Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Nous sommes sur la page 1 / 54

Menteur, 22 ans, Toulouse
J'avoue que depuis que je suis petit, j'ai tendance à mentir régulièrement à pas mal de personnes. Pour me valoriser, pour montrer une facette de moi que j'aimerai avoir (alors que nan).
J'essaye de le faire de moins en moins mais j'avoue que je le fais parfois sans m'en rendre compte, comme une habitude et ça me pose beaucoup de problèmes.
J'en suis arrivé à un stade où parfois, j'ai moi-même du mal à distinguer mes mensonges de la réalité et je me retrouve acculé.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Varon, 22 ans, Paris
J'avoue que j'ai tendance à être excessif dans ma prise de décision quand il s'agit de mes relations avec les gens. Quand je me dévoile à une personne (partage de crainte, d'envie) et que cette dernière me déçois, j'ai tendance à l'éjecter de ma vie sans aucun retour possible.
Cela ne s'arrête pas qu'à mes amis, récemment, après plus de deux ans de silence radio avec mon père, j'ai décidé de lui envoyer un message lui expliquant clairement ce que je lui reprochais et que je ne voulais plus qu'il intervienne dans ma vie.
Je n'ai aucun regret sur cette décision, mais forcer de constater que c'est loin d'être la première fois que ça m'arrive. Mon meilleur ami depuis que j'étais enfant, des amis très proches de lycée, de bons amis en études supérieures...
Je pense que je dois être beaucoup trop exigent avec mes proches et j'ai peur qu'avec ce trop plein d'exigence, je finisse par me retrouver tout seul...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Harling, 20 ans, Nantes
J'avoue que mon copain passe me voir deux fois par semaines malgré le confinement, ce qui me fait énormément plaisir et nous fait du bien à tous les deux.
Mais depuis une semaine j'ai cette impression qu'il y a quelque que chose qui va pas. Je sais pas d'où ça vient.
Et le soir depuis une semaine, il ne me répond plus d'un coup,et j'ai l'impression qu'il est un peu plus distant, enfin qu'il y a un truc. J'ai aussi cette sensation quand on se voit alors qu'il est comme d'habitude.
J'ai essayé d'enlever cette sensation. Je lui en ai parlé et il m'a rassuré en me disant que le soir il était fatigué à cause du boulot, que c'est normal que je m'inquiète et que en aucun cas ça le dérange qu'on se parle le soir.
Je peux pas m'empêcher d'avoir peur qu'il parte. Je sais pas si c'est amplifié par le confinement et mon imagination, ou si il y a vraiment quelque chose.
Vous en pensez quoi ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Mia, 22 ans, Le Perreux-sur-Marne
J'avoue que j'ai failli reprendre un pack de lait au supermarché parce qu'hier il m'en manquait pour faire une soupe de monstres, j'étais super déçue d'ailleurs... Et là je me suis rappelée que c'était dans Zelda que j'avais voulu faire cette recette... pas dans la vraie vie...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Jo7, 27 ans, Nantes
J'avoue que je vais bien mais que j'en ai marre du COVID.
Je m'ennuie tellement pendant ce confinement.
Devinez, qui a une inflammation du clitoris parce qu'elle s'est trop masturbée ?
Devinez qui va devoir aller à la pharmacie et demander une crème calmante ? C'est moi ! Et j'avoue j'ai honte...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Adeline75, 29 ans, Paris
J'avoue que trompe mon copain depuis plus d'un an et je mène une double vie. Je suis la dernière personne à qui cela aurait pu arriver mais ma vie est comme ça. Aujourd'hui, je dois y mettre ordre d'ici l'automne : faire un choix et l'assumer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Anu, 27 ans, Toulouse
J'avoue que je suis à la fois fort mais faible.
Je parais déterminé mais j'ai tellement des problèmes de confiance.
J'ai gouté à l'amour plusieurs fois mais je me suis retrouvé à chaque fois malheureux et déçu.
C'est peut-être bien que je suis moi même le problème et pas les gens qui m'entourent.
Je médite et j'essaie toujours de m'entendre et de s'autocritiquer... mais aucun changement.
Toujours à la recherche de la lumière qui peut finalement guider mon cœur et mon esprit vers la paix.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Biena, 31 ans, Chatou
J'ai inventé une nouvelle vie à mes collègues en leur disant que j'étais mariée alors que non. J'ai fait ça car je ne voulais pas qu'ils aient pitié de moi à 30 ans, je n'ai jamais eu un homme qui m'aime. Maintenant, je ne peux plus me défaire et j'invente des histoires sur mon couple imaginaire car ils me posent des questions.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lachose, 26 ans, Paris
Il y a 3 ans, je postais ici. J'étais malheureuse, mon mari ne me regardait pas. Mes meilleures amies m'avaient trahi. 3 ans plus tard, j'ai 26 ans. J'ai divorcé et changé d'amies. Mais qu'est-ce que je suis seule ! Mon ex-mari qui m'utilise à sa guise, des amies présentes mais pas trop, une famille intéressée. Je suis seule. Désespérément seule. Pourquoi pas d'amour pour moi ? D'amitié ? Vivre à Paris, entourée de monde et être tellement seule...
Je ne veux rien pourtant, juste exister.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Roséjoy, 15 ans, Montréal
Aujourd'hui, je croyais que j'allais passer la meilleure journée de ma vie.
J'ai pris la décision de enfin aller parler au gars qui m'intéresse depuis un bon moment, le plus dur était le fait que comme il est plus grand que moi, je ne connais rien de lui, mais j'ai essayé quand même. J'étais presque, mais j'ai pris peur et je suis partie.
Je voulais retourner à l'école car une de mes amies pensait que deux de mes amies et moi ont n'allait pas bien, en fait j'ai très mal agi envers elle, à cause du fait que je voulais parler au gars.
Elle était plus là et elle ne répond pas à mes messages. Je suis retourné à la maison en pensant que ma mère est allée travailler, mais non elle avait bu et ne voulait plus y aller. J'ai tellement de pensées, mais c'est trop long à tout exprimer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Apelite, 21 ans, Dijon
J'avoue A que je n'aurais jamais du dire toutes ses choses à ta copine, et qui est devenue ton ex par ma faute enfin surtout ta faute. Ça m'a vraiment fait de la peine tout ce que tu lui as fait, alors oui je lui ai tout dit de tes bêtises. Alors elle t'as plaqué, j'en étais heureuse. Vraiment, pour elle. Mais j'ai continué à lui raconter et bien sûr elle voulait rendre ses comptes.
Je me sens conne maintenant,j'ai perdu ta confiance. Pour rien, juste parce que j'aime parler. Je me déteste vraiment. Tu sais j'ai vraiment cru que j'étais amoureuse de toi, mais maintenant je sais que ce n'est pas vrai, j'ai juste aimé les moments passés avec toi, et je te remercie en gâchant cette confiance. Alors excuse-moi, promis je ne dirai plus rien, promis je tiendrai ma langue, mais s'il te plait ne m'en veux pas.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Moritz, 25 ans, Montélimar
J'avoue que j'étais venu avouer plein de choses qui me frappent...
J'avoue que j'ai parcouru les aveux et cela n'a fait que confirmer ce que je pense, ce que j'ai constaté.
Qu'est-ce qu'il y a comme cas psy, névrosées, frustrées, pleines de préjugées, femmes poison, toxiques.
J'avoue, j'ose espérer qu'il en reste un petit nombre qui sont encore saines, équilibrées, bien finies, bref... des femmes, des femmes comme avant !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Mmk, 21 ans, Paris
J'avoue que j'ai envie de crier. Je t'ai revu et j'ai eu envie de pleurer. Je suis paumée, est-ce que tu me manques ? Est ce que c'est de la nostalgie ? Je sais pas. Mais j'ai mal. Est ce que tu penses à moi comme je pense à toi ? C'est malsain de penser à toi alors que c'est moi qui ai rompu et qu'on est dans une nouvelle relation maintenant.

Je suis jalouse pourtant de la fille qui est avec toi, je suis triste. Et pourtant mon nouveau mec je l'aime, tellement. Toi c'est tellement différent. Je t'aimerais toujours, toujours, vraiment. Je sais pas ce que je dois penser. Qu'est ce que je dois faire ? J'avoue que je veux te demander si je te manque, mais je ne le ferais pas, parce que c'est malsain. J'ai envie de crier, crier et pleurer une bonne fois pour toute. Et que tout s'en aille après, même si c'est 4 mois après notre rupture. J'en ai marre de penser.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Amande-noisette, 23 ans, Rhone
J'avoue, j'ai un soucis niveau "sentiment".
Je suis en couple depuis 5 avec mon copain, mais il ne ne veut toujours pas vivre avec moi et dès que j'en parle il trouve des excuses, la dernière fois que je lui en ai parlé il m'a dit dans 2 ans max ce sera bon.
Ensuite par moment il est immature, dit des phrase du genre : "Ouais gros comme ma B***".
M'empêche de m'énerver lors de dispute ou refuse tout dispute.
Le deuxième soucis est que je m'aime bien voir un peu trop son meilleur ami, on s'entend tout les deux très bien, depuis peu on se parle presque tous les jours ; on se taquine, et quand je lui demande quelque chose, il le fait volontiers et il est galant (mais mon copain l'est aussi) et j'ai l'impression que par moment il me regarde quand je regarde ailleurs.
Et je me déteste de penser qu'il peut y avoir un truc être le meilleur ami et moi, je trouve que faire c'est impardonnable et juste un sentiment à ne pas avoir.
Que faire ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Mon p'tit bout, 29 ans, Ardennes
J'avoue qu'après pas loin de 6 mois d'abstinence pour cause de célibat, je me décide de céder a un plan cul. Il me demande ce que j'aime, je lui ai dit que j'aime quand c'est sauvage, j'avoue que j'aime quand ça claque.
J'ai eut à faire a un mini chaton au lieu d'un tigre. Si je vous dis que ça a duré 5min, que c'était plutôt une coquillette qu'un macaroni...

J'avoue qu'il m'a dit je vais te démonter et que la seule chose qu'il a démonté c'était mon moral, et ma conviction de dire adieu à mon orgasme potentiel
J'avoue qu'en un an et demi de célibat c'était la deuxième fois que je cède au plan cul mais j'avoue que ce sera la dernière.

Ahhh ma misère sexuelle...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Alicia, 34 ans, Strasbourg
J'avoue que c'est très très gênant ce sentiment quand j'écris à ma copine, pour lui prévenir que je suis à un date en mentionnant "prénom, nom, job et l'adresse du mec ; suivi de la phrase "au cas-où il me tuerait", et d'envoyer accidentellement le texto au mec en question !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Fliptrip, 30 ans, Reims
Cette après midi j'avais RDV avec un jeune ingénieur dans son usine pour chiffrer avec lui un de ses projets.
Il m'explique son problème et les différentes solutions aux quelles ils ont pensé pour y remédier.
Sans rentrer dans les détails c'est une installation alimenter par deux (très grosses) pompes...
Dans la conversation je lui glisse que ses pompes ne sont pas les plus performante qu'il existe.
Il me demande mon avis a ce sujet. (et la conversation est sérieuse)
Pour déconner je lui dit "Vous savez M. X les moildar fonctionne super bien et sont fortement réputées". Je lui dit ça avec un regard rieur et un petit sourire qui aurai du l'alerter.
La blague est vieille comme le monde et tout les mécanos la connaissent.. les pompes moildar.... pas très fin je vous l'accorde mais dans les milieux masculins et industriel en général ça fait sourire.

Putain de jeune sortie de l'école... ce con a appelé devant moi le magasinier en chef et lui dit : "Salut R. dit moi, stp peux tu te renseigner sur l'achat de deux pompes moildar ... (blabla technique)... je suis avec "Fliptrip" c'est lui qui me recommande cette marque...".
Le magasinier ignore que je suis à côté de son collègue et que le téléphone est en haut parleur... il explose de rire... "Fliptrip HAHAHA il s'est bien foutu de ta gueule HAHAHA et t'a marché comme un bleu !".
Mon client comprend (enfin) la blague de mauvais goût que j'ai faite.... Et sur le coup se met à rire. (remarque un peut jaune quand même... c'est qu'il est fier le mec)
Dans la même usine je rencontre un autre chef qui me demande de lui rendre un prix, nous voilà parti pour trois heures de chiffrage, après avoir fait notre tournée nous retournons dans le bureau des ingénieurs de la boutique.

Arrivé là j'apprends que le nouveau surnom de mon RDV d'avant est "moildar" et tout le monde sait que je suis le con à l'origine de cette blague (pourrie)...
Le mec m'a fusillé du regard... Je suis reparti a mon bureau étudier leur demande.

J'avoue vu comme il avait l'air colère contre moi je viens sûrement de m'assoir sur 60K€ de travaux annuel...
J'avoue au fond de moi je me dit que ça lui fait la bite à ce petit con tout droit sorti de l'école.
J'avoue 9 ingénieurs sur 10 ont un balais dans le cul et sont fier comme des coqs dans une bassecour.

J'avoue je vais faire vraiment gaffe à l'avenir avant de sortir une vanne...
J'avoue ça me fait chier de pas être libre de sortir les milliers de conneries qui me passent dans la tête chaque jour.

Ps : J'avoue je suis un technique et j'ai honte de mon orthographe.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Marty, 26 ans, Laval
J'avoue que quand tu m'as proposé de venir à la gym avec toi, j'ai trouvé super motivant d'aller découvrir un autre club.
J'avoue que tes amis sont très gentils d'être passés nous chercher en voiture car c'était assez loin.
J'avoue que la séance était très sportive et j'ai fait la connaissance de ta copine Tania. On a été de bon partenaire de gym, et on avait une bonne complicité pour les exercices. Après les pauses, j'ai essayé quand même de rester avec toi mais il y avait quelque chose d'assez fort avec Tania.
Elle voulait absolument que je la porte car elle avait très peur de rater les sauts.
J'avoue que j'ai essayé que cela ne se voit pas trop, j'ai fait semblant de peiner pour pas qu'elle air trop niaise. Elle l'a compris et ça lui a plu.

J'avoue, Tania, j'ai pas pu te dire au revoir et c'est sûrement un signe que Perrine nous avait grillés. Peu importe, quand nous avons chatté ce soir-là, le lendemain je t'ai proposé de se voir et tu m'as prétexté être fatiguée et un peu malade.

J'avoue que je me suis douté d'une excuse immédiatement. J'avoue que quand j'ai vu des photos de toi et ton chum, j'ai tout de suite compris...
J'avoue que ce soir quand j'ai voulu aller te revoir à la gym, Perrine m'a dit que la coach ne voulait pas de guest et que ça m'a fait suer !
J'avoue que je suis désolé Perrine, mais entre nous il n'y a que de l'amitié. Ne soyez pas jalouses... Vous les filles, vous jouez trop et n'assumez pas vos désirs.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Un sushi, 26 ans, Caen
J'avoue que j'avais tout bien préparé. Lingerie, talons... Je m'approche de mon mec et lui lance ce regard de tigresse. Je frétille les fesses et je lui dis d'une voix coquine : « j'ai la chatte en chaleur, je suis toute excitée"...
Puis, là, il me regarde d'un œil vide et me répond : « faut que j'aille faire un gros caca ».
J'avoue, je n'en peux plus de lui.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Regrets, 37 ans, Paris
J'avoue que je suis tombée amoureuse de mon collègue qui a seulement 24 ans.
On a beaucoup partagé, on était confident, et puis un jour, un baiser, une caresse... on a fait l'amour une seule fois dans son bureau, il est si gentil, si tendre, si sexy.
On a du arrêter car on savait que ça ne menait à rien mais j'ai le cœur vide. Son contrat est terminé, il est parti et il me manque tellement. Il a un regard qui me transcende. Je sais qu'on gardera contact, mais plus de cette façon qui me plaisait tant.
Il a sa vie à construire, il est si jeune. Si seulement on avait le même age. Il me plait tellement ! Bonne route mon sexyboy, soit heureux.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lachose, 23 ans, Paris
J'avoue que je ne suis qu'une petite personne invisible et qui ne sert à rien dans ce monde immonde.
J'avoue que même mon mari s'en fiche de moi.
J'avoue que ni mon boulot ni ma vie privée ne m'apporte de réconfort.
J'avoue ne jamais m'être remise du suicide de mon frère.
J'avoue que je sais que mon mari me trompe.
J'avoue que je ne suis pas assez courageuse pour y faire quoi que ce soit.
J'avoue que ma meilleure amie et sa meilleure amie sont ses maitresses mais que je ne suis pas censée être au courant.
J'avoue que personne dans ce monde ne m'a pas trahie.
J'avoue que je ne sais pas à quoi me sert de rester dans ce monde.
Mais ce que j'avoue surtout, c'est que je ne suis qu'une poussière invisible et inutile.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Portos, 42 ans, Paris
J'avoue que j'ai gaffé ! Gaffé avec cette amie du boulot que j'ai connu il y a quelques semaines.
J'avoue que nous attendions le métro, le premier arriva et était bondé. On décide d'attendre le prochain et elle râle : "je ne supporte pas le métro et son affluence". Je la rassure en lui disant : "De toute façons, on demandera une place prioritaire".
- Non, j'aime pas faire ça...
- Attends, c'est normal, moi j'ai pas honte de demander. Tu es enceinte de combien de mois ?
- Je ne suis pas enceinte, j'ai juste un peu trop mangé...

Aie aie aie, quelle gaffe ! J'ai essayé de me rattraper sans perdre ma contenance : "C'est pas grave, on dira quand même que t'es enceinte".
J'avoue... le boulet, j'ai vraiment honte.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Questcequipourraitsauverlamour, 29 ans, Lyon
J'avoue avoir rompu avec mon copain parce que je me suis rendue compte en discutant avec un pote que je n'étais pas remise de ma rupture avec mon ex-fiancé.

J'avoue que je suis de moins en moins sûre de pouvoir m'en remettre un jour, de pouvoir refaire des projets et d'investir tant d'énergie avec quelqu'un.

J'avoue j'ai pensé un nombre incalculable de fois à devenir workaholic ou au couvent, voire à me tourner vers les filles, et que je ne suis pas encore décidée !

J'avoue que je n'ai pas non plus confiance en moi et que je suis persuadée depuis toujours qu'aucun mec ne me trouve belle, même si certaines exceptions m'ont dit le contraire parfois. J'avoue que pour mon retour au pays mon pote m'a emmenée dans un bar avec ses amis, et que là un mec m'a draguée et captivée intensément toute la soirée comme ça ne m'était jamais arrivée de ma vie...

Je sais bien que ce mec ne cherche rien de sérieux, mais j'avoue qu'il me plairait bien de ne rien chercher de sérieux avec lui...
J'avoue que me voir me faire draguer a fait réaliser à mon pote qu'il était jaloux... Lui non plus ne veut rien de sérieux dans sa vie en ce moment et pourtant il envisage de renoncer à une super nana à cause de moi...

J'avoue que j'ai toujours pensé qu'il ne se passait rien dans ma vie mais que depuis quelques semaines j'ai l'impression de jouer dans les Feux de l'amour !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Bluananas, 21 ans, Paris
J'avoue que je me laisse pas impressionner facilement.
J'avoue que tu m'as fait un effet fou et que je pense à toi même après ces mois.
J'avoue que j'ai effacé tous tes mails et ton numéro et que je recherche chaque numéro inconnu qui m'appelle sur google avec l'espoir a la con que ce soit toi.
J'avoue avoir du mal à ne pas passer par ton quartier, et qu'à chaque fois que le métro passe par ton arrêt j'ai le cœur qui bat plus vite.
J'avoue que je m'en veux énormément pour le dernier texto que je t'ai envoyé, qui est plus que puéril, j'étais bourré et j'ai plus que honte par ce que j'ai envoyé le texto avant de le terminer et que ça veut rien dire.
J'avoue que penser à toi me fait sentir comme une ado pré-pubere.
J'avoue que j'ai peur de te croiser à la fac.
J'avoue que même si j'en ai peur j'ai envie de te croiser à la fac.
J'avoue que je t'ai croisé une fois à la fac en octobre mais je suis directement partie m'enfuir dans les toilettes.
J'avoue que j'ai envie de vivre une histoire avec toi et que j'ai juste ce sentiment ridicule qui me dit qu'on y est prédestiné.
J'avoue que la seule raison pour laquelle je suis pas montée chez toi ce soir est que je t'avais menti en début de soirée et que j'avais pas le nombril percé, je voulais juste que tu aies envie de moi, et j'avais peur que tu découvre ça.

Je t'avoue que je suis partie me faire percer le nombril le lendemain de cette soirée.
J'avoue que quand je pense à toi, j'ai honte de comment j'ai mal géré toute cette histoire.
J'avoue que j'aimerais énormément retourner en arriérè,
J'avoue qu'écrire tout ça m'a fait un bien fou.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Latulipenoire, 21 ans, Aubagne
J'avoue que ma vie sentimentale a toujours que très légèrement été remplie. Seulement de flirts, certes très agréables, de rencontres éphémères ou non, mais qui n'ont jamais débouchées sur des relations sérieuses.
Cette ô combien sacrée "relation sérieuse", qui assoie une crédibilité à tout jeune adulte en ayant vécu une, qui excuse le célibat, le cautionne même. Non, je n'ai jamais eu de relation sérieuse, en partie car je n'avais pas encore rencontré de personne me donnant envie d'en vivre une (sur ce point, K. tient une place à part, car nous avions vraiment un quelque chose à nous).
Seulement voilà, je t'ai rencontré cette année, et je dois dire que tu me fais complètement craquer. Qu'on va se revoir à la rentrée d'une manière soutenue pour un petit moment, que je ne veux pas te laisser passer sans rien tenter, même si j'ai bien peur de ne pas t'intéresser.
Mais toi, tu m'intéresse. Je n'ai pas cette admiration enfantine pour toi que j'ai pu avoir pour les autres, mais toutes tes petites manies, ton assurance à dévier de la norme, me font toujours un peu pencher le coeur. Pour toi, je prendrai mon courage à deux mains, j'affronterai la possibilité d'un rejet (qui risque bien de finir public, dans une certaine mesure), je ne sais pas ce que je ferai, mais je ferai quelque chose. Je m'en fais la promesse.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami

Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2021 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou