Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Nous sommes sur la page 2 / 118

Capricam, 26 ans, Arras
J'avoue je suis une vraie idiote. Si si, la fille niaise dans les films c'est moi.
J'avoue, je devrais passer à autre chose, ça fait un an.
J'avoue j'ai tenté de passer à autre chose en tombant dans les bras de G, A, J, J, A,T et M.
J'avoue je sais que ça fait beaucoup en un an et j'assume.
J'avoue il était tous différent, G doux et cultivé, A lui c'était le package complet (sportif, beau, doux, cultivé etc.), J plus vieux mais ça n'a pas marché, J plus vieux et lui non plus, A avec lui je m'entends bien c'est devenu un ami, T apparemment il n'y a pas eu le feeling et M c'était un coup de coeur.
J'avoue ma vie amoureuse n'est pas un long fleuve tranquille !
J'avoue pourtant j'aimerai soit le retrouver ou passer à autre chose car pendant un an j'ai voulu l'oublier.
J'avoue, j'aime plaire, être regardée, être désirée.
J'avoue j'ai envie d'avancer dans la vie car j'ai l'impression de stagner.
J'avoue que dans ma tête c'est relativement le bric à brac et un rangement à la verticale serait appréciable.
J'avoue aussi que je ne considère pas comme une fille facile, une salope. Je me considère davantage comme à la recherche du bon, celui qui me fera vibrer et qui mettra fin à cet engrenage.
J'avoue, j'adore l'expérience du premier rendez-vous, les blancs, l'incompréhension générée parfois mais aussi les fous rire et la magie des premiers instants...
J'avoue en ce moment c'est le chaos total et préfère seule plutôt que faire des choses que je regretterai peut être.
J'avoue je me suis même intéressée aux bars à champagne juste pour le fric possible à faire mais je sais que ça n'a pas bonne presse donc non !
Je vais davantage m'intéresser aux bars traditionnels, aux restaurants de restauration rapide ou comme je le dis depuis longtemps peindre !
J'avoue pour faire bref, je voudrais juste avoir quelqu'un de bien à mes côtés qui me rendra heureuse dans la vie de tout les jours , au lit (bah oui), avec qui je pourrai bâtir un avenir et puis après je serais peut être complète !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Alivia, 21 ans, Miami
Un weekend totalement imprévu que le weekend dernier...
Vendredi décision est prise demain on part pour 4 heures de route vers les keys entre filles.
Les keys des mois que je devais y aller, visiter et explorer.
J'ai exploré...
4 – c'est le nombre de gars que j'ai embrassé en une soirée.
3 – c'est le nombre de gars que j'ai embrassé en l'espace de 30 minutes les uns en face des autres.
2 – de ces 3 gars ne parlait pas un mot d'anglais ou de français.
1 – de ces 4 gars c'est celui que j'ai rencontré dans un autre bar et avec lequel j'ai fini dans une voiture main dans la main...
1 – c'est le regret que j'ai d'être partie sans l'avoir réveillé parce qu'impossible de dormir et ne voulant pas inquiéter mes amies.
Parce que celui-ci n'était pas comme ces gars de Miami... parce que j'ai passé une très bonne fin de soirée à ses côtés parler, rire, jouer, s'embrasser... le fait qu'il soit français a sûrement beaucoup aidé à cette connexion rapide... parce qu'avec les autres je jouais ce soir-là car j'avais décidé d'abandonner de trouver... jamais je n'avais agis comme ça, encore une fois alcool aidant. Et puis toi à la fin de la soirée qui me demande de le serrer fort, de l'embrasser et de le regarder droit dans les yeux. Toi qui m'embrasse en me caressant les cheveux et me demande de lui donner la main.
Toi qui ne me réponds pas.
Comme j'ai dit donc j'abandonne.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Tricheuse !, 28 ans, Bretagne
J'avoue... que je pète bien plus fort que mon homme...
J'avoue que je le fais beaucoup rire avec mes pets sortis tout droit de l'espace...
J'avoue que je râle quand c'est lui qui en lâche des gros... parce que lui, ça pue l'œuf pourri.
J'avoue que dans la famille, on a toujours assuré à ce niveau-là.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Alivia, 21 ans, Miami
J'avoue que cette soirée n'était à la base pas prévue comme ça... Comme à chaque fois que l'on va là-bas.
Monsieur est Dj, rencontre deux semaines plus tôt dans un autre club. Un sms pour dire "Tu donnes ce nom à l'entrée et toi et ton groupe pourront rentrer sans problème"
C'est là que le jeu a re-commencé ce soir là.
Sobre au début, discutant de tout et rien. Puis un premier verre au bar. Direction la piste de danse... Un second verre... La danse s'intensifie... Il tente sa chance. Me dit que je suis le diable en personne car je refuse toujours. J'adore toujours autant avoir le contrôle.
Non Mister Dj tu n'auras pas ce que tu veux encore une fois.
On s'écarte de la piste pour "mieux s'entendre parler" un autre verre a la main.
Je lui demande pourquoi il ne va pas voir une autre fille : "C'est celle-là que je veux".
Tout en me répétant : "I don't care if you don't trust me". Alors pourquoi te justifier ?
La danse continue tard dans la nuit...
Besoin de calme... on sort du club... Il m'emmène manger selon lui le meilleur petit déjeuner du Hard Rock Café.
Il n'a toujours pas obtenu ce qu'il souhaitait. Continuant de parler, de se justifier mais toujours en disant "I don't care if you don't trust me".
On demande l'addition.
Sur le chemin il finit par m'attraper et me dire "I am sorry I have to do that".
Parce que résister c'est bon, finir par céder l'est aussi. Même s'il n'a pas eu tout ce qu'il voulait. Ben oui "je dois aller rejoindre mon amie, elle m'attend"
Mais mister Dj est un vrai c**... et je le savais déjà avant...
Ne jamais oublier qu'ici tout est faux et éphémère... Le cycle recommence chaque weekend...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
June, 25 ans, Paris
J'avoue je fais souvent des bêtises avec les hommes.
J'avoue que oui j'ai eu la sale habitude de jouer avec les maris d'autres femmes.
J'ai fini par en rencontrer un homme plus très amoureux de sa chérie et on est passé à l'acte.
J'avoue que c'était géant et très agréable.
J'avoue que j'avais très envie de recommencer mais ça n'a pas été possible.
J'avoue que son frère m'a aussi trouvé à son goût et je suis passée à l'acte avec lui aussi.

J'avoue que je devrais me calmer... ça commence à faire beaucoup...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Routoutounzblitzka, 22 ans, Paris
J'avoue que ma copine ronfle a coté et que moi je trouve pas le sommeil. J'ai l'angoisse de la feuille blanche. J'avoue que je crains depuis longtemps ce moment où je décide de m'endormir au point de le repousser chaque soir, et de ne pas dormir assez même si je m'occupe à des trucs superflus tels que avouer sur javoue.com plutôt que d'accepter un sommeil réparateur.
J'avoue qu'avouer est un défi et que ceci est un entraînement.
C'est marrant parce qu'on devient exigeant avec soi même, genre en essayant de faire des phrases compréhensibles alors qu'on ne connaît pas nos lecteurs. C'est un peu de la générosité mal placée je trouve.
J'avoue que 2011 a été une sale année dans le monde mais aussi dans ma famille. J'avoue que ça m'a fait changer en bien. J'avoue que ce constat est inquiétant.
J'avoue qu'elle vient de se retourner dans le lit et qu'elle m'a fait flipper.
J'avoue que j'ai envie de garder mes rêves secrets pour que personne n'ai les mêmes et qu'on se retrouve pas à mille sur une ile paradisiaque.
J'avoue que depuis que les pubs ne me font plus rêver du tout, j'ai l'impression d'être un vrai adulte. J'avoue que c'était quelque chose à franchir et que je ne suis peut-être pas spécialement en avance en la matière. J'avoue que je fais des études et que je trouve les gens trop stressés autour de moi. J'avoue que j'ai une vie quand même assez simple voire pépère et que je m'ennuie presque alors que j'ai plein de rêves. J'avoue que je vais dormir avec une sensation d'évacuation incomplète de mon aveu.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lloane, 24 ans, Toulon
J'avoue que j'ai plus envie de rien, que je ne me sens ni aimée, ni aimable, que je ne sais plus quoi espérer tellement j'ai attendu, que je ne sais pas ce qui me manque, ni pourquoi j'ai toujours été rejetée, que je me sens abattue, que je n'ai plus de ressources, et que je vais peut être me laisser disparaitre pour de bon.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Pénélope, 28 ans, Delft - Hollande
J'avoue... Merci D.B. J'ai réellement raté mon arrêt de métro cet après-midi grâce à tes courbes. OK toutes les excuses sont bonnes.
Mais je vénère H&M et sa top campagne d'affiches décalées et enfin faites pour les filles et la styliste géniale qui a eu l'idée de prendre ce dieu sur pattes comme égérie.
Oui, c'est forcément une nana qui a eu cette idée hein. Ben quoi les mecs, ça change des divas anorexiques qui posent entre deux rembourrages au botox et feuille de salade auto-bio-dégradable.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Eleana22, 20 ans, Lyon
J'avoue, j'ai craqué. J'ai cédé aux avances d'un de ces garçons qui me tournent autour, alors qu'il ne me plait même pas. C'était vraiment nul, je dois avouer qu'il en a une toute petite et qu'il ne semble pas savoir s'en servir.
J'avoue que je me culpabilise beaucoup, et que je fais vraiment n'importe quoi quand j'ai bu.
J'avoue que c'était très gênant quand il m'a demandé si la taille de son sexe me convenait, je crois que je n'en avais jamais vu de si petite.
J'avoue que cela ne se reproduira plus jamais.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Rocky, 23 ans, Lille
J'avoue avoir inversé des cartes de DVD dans une vidéothèque et que j'ai mis des films pornos à la place de films romantiques. J'avoue que cela me fait rire d'imaginer les situations que cela peut entraîner à la maison.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Eleana22, 20 ans, Lyon
J'avoue que j'ai un problème.
Je ne supporte pas la solitude, et pire que ça, j'ai besoin d'être sans cesse entourée et aimée par plusieurs garçons.
Je me retrouve alors dans des situations très compliquées, à chaque fois c'est la même chose. Je rencontre un garçon, le courant passe bien, on se rapproche petit à petit, puis quand il essaie d'aller plus loin je me renferme, tout en espérant qu'il continue.
A l'heure actuelle j'ai un copain depuis 3 ans et demi avec qui ça ne va plus depuis des mois, et environ 5 garçons qui me tournent autour depuis quelques semaines et qui comblent un certain vide.
J'espère qu'ils ne me laisseront pas.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lardon, 19 ans, Limoges
J'avoue que ce soir là quand tu m'as laissé tomber une fois encore, je suis allée à une soirée.
J'avoue que je sais que tu ne veux pas que je sortes, mais j'étais tellement en colère.
J'avoue que j'avais beaucoup bu et qu'un autre m'a embrassé.
J'avoue je me suis laissée faire et on est monté...
J'avoue que j'ai aimé ce qu'il m'a fait et que je ne pensais pas un jour trouver quelqu'un qui me ferait tout ça.
J'avoue que tu l'as découvert et que tu m'as quittée.
J'avoue que je t'aime et que la culpabilité me tue.

J'avoue, mon amour, que tout ça m'a fait réaliser ce que j'avais perdu.
J'avoue que la vie ne semble plus valoir la peine sans toi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Gybe, 19 ans, Rennes
J'avoue que je me suis bien amusée le week end dernier. Des "amis" organisaient une grosse soirée sur tout un week end, je conaissais personne, jy suis allée en me disant que c'était le moment de faire des conaissances.
J'avoue que je l'ai rencontrée, il a 27 ans, il est marié, on a bien flirté, mais on a pas gardé contact, je pensais juste m'amuser gentillement rien de plus.
C'était il y a une semaine. Hier soir je rentre des cours, après une journée intense de révision, la tête pleine je rentre dans l'immeuble, je le vois regarder les boites aux lettres. Il m'a retrouvée, il était là en me disant qu'il voulait me revoir, ça faisait 3h qu'il attendait de me voir rentrer.
Il voulait me revoir, il avait passé un bon moment à rigoler avec moi, il savait qu'il faisait de la merde, mais apparemment je vaux le coup...
J'étais surprise, je croyais que ce genre de surprise ne se passait que dans les films, mais je vis enfin quelque chose d'excitant.
Il a pris mon numéro, on se reverra, peut importe si je suis la salope qui va faire qui trompera sa femme...
Le deuxième soir, j'ai rencontrée un interne en médecine de 26 ans aussi.
J'avoue que j'ai vraiment du succès avec cette tranche d'âge, peut-être parce que je fais 22/23 ans.
Bon enfin ce mec la est beau, mais beau, un apollon, vraiment j'étais sous le charme, on a passée deux nuits ensemble, j'aime son corps, il est musclé comme il faut, c'est mon fantasme absolu.
Je suis vierge, mais on se voit ce week-end, j'ai vraiment envie de lui. Ses cheveux bouclés, ses yeux gris/bleu clair, tous ses grains de beauté, sa peau blanche, ses légers abdos, ses mains, sa bouche me font craquer... C'est juste physique, mais dieu que c'est bon.

J'en reviens pas en un week-end, j'ai vécu plus de truc qu'en 19 ans !!!
Est-ce que ma vraie vie de jeune étudiante commencerait là ? Ca me rend folle, je prends confiance en moi, et j'ai envie de vivre pleins de choses folles, j'ai envie de vivre des expériences, de vivre, de rencontrer des hommes en d'en profiter, j'en ai jamais profité, c'est le moment.
J'avoue que je me trouve canon, même si timide, je sais que j'attire des hommes, et c'est maintenant que je vais en profiter...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Bretelle, 22 ans, Marseille
Puisque mon imbécile de colocataire amerloc ne parle pas français, je vais en profiter pour avouer...
J'avoue que je suis allée dans sa chambre.
J'avoue que je suis allée dans sa salle de bains (eh oui nous on a une salle de bains par personne que voulez-vous).
J'avoue que j'ai ouvert ses placards.
J'avoue que j'ai trouvé son maquillage.
J'avoue que son fard à paupières argenté tient super bien.
J'avoue que son parfum sent bon.
J'avoue que son fond de teint est trop foncé pour moi.
J'avoue que j'ai trouvé son journal intime.
J'avoue que je trouve ça bizarre qu'elle aie un journal intime à 29 ans.
Mais que ça ne fait qu'alimenter ma vision sur les amerlocs... Qui est plutôt burlesque.

(et là c'est parti...) J'avoue qu'elle a écrit qu'elle n'aimait pas sa vie et qu'elle en a marre de toujours voir les choses dramatiquement, qu'elle aimerait avoir un cercle d'amis, que les gens s'inquiètent pour elle, l'appellent, qu'elle aie un copain, qu'elle se marie, qu'elle compte faire un régime, faire du sport et manger des légumes parce que c'est la santé, et qu'elle compte faire en sorte que les gens l'aiment et qu'elle aie plus d'empathie.

J'avoue que...
Pour le régime, c'est bien joué.
Pour le reste, y a du boulot, et que j'étais étonnée qu'elle veuille avoir plus de sympathie envers les humains vu comment elle la déteste.

J'avoue que mon autre coloc m'a révélé qu'elle avait fermé sa porte à clef de peur que mon copain et moi ayons des relations sexuelles sur son lit, le sexe c'est sale, c'est pas pieux, pouah.
J'avoue qu'elle croit que je ne sais pas qu'elle me trouve bête.
Mais qu'elle ne sait pas combien je la trouve bête.
J'avoue qu'elle a un sourire de sorcière.
J'avoue que ses goûts en mec sont à chier.

Et j'avoue que tous les matins, je vais dans sa salle de bains lui prendre des cotons-tiges américains.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Puto, 25 ans, Puteaux
Il y a quelques semaines, après être rentré du boulot et m'être douché, je me suis mis à attendre ma nana dans notre appart situé au 3e étage d'un immeuble qui donne sur un parking de supermarché (là où on se gare nous aussi).

Elle va pas tarder : je me mets à notre mini balcon et observe en espérant l'apercevoir avant qu'elle ne monte.

Soudain je la vois ! Elle se faufile entre les voitures et s'approche de l'immeuble tout en regardant vers le haut.

Sans hésiter une seconde, je lui fais de grands coucous de la main. Elle me regarde mais ne réagit pas... bizarre !
Puis je la vois se diriger vers l'entrée du supermarché...

J'ai donc fait de grands signes de la main de mon balcon à une inconnue, le soir, habillé d'un seul peignoir, en pleine affaire DSK...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Just-mi, 22 ans, Wexford
J'avoue avoir embrassé ce gars à cette soirée. J'avoue que c'était la première fois que je faisais ça (embrasser quelqu'un en soirée, juste comme ça). Sur le coup j'avoue c'est agréable, mais maintenant, ça me donne une sensation bizarre. Un baiser avec un goût de trop peu. Ca me fait réaliser que j'ai envie d'un chéri...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Tpewomen, 18 ans, Paris
On ne fait pas nos TPE !!! Nous devrions mais nous ne le pouvons. Nos profs nous en voudrons mais nous continuons. Nous nous battrons afin de ne jamais travailler ! Et oui on est là pour les TPE !!!
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Chut, 25 ans, Bruxelles
J'avoue que je suis une princesse et quand il s'agit de caca, je déteste faire dans les endroits publics ou chez des amis.
J'avoue que j'habite avec 9 colocs et que les toilettes se bouchent tous les deux jours parce que le proprio ne se décide pas à les réparer pour de bon.
J'avoue qu'un soir où j'avais les boyaux qui se tordaient, j'ai pas pu m'empêcher, et j'ai pourri les chiottes déjà bouchées.
J'avoue le lendemain y avait de la merde partout.
J'avoue que je me sentais coupable et honteuse, mais j'avoue que d'un autre côté je ris dans ma moustache de mon 'attentat à la crotte' contre le proprio qui doit bien finir par comprendre qu'il faut vraiment les réparer ces foutus WC.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Clémence, 26 ans, Liège
J'avoue. Étant plus jeune, ma meilleure amie avait un terrible charme et en un an, elle sortait avec trois garçons.
Un jour, j'étais de mauvaise humeur et ma meilleure amie avait un nouveau petit ami. Folle de jalousie, je lui ai inventé qu'un garçon me plaisait bien. Un garçon qui sortait de mon imagination mais qu'elle croyait réel. Nous sommes "sortis ensemble" et j'inventais n'importe quoi ! Du genre qu'on se rencontrait presque tous les soirs, qu'on jouait ensemble au tennis, qu'on faisait tous les deux du violon... Et ma meilleure amie n'y a vu que du feu.

Un jour pourtant, environ trois ans après avoir inventé cette histoire, elle me demanda de m'accompagner pour voir ce garçon pour la première fois. Mal à l'aise, j'essayais de l'en dissuader, en vain. Une fois sur place, elle me demanda si je n'avais pas menti. Mais je ne voulais pas passer pour une idiote et je lui répondis qu'il était simplement absent.
L'histoire ne s'arrêtait pas là...

Un autre jour, pendant que je me promenais avec mon chien, je croisai un homme qui ressemblait exactement au portrait que j'avais fait de mon "homme imaginaire". Nous sortîmes ensemble et ma meilleure amie comprit que je lui mentais depuis plusieurs années.
Aujourd'hui encore, elle m'en veut un peu mais elle comprend que je pouvais en avoir un peu marre d'être toujours "en-dessous" d'elle. Cette histoire m'aura servi de leçon ! Bien fait pour moi !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Zéphir, 43 ans, Bordeaux
J'avoue qu'il est 2 heures du matin et que je ne dors toujours pas parce que comme une idiote, j'ai bu un café fort au bureau à 17h. J'avoue qu'en partant j'ai vu ma collègue dans le bureau de la chef, et je me suis dit qu'il y avait de la convoc dans l'air.
J'avoue je n'arrive pas à dormir parce que demain je vais avoir droit à une leçon sur les règles de conduite au bureau de la part de la chef et à son refrain ; faites ce que je dis faites pas ce que je fais.
J'avoue que j'aime mon travail malgré tout parce que je ne le fais pas uniquement pour l'argent ou pour plaire à quelqu'un si ce n'est à mon homme.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Puto, 25 ans, Puteaux
Hier j'ai rangé ma cave, avec pour objectif d'évacuer autant de bordel que possible.

J'ai retrouvé d'anciens supports de formation qui pourraient m'être utiles à mon job actuel. Je les ai donc remonté pour les emmener au boulot ce lundi.

Ce lundi justement je rentrais d'un mois de vacances. J'ai donc mis mon tout dernier costard (le plus beau) et ma toute nouvelle chemise pour être classe pour mon retour. Juste avant de sortir de chez moi je choppes le sac plastique ou il y avait tous les cahiers remontés de la cave, puis je sors.

Arrivé à la gare, je jette un coup d'oeil à mon sac, qui me parait bien flashy.
Normal : c'était un grand sac Jennfyer rose pétant.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lol, 38 ans, Cergy
J'avoue que j'ai mis du liquide vaisselle dans mon lave-vaisselle et il a moussé comme un fou le bougre, la cuisine était hors-service aussi...
J'avoue que j'ai dit à mon mari : "bah non, tout est sous contrôle, tu vois bien !".
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Blabla, 20 ans, Grenoble
J'avoue que le moment était parfait.
J'avoue qu'il m'a embrassée avec tellement de douceur.
J'avoue que l'alcool a rendu les choses magiques.
J'avoue que j'aurais aimé aller plus loin mais que je m'y suis refusée.
J'avoue l'avoir torturé en lui laissant croire que c'était possible.
J'avoue avoir pris mon pied à faire ça.
J'avoue avoir eu la chance que ce soit un mec bien qui sache se contrôler.
J'avoue (que je sais) avoir dépassé la limite qui permet de rendre accro un homme à votre corps.

J'avoue n'avoir eu aucun remord vis-à-vis de mon copain le lendemain.
J'avoue que jouer avec les désirs d'un homme m'avait manqué !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Marie, 50 ans, Paris
J'avoue manger bio mais fumer comme une dingue.
J'avoue c'est complètement débile vu en plus le prix que ça me coûte.
J'avoue mériter l'épitaphe : Ici gît une bobo bêbête !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
June, 25 ans, Paris
J'avoue que j'ai eu un rendez-vous avec un homme.
J'avoue que c'était un vieux fantasme de la faculté.
J'avoue que j'étais folle quand je le voyais en cours.
J'avoue que j'ai accepté de le voir pour ça. J'avoue que maintenant il est marié.
J'avoue que ce n'est pas mon problème.
J'avoue qu'il est toujours aussi charmant.
J'avoue que je me suis souvenue de pourquoi il me plaisait.
J'avoue que j'adore ses lèvres.
J'avoue enfin que je n'ai aucun remords.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami

Page Précedente Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2022 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou