Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Nous sommes sur la page 2 / 30

Mpm, 37 ans, Bruxelles
J'avoue que, malgré toutes les bonnes résolutions que j'avais prises il y a 10 ans, j'ai recommencé à tromper l'homme de ma vie il y a peu.
J'avoue que je n'arrive pas à m'en vouloir, car ça ne change rien à l'amour que je lui porte et au fait que j'ai envie de finir ma vie avec lui.
C'est juste que j'ai parfois envie d'un petit plus, bien que je sois comblée à la maison.
J'avoue que, quand certains ont envie d'une cigarette, d'un verre ou de faire du sport, moi j'ai envie de sexe. Ça n'est qu'une occupation comme une autre.
J'avoue que, même si je sais qu'à long terme ça risque de mal finir, mon amant actuel est mon patron, et c'est bien pratique puisqu'il est normal que nous passions nos journées ensemble, et je ne dois mentir à personne. C'est juste que, de temps en temps, quand on en ressent le besoin ou qu'on en a l'occasion, on s'éclipse dans un bureau éloigné pour s'amuser un peu...
J'avoue que j'adore ça ! Et plus j'en ai, plus j'en veux !
J'avoue qu'il y a deux semaines, mon patron m'a dit que, sa femme ayant des soupçons sur sa fidélité, il fallait que l'on se fasse plus discret et qu'on arrête un moment nos siestes crapuleuses. Ensuite, la semaine passée, il est parti en vacances.
J'avoue que, quand il est revenu, hier, je m'attendais à ce qu'il m'ignore, je pensais qu'il ne se passerait rien, mais dès qu'on s'est retrouvé seul, il m'a sauté dessus.
J'avoue que j'ai adoré ça (surtout que je ne m'y attendais pas) !!!

J'avoue qu'aujourd'hui, je me suis habillé de manière plus ou moins provocante afin de mettre toutes les chances de mon côté. Ça a marché !
J'avoue que j'ai adoré qu'il me dise : "Tu es une île de la tentation à toi toute seule" !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Zolyzoly, 36 ans, Lyon
J avoue que j'ai deux personnalités diamétralement opposées, j'avoue que la bonne mère, l'épouse idéale que je suis n'est qu'une façade !
J'avoue que j'ai un amant.
Ça me fait du bien. J'avoue que je ne culpabilise pas car il équilibre ma vie. Mon mariage tient grâce à cette double vie. Je n'ai vraiment pas envie de prendre la place de l'épouse de mon amant et lui ne souhaite m'épouser...
J'avoue qu'il me fait très bien l'amour et pour finir... pourvu que ça dure !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
N, 20 ans, Bruxelles
J'avoue avoir trompé mon copain avec qui je suis si bien : j'ai embrassé un autre garçon.
J'avoue y avoir réfléchi et penser me comprendre : j'aime plaire. Je plais à cet autre garçon et ça a suscité mon intérêt.
J'avoue que l'alcool m'y a poussé, même si j'étais pas fière de moi.
J'avoue le regretter : j'ai blessé 3 personnes. Mon copain à qui j'ai tout dit, le garçon qui a des sentiments pour moi, et moi-même qui ait honte (entre autre)
J'avoue espérer que mon couple continuera aussi bien qu'avant mais je sais que je me voile la face.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
V., 37 ans, Genève
J'avoue que ton aveu, J., m'a touché bien plus que je ne saurais le dire.

J'ignore si tu es bien celle que j'ai rencontrée il y a plusieurs années. A vrai dire, je pensais avoir délivré un aveu qui ne permet pas de m'identifier.

Mais que tu sois celle qui occupe encore souvent mes pensées ou une inconnue que les événements de la vie ont placée dans une situation si proche de la mienne, je te remercie.

Comme tu l'as dit, nous ne sommes pas sortis indemnes de notre rencontre, mais ton aveu apporte un peu de sérénité et de paix en moi. Merci pour cela.

A l'heure de te lire, j'aimerais t'apporter ce même réconfort. Alors, qui que tu sois, inconnue ou non, saches que mes pensées te sont dédiées. Et qu'elles sont emplies de tendresse.
A.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Remords, 36 ans, Grenoble
J'avoue ne pas pouvoir dormir depuis une semaine et être très angoissé.
J'avoue être rempli de remords de t'avoir trompée deux fois en 1 an.
J'avoue m'en vouloir terriblement et me rendre compte que cette attitude n'est pas la réponse adaptée au manque d'affection que je ressentais depuis quelques années.
J'avoue toujours t'aimer comme un fou.
J'avoue essayer tous les jours depuis un mois d'oublier mon erreur. J'avoue être quand même heureux de me servir de ma bêtise pour comprendre ce qui n'allait pas chez nous. J'avoue être fier d'avoir pu te parler en exprimant ce manque de tendresse et d'affection en te préservant la souffrance de cet aveu inutile. J'avoue profiter chaque jour de t'avoir près de moi et de ton attention renouvelée comme au premier jour.
Je t'aime et je ne recommencerai jamais. Il m'aura fallu ces deux erreurs pour me rendre compte du mauvais chemin que j'ai pris. Ce que nous construisons depuis 10 ans sera toujours plus fort que mes erreurs. Merci d'avoir su me regarder à nouveau. Merci de t'être aussi remise en question.
J'avoue espérer que cet aveu anonyme me permettra de chasser les insomnies, de vivre cette erreur plus sereinement.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Tchoupi, 33 ans, Paris
J'avoue que je te déteste de m'avoir trompée. J'avoue que notre mariage ne vaut rien à mes yeux. J'avoue que je reste avec toi principalement pour notre fils.

J'avoue que j'aimerai qu'elle souffre. J'avoue que j'aimerai ne plus jamais la recroiser.

J'avoue que si je pouvais revenir en arrière, je te laisserai aller avec ta pouffe et je t'aurai viré de la maison.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Vlad, 35 ans, Aix-les-bains
J'avoue être tombé amoureux d'elle, j'attends impatiemment de la serrer contre moi aux yeux de tout le monde.
J'ai envie de la présenter à mes amis.
J'ai envie de parler d'elle tellement elle est merveilleuse.

Mais avant tout, je dois parler à ma femme.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Olivia, 22 ans, Paris
J'avoue que j'en peux plus des mensonges de mon père. J'en peux plus de ses absences et ses tords.
J'avoue que j'en peux plus de la tristesse de ma mère et des bouteilles vides de vin que je retrouve tous les matins dans la cuisine.
J'avoue que je ne peux plus m'occuper des problèmes des autres quand j'en ai aussi.
J'avoue que j'ai qu'une seule envie, c'est de m'évaporer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
C., 26 ans, Lyon
J'avoue avoir fait une erreur en fréquentant une femme mariée. Nous sommes tombés amoureux, alors qu'il ne devait pas y avoir de sentiments entre nous. Aujourd'hui son mari sait qu'elle le trompe, il est à ma recherche, mais je m'inquiète d'avantage de sa réaction vis-à-vis d'elle.
Et même si nous avons entretenu cette relation quelques temps je n'ai jamais voulu détruire son mariage.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
J., 33 ans, Genève
J'avoue avoir reconnu l'aveu de V.,37 Genève.
Je pense être la personne (femme mariée) dont il se réfère.

J'avoue que le fait de l'avoir lu, m'a profondément émue. Je ressens une profonde souffrance en ses mots.
J'avoue que tout comme lui, notre liaison a également été un moment très difficile à vivre pour moi.

Auparavant, je n'avais jamais "pratiqué la tromperie". En conséquence, un énorme mal être c'est emparé de moi. Je n'ai pas su comment réagir et encore moins gérer la situation.

J'avoue avoir passé des nuits entières sans réussir à m'endormir.
J'avoue ne pas avoir pu entretenir des relations sexuelles avec mon époux.
J'avoue m'être sentie sale, coupable et indigne.
J'avoue avoir été exécrable avec V. dans le seul but qu'il me déteste, et s'éloigne de moi.
J'avoue avoir dit à V. que je ne l'aimais pas, alors que non, je l'aime, à ma façon, mais je l'aime.
J'avoue lui avoir menti délibérément car je savais, de part sa vie difficile, combien cette famille idéale lui est cher.

J'avoue avoir mis du temps à me rendre réellement compte de mon amour pour lui, car je refusais de l'accepter. J'ai lutté contre, j'ai fait mon possible pour passer à autre chose, sans succès.
Depuis, quatre longues années se sont passées, mes sentiments pour lui sont toujours là, intact. La différence est qu'aujourd'hui j'ai appris à vivre avec et j'ai enfouis mon secret et mes sentiments au plus profond de moi, pour éviter tout débordement, pour lui, pour moi, pour nous et nos familles respectives.

J'avoue que certaines fois, malgré ma bonne volonté, j'ai du mal à me contenir et ça se voit.
J'avoue être toujours présente dans sa vie. J'essaie de l'aider comme je peux, le soutenir dans les moments heureux ou malheureux. Je suis là lorsqu'il a besoin de moi.

J'avoue faire tout cela, non pas pour qu'il soit avec moi, ni pour entretenir une liaison. Je le fait pour le voir heureux, c'est ma façon de lui "donner" de l'amour. C'est l'homme d'une autre et je n'ai aucun autre droit.
Mon regard sur lui, ce besoin, est un regard rempli de tendresse. Il a besoin d'amour, admiration et de se sentir épanoui, aimé tel qu'il est. Sans masque, ni faux semblants. Je l'aime pour ce qu'il est, avec ses défauts et qualités, ses forces et ses faiblesses. Et non pas pour cette image montée, pour paraitre en société.
Parfois, il est vrai que devant les aléas de la vie, nous nous retrouvons, sans nous en rendre vraiment compte, prisonniers de nos propres erreurs. Je pense qu'il est prisonnier de cette image idéale et indélébile qu'il s'est créée et qui lui donne à la fois ce sentiment d'appartenance à ce qui est politiquement correct, mais qui en même temps, lui apporte frustration et insatisfaction.

Quant à moi, je reste prisonnière de mes sentiments, avec l'espoir qu'un jour je réussirai à les surmonter.
Mais ce n'est pas de sa faute. J'étais là aussi.
Ce qui au début paraissait une simple "déconnade"entre collègues, au fil du temps, a pris une toute autre tournure.

Toute cette souffrance, tristesse due au fait que la ligne rouge a été franchie, nous empêche de sortir de notre histoire indemne.
Tout cela pour dire que ce qui ne semblait pas être de l'amour hier, l'est aujourd'hui.
Toute cette souffrance, cette difficulté est due en partie aux sentiments qui sont nés entre nous et à cette frustration de devoir s'en tenir à une relation strictement platonique, alors que le cœur, souhaite aller de l'avant.
Une histoire qui dure aussi longtemps, ne peut l'être, si nous ne sommes pas deux pour la vivre et l'entretenir.

V. je veux que tu saches que tu n'es pas seul dans ta souffrance. Malgré mes sentiments envers toi, mon désir est de réussir à voir le bout du tunnel tout comme toi.
Tu n'es pas seul dans ton désarroi. Jamais je ne t'abandonnerai. Je ne t'accuses pas et je ne m'accuses plus non plus. c'est arrivé. J'ai appris à l'accepter. Je sais que rien a été calculé entre nous. La vie, l'a voulu ainsi.

Seul le temps pansera nos blessures, et ce même si les cicatrices, elles, ne disparaîtront jamais.
Courage,
de la part de celle qui t'aime tendrement.
Le premier pas pour se sortir de tout bourbier est d'abord l'acceptation de la situation, de ses sentiments. Pour plus difficile que cela puisse paraître, accepter que quelque chose à échoué.

Cela ne sert à rien de culpabiliser pour ce qui a été fait. D'en effet, déterminer qui est ou n'est pas le "salaud" de l'histoire.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Bananette, 28 ans, Boulogne
J'avoue que je pense à lui.
A ce qu'on aurait pu faire...
On était prêt mais on a été arrêté.
J'avoue être déçue et frustrée...
Je pense que c'est un bon coup, rien que ce qu'il m'a dit m'a fait saliver...
J'avoue que je reste en contact avec mais que j'aimerais plus...
Mais j'ai promis à une amie que je ne le ferais pas et elle passe avant.
J'aimerais goûter ses lèvres juste une fois comme ça je ne vivrais pas dans le regret.
J'avoue que je suis en couple mais que ce n'est plus l'extase entre nous...
J'avoue que je l'ai déjà trompé et que je peux recommencer à tout moment.
Si j'avais le feu vert de mon amie je l'aurai fait depuis bien longtemps.
En fait, il suffit de savoir si lui ou son ex à lui s'aiment toujours et veulent recommencer leur histoire.
Si vraiment c'est fini entre eux, là j'aurai le droit...
J'avoue que parler sexe avec lui me manque énormément...
J'avoue que nos échanges sont de moins en moins nombreux et que ça m'embête...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Esba, 42 ans, Annecy
J'avoue que je prends un malin plaisir à te pourrir la vie depuis que je t'ai chopé à me tromper.
J'avoue que j'ai beaucoup de plaisir à te voir ramer pour tenter de me reconquérir.
J'avoue que tu peux crever la gueule ouverte pour que je te reprenne et que je suis bien heureuse que ta pouffiasse t'ai préféré à son mari.
J'avoue que je n'ai que du mépris pour le pauvre type que tu es.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Aldo, 40 ans, Toulouse
J'avoue que lorsque que j'ai appris que tu m'avais trompé avec ton collègue de bureau à quelques mois de notre mariage je suis tombé plus bas que tout. J'avoue que lorsque je regarde les photos de notre mariage je suis triste, tu t'es marié alors que tu en aimais un autre et moi je ne voyais rien.
Aujourd'hui, on à trois enfants magnifiques et je te trouve resplendissante mais je suis malheureux. Tu m'as trompé il y a dix ans et pourtant je n'oublie pas et je ne peux pas te pardonner non plus. J'avoue que je ne t'ai pas cru une seule seconde quand tu m'as dit que tu avais couché qu'une seule fois avec lui. Je me sens mal à cause de cette histoire. J'avoue que c'est lourd à porter et que tu ne le vois même pas. J'avoue que je t'aime autant que je te hais, si un jour je te quitte ça sera à cause de tout ça.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Pauline, 25 ans, Paris
Tu es ma meilleure amie, je te raconte tout. Ou presque. J'entretiens une liaison avec ton copain.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Houlaoups, 21 ans, Brest
J'avoue que je suis en couple depuis longtemps et que je l'aime de tout mon coeur.
Nous avons des enfants ensemble.
j'avoue que je l'ai déjà trompé une fois, c'était une période où ça n'allait pas et je ne lui ai jamais dit sinon je sais qu'il me quitterait.
J'avoue qu'en ce moment je me sens pas bien dans ma peau et que j'ai envie de savoir si je plais aux autres hommes.
Je sais que c'est pas bien, qu'il m'aime comme je suis.
Je peux pas m'en empêcher ;
Je suis prête a courir les risques de "flirter" avec d'autres pour savoir tout en restant avec mon homme.
Je ne lui avouerai jamais car avec lui je suis bien mais il nous manque de l'attention car on se concentre sur nos enfants...
J'avoue ce n'est pas bien...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Hommeinfidèle, 46 ans, Rouen
J'avoue que j'ai trouvé une escorte superbe : elle est jeune, 23 ans, et elle a un corps de rêve. Ventre plat, seins pleins et fermes, un joli visage.
C'est tellement agréable de la prendre que le plaisir des yeux est au moins aussi important que celui des sens.
J'avoue que la tenir par les hanches pendant que je la besogne en levrette est un bonheur sans nom.
J'avoue qu'elle sait aussi se servir de sa bouche.
J'avoue que j'aimerais que ma femme sache faire ce que cette jeune femme me fait.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Nbs, 25 ans, Toulon
J'avoue être tomber amoureuse alors que j'étais mariée
J'avoue avoir créer des histoires pour quitter mon mari et avoir la conscience tranquille
j'avoue l'avoir trompé une fois juste avant de demander le divorce.
J'avoue avoir été heureuse pendant un moment avec mon amant qui m'a aimé et soutenu
Et le tromper à son tour lorsque j'ai été loin de lui
Le plus cruel est que j'avoue avoir énormément aimé ça.
J'avoue que je suis désorientée car je sais pas si toute ma vie se résumera a tromper et prendre mon pied avec un autre homme.
J'avoue être déboussolé à l'idée de rentrer et devoir regarder mon mec dans les yeux.
J'avoue que j'aurai jamais ce courage de lui avouer en face.
J'avoue tout simplement que je me sens comme une merde même si je posséde un bon fond.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Homme46, 46 ans, Rouen
J'avoue que sexuellement, avec ma femme, ce n'est pas ça. C'est rare, et quand on le fait, c'est morne et plat. Donc j'avoue que je vais voir des escorts, et qu'elles savent me satisfaire. Ce ne sont pas toujours des beautés rares, mais elles savent y faire, et au moins, on peut changer de position.
J'avoue aussi que je fantasme sur quelques collègues de travail, même si certaines sont bien plus jeunes que moi. Elles sont jolies avec de belles formes, et j'avoue que cela ne doit pas être mal de faire l'amour avec elles. J'avoue aussi que j'aimerais bien essayer une escort d'une vingtaine d'années..
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Camille23, 25 ans, Liège
J'avoue être fiancée.
J'avoue avoir embrassé un autre.
J'avoue avoir apprécié.
J'avoue ne pas regretter.
J'avoue vouloir le revoir.
J'avoue vouloir recommencer.
J'avoue vouloir aller plus loin.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Lucille, 21 ans, Paris
J'avoue avoir trompé mon copain pour la première fois de ma vie en vacances.
J'avoue avoir aimé ça et recommencé une seconde fois.
J'avoue avoir eu un gros coup de blues de rentrer de ces magnifiques vacances que j'aurais aimé prolonger.
J'avoue ne plus me sentir en phase avec mon copain depuis un moment...
J'avoue espérer que la flamme revienne entre nous et que notre relation de couple s'arrangera. Mais avec ça sur la conscience, je pense que ce sera difficile !

J'avoue que je n'aurai pas le courage de lui parler de ce que j'ai fait, et je crois que ce serait inutile car il ne le saura jamais.
Et enfin, j'avoue ne pas avoir beaucoup de remords car je n'ai jamais pris mon pied comme ça avec quelqu'un, et si je ne l'avais pas fait, j'aurais eu des regrets !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Bibou, 21 ans, Lyon
J'avoue que j'ai embrassé une autre fille en soirée, tellement saoul que son visage et son numéro de téléphone ne me seront jamais connu.

J'avoue que ta réaction était normale.

Mais putain, ce que j'avoue surtout, c'est que je t'aime encore plus !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Carmen, 23 ans, Charleroi
Tu ne t'es même pas excusé. Tu m'as fait souffrir mais pour toi, tout était de ma faute.
Depuis un mois ça ne va plus entre nous, quand j'essaie de te faire plaisir j'ai droit à un "je m'en fou".
Pourquoi tu n'es pas venu me voir quand ça n'allait pas, pourquoi tu m'as laissée espérer dans mon coin.
Tu t'es confié à ta belle-soeur au lieu de venir parler à ta copine. Comment veux-tu que je me sente devant elle maintenant que je sais qu'elle connait tous nos secrets et mes secrets.
Pourquoi tu ne m'as acceptée comme je suis. J'étais pourtant gentille agréable sympa... avec de grands défauts bien sûr, j'aimais dormir, je te voulais pour moi toute seule, j'ai souvent peur d'être abandonnée, je suis assez timide en groupe...
Pourquoi alors tu me disais je t'aime or que tu ne le pensais plus.

Tu as joué avec mes sentiments et mon coeur. Et maintenant il est cassé et je n'en ai plus d'autre à te donner.
Tu serais venu aujourd'hui, ne fusse qu'en disant, je suis désolé de t'avoir fait souffrir, je serais retombée dans tes bras. Mais non au lieu de ça j'ai eu droit à un "t'es vraiment pénible".
En fait tu es juste égoïste...
Je vais avoir du mal à t'oublier et pourtant il le faut.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Amélie, 21 ans, Paris
J'avoue que ce soir, je sais que tu es avec elle.
J'avoue savoir que tu me trompe.
J'avoue prendre un malin plaisir à te bombarder de sms, juste pour te faire chier.
J'avoue que ce soir, c'est ton meilleur ami qui est chez nous.
J'avoue que ce soir, il me prendra dans notre lit.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Frenchbreak, 41 ans, Paris
Pour Tango85, je suis dans une situation identique.
J'essaye de voir ce qui me pousse à cela. L'envie de séduire, l'envie de me sentir vivant, l'envie de vibrer comme je ne vibre plus avec ma femme, même si je l'aime et comme toi ne pense pas finir ma vie avec quelqu'un d'autre.
Parfois simplement l'envie de baiser et de tirer un bon coup... triste mais c'est une partie de moi que j'"assume" pour moi.
Bien sûr je n'en parle pas à ma femme, et puis il y a les goûts différents pour le sexe, des besoins et des fréquences différentes. J'ai pas de solution, mais essaye d'y voir clair et de t'accepter comme tu es, même si ça ne cadre pas avec la morale chrétienne dans laquelle nous vivons et ce que nous aimerions bien être. Le corps (coeur) a ses raisons que la raison ignore.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Kaneda, 33 ans, Paris
J'avoue avoir de la chance d'avoir une amie comme toi. J'avoue que pas mal de mes potes aimeraient aussi avoir une collègue avec qui faire la tournée des bars, discuter des heures, se chamailler, faire une virée dans Paris jusqu'au petit matin...

J'avoue que cette complicité est précieuse, et que ces derniers temps, on a frisé le dérapage.
J'avoue que c'est moi qui ai tenté le premier de franchir la ligne rouge... et avoir mal digéré ton recadrage, avoir été en colère.

J'avoue que cette conversation franche qu'on a eu m'a fait du bien, et être heureux qu'on se soit quitté de bonne humeur après avoir vidé nos sacs. Je suis soulagé, on va reprendre nos bonnes vieilles habitudes, et c'est tant mieux.
J'avoue que tu as raisons : on est tous les deux respectivement en couples, et ça serait bête, vraiment trop bête...

...Mais j'avoue que je vais recommencer à la première occasion car je sais que tu y pense aussi... tu as même rougi...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Page Précedente Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2019 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou