Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Voici l'aveu qui vous a été envoyé
Princess.ox, 23 ans, Québec
J'avoue que si j'avais à t'écrire, ça donnerais un truc du genre :

Ça te dirait qu'on jase, toi et moi ? Il me semble qu'il y a longtemps qu'on n'a pas rigolé ensemble. Justement, ton rire me manque... Perçant et toujours de bon cœur, j'aimais autant mieux ton rire que tes blagues je crois, quoi qu'elles étaient très bonnes tes blagues !

Je pense encore à toi tu sais. Il me manque de croiser ton regard, ou de t'observer marcher. Sans trop comprendre pourquoi, depuis quelques jours, 1 semaines ou 2 peut-être, je n'ai que toi en tête. Je repense à tous ces moments, qui, maintenant, ne sont que du vent. J'aurais aimé en profiter plus longtemps.

J'imagine que le "timing" n'y était pas. Après tout, le chemin que j'ai pris, m'a apporté beaucoup. Un emploi que j'aime, un horaire que j'apprécie et un bon salaire. J'ai mon permis de conduire maintenant, l'aurais-tu remarqué ?! J'ai eu l'accord de mon médecin pour arrêter ma médication, je suis "sobre" depuis quelques mois déjà.

Si ça va bien ? Disons qu'il me manque mon petit chez moi. Mais sinon pour le reste, ça va. Je réapprends à me connaître, je découvre que finalement, j'avais une personnalité, un caractère, et des convictions. Mais sinon toi, ça va ? Je te donne des nouvelles de moi comme si ça t'intéressais, mais moi il est question de toi ici.

J'ai envie de t'écouter parler pendant des heures, d'apprécier ta philosophie de vie, de parler de tout et d'écouter la pluie. De marcher auprès de toi dans une soirée sombre d'automne. De regarder les premiers flocons tomber, la pleine lune refléter sur nos rivières, peut-être même de faire du vélo dans les flaques d'eau.

Sans cacher que je t'ai énormément apprécié, je ne te parle pas d'amour, ne t'en fait pas... Parce que je dois te dire que, même si maintenant j'aimerais voir tes barrières tomber pour détruire ce cœur de pierre, avant de te rencontrer, j'avais été "Mindé" à me caser, voila pourquoi je me dis qu'aujourd'hui je recommencerais du début, et cette fois ci, je ne laisserais rien se précipiter... Parce que j'avais un peu pour acquis, que, si je voulais de toi, tu voulais de moi aussi... Mais bref, d'ici là, eh bien, je me dis que j'en ai appris beaucoup de cette situation.

J'aimerais te souhaiter un joyeux anniversaire, à l'avance... ou en retard, tout dépendant si j'ai eu le courage de t'envoyer cette lettre à temps.
Je te souhaite énormément de bonheur ! Nous aurons certainement l'opportunité de discuter un de ces quatre.
À une prochaine fois.

Et je signerais :

'' mon prénom ''
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Lire d'autres aveux sur JAVOUE.com

Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2020 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou