit matin...

J'avoue que cette complicité est précieuse, et que ces derniers temps, on a frisé le dérapage.
J'avoue que c'est moi qui ai tenté le premier de franchir la ligne rouge... et avoir mal digéré ton recadrage, avoir été en colère.

J'avoue que cette conversation franche qu'on a eu m'a fait du bien, et être heureux qu'on se soit quitté de bonne humeur après avoir vidé nos sacs. Je suis soulagé, on va reprendre nos bonnes vieilles habitudes, et c'est tant mieux.
J'avoue que tu as raisons : on est tous les deux respectivement en couples, et ça serait bête, vraiment trop bête...

...Mais j'avoue que je vais recommencer à la première occasion car je sais que tu y pense aussi... tu as même rougi...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Magdi, 46 ans, Palaiseau
J'avoue ne pas jouir en faisant l'amour avec mon mari.
J'avoue prendre mon pied avec d'autre partenaire.
J'avoue être restée fidèle pendant 15 ans.
J'avoue que j'ai commencé à le tromper en découvrant son infidélité.
J'avoue depuis, j'ai couché avec 5 mecs, j'avoue avec ma dernière trouvaille je suis au 7ème ciel, j'avoue j'aimerai arrêter car je me culpabilise, j'avoue que je pense à cette personne je l'appelle et à chaque fois c'est intense.
J'avoue que j'aime faire l'amour avec lui.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Tango85, 38 ans, La Roche sur Yon
Je trompe ma femme depuis plusieurs années avec des femmes différentes et ce, régulièrement.
Je n'arrive pas à stopper cette spirale infernale et je m'en veux terriblement...

Je m'en veux d'être comme cela, je m'en veux de ne pas arriver à m'arrêter, de ne pas être assez fort. Aussi bizarre que cela puisse paraître, j'aime mon épouse, aussi fort qu'au premier jour, je n'imagine pas deux secondes finir ma vie à côté d'une autre femme qu'elle.
Cet amalgame est terrible à vivre.
Je suis le seul fautif de cette situation même si je pourrai entrée dans le reproche et l'aggravement d'une situation.
Je m'en veux et ce tous les jours, à chaque minute, à chaque seconde, l'air est oppressant et chaque jour, je me bat contre ce vice qui me ronge.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lizia, 22 ans, Paris
J'avoue que je travaille avec lui depuis 3 mois.
J'avoue que je suis avec mon copain depuis 5 ans.
Mais j'avoue que mon collègue a commencé à me tourner autour.
J'avoue que je l'ai trouvé super craquant.
J'avoue que ses avances sont devenues de plus en plus insistantes.
J'avoue que j'ai fini par craquer.
J'avoue que j'ai fini dans son lit plus d'une fois.
J'avoue que je me suis sacrement attachée à lui.
J'avoue que j'ai même pensé à quitter mon copain.
J'avoue que j'ai l'impression que ce n'est pas réciproque et ça me fait souffrir.
J'avoue que malgré tout j'ai tout le temps envie de lui.
J'avoue qu'en ce moment il est à coté de moi et que je n'ai qu'une seule envie...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Homme50, 26 ans, Cherbourg
J'avoue avoir peur de vieillir sans avoir profité de la vie.
J'avoue avoir rencontré différentes escortes dans des hôtels pourris.
J'avoue être excité à l'idée de me rendre auprès d'elles.
J'avoue avoir essayé des choses que je ne ferai sûrement jamais avec toi.
J'avoue avoir très mal dormi la nuit dernière car je suis rongé par le remord.
J'avoue que j'ai pris la décision de ne jamais te l'avouer.
J'avoue être inquiet pour l'avenir surtout avec le bébé à naître.
J'avoue avoir le plus grand mal à te regarder dans les yeux.
J'avoue que je déteste ces crises de remords.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Fleur, 19 ans, Dijon
J'avoue que nous ne sommes ensemble que depuis peu et que j'aime être avec toi, vraiment. Je me sens bien, en fait, je pense même que je pourrai tomber amoureuse de tes beaux yeux bleus.
Mais j'avoue aussi qu'à force d'avoir été prise pour une conne, je m'empêche volontairement de m'attacher à toi.
J'avoue que je fais tout pour saboter notre relation par peur de me faire avoir la première.
J'avoue que j'ai embrassé ce charmant jeune homme, qui est lui aussi en couple.
J'avoue que je le regrette mais que j'ai envie que tu l'apprennes et que tu rompes.
J'avoue que j'en ai franchement marre d'être devenue si méfiante.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Paracétamol, 25 ans, Paris
J'avoue que j'ai réussi à récupérer mon ex, et que nous sommes de nouveau ensemble depuis environ 10mois.
J'avoue qu'il vit à l'étranger et que ce n'est pas toujours évident mais que je tiens la distance car je l'aime et que je ne veux pas le laisser filer une seconde fois, la première fois m'a servi de leçon.
J'avoue que je suis une "séductrice-addict", que j'adore séduire, plaire, jouer avec les limites, mais sans jamais les dépasser.
J'avoue que pendant des mois j'ai résisté aux nombreux mecs qui me couraient après, disant toujours non non non, je suis amoureuse et fidèle.

J'avoue qu'il y a 4 jours, un collègue m'a smackée suite à un défi. J'avoue que sur le coup j'ai eu un mouvement de surprise et de recul, mais que ça ne m'a pas dérangée plus que ça.
J'avoue que ce collègue m'a plu dès que je suis arrivée dans la boite, il y a presque un mois, mais que je m'étais promis de rester sage cette fois, de ne pas draguer, de ne pas chercher à le séduire.
J'avoue que suite à ce smack nous avons pris le RER ensemble et que nous avons fini par nous embrasser.
J'avoue que le lendemain, nous avons passé deux heures et demies ensemble, et que nous avons passé notre temps à rire et nous embrasser.
J'avoue que là, il est passé en horaires de nuit au boulot, et que pour ma part, mon contrat se termine à la fin de la semaine, et qu'après je pars en vacances avec mon chéri. Nous ne devions donc pas nous revoir avant mi-septembre, mais j'avoue que nous ne pensons pas tenir, et que nous allons probablement nous voir la veille de mon départ.
J'avoue qu'il a une copine, et qu'on est sacrément dans la merde si ça continue ainsi...
J'avoue que je pensais ne jamais être infidèle, que j'avais un avis très tranché sur la question, mais je pense qu'il faut vraiment se retrouver dans la situation avant de juger...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Anonyme32, 25 ans, Laval
J'avoue que je sais que tu m'aimes, et que je t'aime aussi.
J'avoue que j'ai toujours trompée mes partenaires, mais que toi je n'en serai jamais capable.
J'avoue qu'il n'y a que toi que je désire.
J'avoue que je sais que tu n'aimes personne d'autre que moi, mais que je doute que ce soit pareil au lit.
J'avoue qu'on se marie aujourd'hui, et que je suis en train d'écrire ce qui me ronge le coeur sur l'ordinateur.
J'avoue que j'ai vu les messages que 'ta meilleure amie' t'a envoyé.
J'avoue que je suis allée lui péter la gueule et qu'elle ne t'a plus reparlée, mais j'avoue qu'aujourd'hui, j'ai vu que tu lui avais encore écrit.
J'avoue que je te le pardonnerais, mais qu'elle, elle va encore y repasser.
J'avoue pourtant que tu me désires toujours autant, et qu'hier soir était la meilleure fois au lit de notre vie.
J'avoue que je sais que tu lui écris pour t'excuser, mais que j'aimerais bien encore aller la voir pour me défouler.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Jonhatan, 35 ans, Montauban
J'avoue que si tu continue à me casser les pieds et à me rendre la vie impossible, je vais finir par aller voir ailleurs pour avoir de la tendress ! Si je reste avec toi à l'heure actuelle c'est pour notre fille.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Roudoudou, 37 ans, Libourne
J'avoue en avoir plus que marre de lire vos aveux d'infidélités.
J'avoue ne pas comprendre comment vous faites après ça, pour regarder dans les yeux votre compagnon officiel.
J'avoue que vos aveux me dégoutent et d'ailleurs, que vous aussi, vous me
dégoutez.
J'avoue que j'aimerai bien voir à quoi vous ressemblez, mais j'avoue aussi être certain que vous êtes moches à l'intérieur.
J'avoue que je pourrai simplement arrêter de vous lire, mais que lorsque je commence un aveu, j'ai envie d'aller au bout.
J'avoue ne pas comprendre comment vous faites pour mener une double vie, et oser vous regarder dans la glace sans ressentir du dégout.
J'avoue penser que vous êtes des personnes misérables et qu'à mon humble avis vous ne méritez pas pour l'instant d'être aimé.
J'avoue comprendre que vous vivez en couple mais que vous n'en voulez pas les contraintes. Dans ce cas, ayez le courage de partir et menez une vie faites de rencontres multiples.
J'avoue détester l'idée de vivre dans le mensonge, comme vous le faites souvent sans scrupule.
J'avoue penser que vous ne valez pas grand chose, et que si toutefois vous connaissez le mot "respect", il ne doit pas beaucoup vous inspirer.
J'avoue espérer que votre conjoint(e) fait la même chose que vous. Ainsi, il(elle) est à votre niveau et vous vous méritez.
J'avoue ne pas croire en dieu, mais que quand on s'engage dans une relation sérieuse, on se doit d'être loyal et honnête.
J'avoue que je suis marié, mais que je n'ai pas la certitude que ma femme et moi resterons fidèles. Mais j'ai envie d'y croire, contrairement à vous.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lune, 28 ans, Paris
J'avoue que je t'ai trompé, moi qui prône la fidélité. Et que je ne l'ai pas fait qu'une fois. J'avoue que j'ai apprécié, ce moment de passion avec un autre.
J'avoue que je ne suis pas fière quand je vois que tu es formidable.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Hybiscus, 25 ans, Nantes
J'avoue qu'après tout ce qui m'est arrivé ces derniers mois, je devrais être contente.

Heureuse de l'avoir rencontré, d'être avec lui, de me réveiller tout ces matins contre lui.

Oui mais... pourquoi le désir s'éteint déjà ?

Au début, c'était lumineux et intense. Et aujourd'hui, lui non plus ne comprend pas pourquoi, mais il n'a pas trop envie en ce moment.
Comme mon ex...
Je vais finir par croire que ça vient de moi, que je fais quelque chose qui ne faut pas...

Je suis peut-être trop maternelle... je sais pas ce qui se passe... je vais finir par croire que la vie de couple calme et sereine, n'est pas pour moi...
Je ne veux pourtant pas être condamnée au libertinage... et mes anciens amants qui se réveillent avec les beaux jours.
Oui mais pourtant, je résiste largement, car je suis amoureuse.
Oui, je l'aime.

Mais pourquoi déjà, je me sens m'éteindre... ? Ai-je trop gouté aux plaisirs interdits ? J'avoue que si les MST n'existaient pas, je ne sais pas si je résisterais longtemps... même quand on se protège, un accident est vite arrivé... allez expliquer à votre partenaire qu'il va falloir mettre une capote, alors qu'elle a été abandonnée... J'avoue que j'ai envie qu'il me saute dessus quand je rentre du boulot... J'avoue ne pas savoir qui vibre en moi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Missdeparis, 26 ans, Paris
J'avoue que je l'ai trompé pensant ne plus l'aimer...
J'avoue qu'il l'a découvert. Et là j'ai réalisé que je l'aimais encore. Il m'aime toujours mais cette faute est impardonnable.
J'avoue que j'ai peur qu'il me dise que c'est fini entre nous. Et je l'aurai bien cherché...

J'avoue que tromper son partenaire est ridicule et ne cause que du mal et de la tristesse.
J'avoue que je ne ferais plus jamais une telle ânerie !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Niwawa, 21 ans, Salon
J'avoue l'aimer, aimer son sourire, aimer qu'il me fasse rire, aimer qu'il me prenne dans ses bras. J'avoue l'aimer, tout simplement.
J'avoue lui avoir pardonner son infidélité, celle qu'il m'a avoué de lui même, et l'autre, celle que j'ai découverte.
J'avoue lui avoir pardonné quand il a repris son histoire avec son ex, juste parce qu'elle était mourante et qu'il se sentait responsable.
J'avoue l'avoir trompé une fois, par vengeance et lui avoir avouer aussitôt, par remords.
J'avoue aussi avoir fouillé son téléphone, ses mails, l'espionner car je craignais qu'il me trompe, et malgré tout ce qu'il me promettait en me fixant de ses yeux bleus, je doutais.
J'avoue également lui avoir demandé d'arrêter de parler à ses ex, l'avoir supplié de rompre contact avec ces filles.
J'avoue y avoir cru, quand il m'a promis de ne plus leur parler. Puis, je me suis aperçue, au bout de deux mois qu'il lui parlait encore, à son ex, qui lui envoyait des messages.
J'avoue avoir découvert, il y a un mois, qu'il est aller boire un café avec Elle...
J'avoue ne plus pouvoir lui accorder ma confiance. Il a beau avoir une bonne excuse, je ne supporte plus ses mensonges, mais je ne peux plus me passer de ses bras.
Après un an de relation, j'avoue être perdue ...
Mais ce site est un bon confessionnal, et ça fait du bien d'avouer ce qui pèse sur le cœur.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Homme, 30 ans, Bordeaux
J'avoue que Francine travaillait sous mes ordres, et j'avais eu l'occasion de comprendre qu'elle n'était pas farouche. Elle était célibataire, peut-être parce qu'elle n'était objectivement pas jolie. Un jour que j'avais un peu de temps, je suis passé chez elle à l'improviste. Je lui ai fait comprendre ce que je voulais : elle n'était pas contre, mais était gênée de coucher avec son chef.
J'avoue que j'ai été content lorsqu'elle a changé de service. Je suis vite retourné chez elle, et elle n'a plus opposé aucun argument.
J'avoue que je l'ai prise rapidement sur son lit, en lui léchant les seins.
J'avoue que je suis retourné la voir à plusieurs reprises. J'avoue qu'elle faisait les fellations comme personne, car elle aimait ça !
J'avoue qu'un jour, elle a accepté un rapport alors qu'elle était indisposée, que je l'ai prise en levrette et que j'en garde un très bon souvenir. J'avoue qu'elle ne voulait pas se faire sodomiser, et c'est dommage !
J'avoue que je regrette de ne pas l'avoir davantage sollicitée, car c'était vraiment une bonne affaire au lit.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Homme infidèle, 27 ans, Bordeaux
J'avoue que lorsque j'ai vu Samira la première fois, je l'ai trouvée vraiment jolie. J'étais marié, mais j'avoue que j'ai craqué, et qu'on a eu des relations sexuelles. Je la prenais sur mon lieu de travail, dans une salle à manger officielle après mes heures de bureau : sur la table, sur le canapé ou en levrette par terre. J'avoue qu'elle avait un cul magnifique, cette jolie blonde. J'avoue aussi que je n'ai pas été discret, et que j'ai bien failli me faire démasquer.
Mais ma femme n'a jamais rien su. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, mais c'était une croqueuse d'hommes. J'avoue que j'aimerais bien la revoir...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Hironnelle, 32 ans, Marseille
J'avoue t'avoir trompé et l'avoir prémédité.
J'avoue ne jamais avoir ressenti autant de plaisir avant lui.
J'avoue me sentir coupable.
J'avoue que s'il me demandait de partir avec lui, j'irai peut-être. Mais j'avoue que je prie pour qu'il ne me le demande pas.
J'avoue que tu es l'homme de ma vie mais que quelqu'un d'autre pourrait bien l'être aussi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami

Page Précedente Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2021 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou