Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Voici l'aveu qui vous a été envoyé
Petite-fée-éteinte, 25 ans, Bruxelles
J'avoue que ce soir tu m'as fait beaucoup de mal.
J'avoue aussi que ce n'est pas la première fois.
J'avoue que je me demande si en tant que fille c'est normal de détester son père lorsqu'il nous blesse avec des paroles méchantes depuis l'adolescence.
J'avoue être partagée entre la haine que je te porte et l'amour qu'une fille doit à son père.
J'avoue que si à bientôt 26 ans je n'ai toujours pas confiance en moi c'est en grande partie de ta faute !
J'avoue que tu ne m'as jamais compris et que c'est parce qu'on ne se comprend pas qu'on a pas une véritable relation père-fille.
J'avoue que ça me rends malade en particulier quand je vois comment tu traites ma petite sœur qui elle colle au moule de la famille.
J'avoue que j'en souffre et que malgré moi je ne peut m'empêcher de rechercher ton approbation dans tout ce que je fais malgré que ce sera tout le temps soldé par un échec.
J'avoue que je commence à n'en avoir plus rien à foutre de ce que tu penses. Que je me dis qu'au final pour que tu sois quand même déçu autant que je fasse ce que je veux moi. Au moins l'un des deux sera heureux.
J'avoue avoir hâte d'emménager avec cet homme que tu déteste à cause de sa couleur de peau.
J'avoue que le fait qu'il me corresponde si bien est une douce vengeance car il est parfait mais me savoir avec un noir te rends malade.
J'ai l'impression de te rendre la monnaie de ta pièce.
J'avoue que je l'aime au-delà de tout et que le fait que tu ne le supportes pas est comme la cerise sur le gâteau.
J'avoue que c'est compliqué mais que je n'ai pas envie de capituler parce qu'il en vaut la peine.
J'avoue que si j'avais eu le choix je ne t'aurais pas choisi comme père, encore moins comme mari pour maman. Même si je dois avouer que tu as toujours fait de ton mieux pour prendre soin de nous et que tu as des circonstances atténuantes.
Mais j'avoue surtout que ce soir ça ne suffit plus. Je suis fatiguée de te trouver des excuses.
J'avoue avoir le cœur qui saigne trop pour me dire que ce n'est pas de ta faute..
Même si j'avoue qu'au final tu restes mon père et que je te pardonnerais toujours.
J'avoue que je me sens faible de te pardonner à chaque fois mais que j'ai l'impression de ne pas avoir le choix.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Lire d'autres aveux sur JAVOUE.com

Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2020 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou