Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Nous sommes sur la page 1 / 22

Nemesis, 32 ans, Paris
J'avoue que je ne supporte plus de voir personne.
J'avoue que je trouve la plupart des personnes que je rencontre complètement stupides et moins intelligentes que moi.
J'avoue qu'elles sont certainement plus épanouies que moi et qu'elles ont probablement des vies plus réussies.
Alors j'avoue que je dois les détester et les mépriser peut-être car je ne me sens pas à ma place avec elles, peut-être que j'avoue que je les jalouse.
J'avoue que j'envie l'apparente facilité de leurs vies, même si ce n'est peut-être qu'un voile devant la réalité.
J'avoue quand même qu'il y a beaucoup de personnes idiotes sur cette planète. J'avoue que les êtres lents du cerveau m'irritent profondément.
J'avoue que je n'utilise pas tellement mon intelligence a bon escient, que cela explique peut-être que je monte dans les tours pour des choses inutiles.
J'avoue que je suis frustrée par ma vie et moi-même.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Lys, 19 ans, Paris
J'avoue avoir dragué un nouvel élève de ma classe juste pour voir ce que ça faisait. J'avoue avoir juste fais ma gentille fille et avoir eu l'air la plus innocente possible quand mes amis m'ont dis qu'il m'aimait. J'ai dû jouer la carte de la surprise quand il s'est déclarée à moi.

Et j'avoue avoir adorer simuler mon air désolé quand j'ai refusé de sortir avec lui. C'était super. Il m'offrait des petits cadeaux, et en faisait profiter mes amis quand je prenais ma petite voix suppliante. Il ne me refusait rien, me collait à longueur de journée et pouvait aller jusqu'à pleurer quand il me contrariait. Avoir quelqu'un accrocher à moi comme ça était... jubilant.

C'est fou comme ça fait du bien de se dire que l'on peut séduire si facilement. Mais à force, il a compris qu'il n'avait aucune chance, et on est resté amis. Mais l'année suivante, il me présente à un de ses amis plus jeune. Je me présente, mais ne lui parle pas beaucoup pendant plusieurs semaines, jusqu'au jour où il vient m'avouer sa flamme. J'ai refusé, mais il ne m'a pas non plus lâché.
Mais cette fois, c'était gênant, je voulais qu'il me lâche. Ce qu'il a fait 3 mois plus tard.

Mais j'ai beaucoup apprécier le fait d'avoir des garçon à mes pieds en étant le plus naturelle possible et en ne faisant jamais d'allusion déplacé ou autre. Ils m'aimaient pour qui je suis. C'est tout. Et les repousser renforçais leur envie de m'avoir. Et même si j'ai honte de ce que j'ai fais, ça m'a étrangement fais plaisir. Avoir des garçons qui m'aiment pour ce que je suis est très flatteur. J'avoue adorer quand les hommes m'aiment et me désirent en sachant qu'ils n'auront jamais ce qu'ils veulent. Leur persévérance est très flatteuse pour mon égo.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Gemini, 30 ans, Lyon
J'avoue avoir découvert ce site aujourd'hui et que j'adore lire les aveux des autres !
J'avoue que maintenant je vais pouvoir en avouer des trucs... et y'a du lourd !
J'avoue, c'est moins cher qu'un psy et si en plus on peut faire (sou)rire quelqu'un ou si ça peut aider à dédramatiser les aveux d'autres personnes, je serai bien content !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Alabaguette, 26 ans, Paris
J'avoue que je travaille dans un milieu très masculin, et plutôt macho, et que lorsqu'au cours de ces longues réunions de travail qui rassemblent une dizaine ou une vingtaine d'hommes dans la même pièce, je sens leurs regards se poser sur moi avec insistance, je jubile !
J'aime voir dans leurs yeux ce désir, sentir cette chaleur, cette convoitise parfois un peu autoritaire. J'avoue que je joue de leurs faiblesses et de mon joli physique pour les maîtriser et les titiller. Je multiplie les provocations, et j'aime plus que tout lorsque certains d'entre eux me prouvent leur répondant et que l'on s'échauffe un peu.

J'avoue que j'aime leur laisser croire qu'il est possible qu'un jour l'un d'entre eux puisse enfin jouir de moi. J'avoue que c'est un pouvoir de dingue et qu'il n'y a pas de meilleur moyen de tenir une armée d'hommes revendicatifs au boulot !

J'avoue que je suis une sacrée jolie fille, et que tout ne serait certainement pas si facile pour moi au travail si ce n'était pas le cas. Mais pourquoi en rougir ? Après tout, certains ont un capital réseau, moi c'est un capital d'un autre genre, avouable uniquement sur javoue.com !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Chapichapo, 18 ans, Clermont
J'avoue que je fais l'amour comme un dieu, les filles avec qui je fais l'amour sont toujours comblées. Mais, moi je me fais chier.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Capricam, 27 ans, Arras
Oui j'avoue et pour une fois dans la section vantards, quel scoop...
J'avoue en période de carnaval c'est embrassez qui vous voudrez et j'avoue cette année ça a été un vrai défilé.
J'avoue je ne cherche personne mais bon apparemment je dois bénéficier d'un charisme incroyable (j'ai vachement confiance en moi).
Bref que ce soit en coccinelle, en bagnarde, en star du rock, pirate ou en elfe des bois ça marche et ce à mon plus grand étonnement.
Bref, cette année il y a eu de belles rencontres mais rien de physique.
J'avoue le plus jeune embrassé c'est C., frère d'une amie de 19 ans mais c'était trop étrange.
J'avoue il y en a eu d'autres dont je me moque du prénom, ah non il y a eu un autre C.
J'avoue G, est trop mignon.
J'avoue la première que l'on s'est croisé, il était maquillé et moi non.
J'avoue qu'il m'a fait de sacrés compliments.
J'avoue on s'est revu ce week-end ; un mois après et c'était bizarre mais dans le bon sens. Un peu gênés mais il est juste à tomber physiquement parlant et mentalement même plus jeune, il a les pieds sur terre.
J'avoue on verra où le vent me portera.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Simply the best, 25 ans, Paris
J'avoue que cette pimpeche faisait exprès de pianoter sur son blackberry assise sur son strapontin dans une rame bondée.
J'avoue que je ne me suis pas gêné de lui marcher dessus, le m'approcher au plus près d'elle et j'avoue que je me suis encore moins privé de lui partager cette perlouse qui venait du plus profond de mon intérieur.
J'avoue, connasse, je te souhaite un trajet bien infecte.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Numero 12, 24 ans, Poitiers
J'avoue avoir eu une idée derrière la tête quand je t'ai invitée ce soir là à manger chez moi. J'avoue que tu as eu une excellente idée en proposant qu'on achète une bouteille de vodka à 2. Toi et moi savions ce qui allait se passer. Je ne regrette rien, mais j'avoue que c'est parfois difficile pour moi d'entendre des mecs me confier qu'ils aimeraient coucher avec toi. J'avoue être une fille et jubiler à l'idée que moi, j'ai réalisé un de leur fantasme.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Alivia, 21 ans, Miami
J'avoue j'ai obtenu ce que je voulais.
Mon patron vient de me proposer un visa de travail, c'est à dire vivre aux USA pour au minimum 2 ans et demi encore... et puis par la suite green card...
J'avoue que ces quelques mots : "nous sommes prêts à vous sponsoriser" sont la fin d'un long but à différentes étapes.
Les études, le travail, l'argent, les heures passées dans les transports, les grèves, les exams, les cris, les pleurs, se faire traiter comme de la merde... Tout ça a pris fin hier !
C'est incroyable.
Cette sensation de flottement... comme si je venais de finir d'écrire un livre... un livre poids lourd qui m'empêcher de respirer à plein poumon.
Le chemin de retour sur mon vélo était finalement remplacer par un tapis volant et au supermarché j'errais dans les rayons toujours dans les étoiles... car ce chapitre de ma vie est désormais clos.

J'ai eu ce que je voulais à 21 ans quand tout le monde me disait d'arrêter de rêver avec les USA.
J'avoue que je suis fière de moi, de mon parcours. Que tout ce que j'ai, c'est uniquement grâce à l'effort et à l'amour inconditionnelle de cette personne qu'on appelle maman.
J'avoue que la cerise sur ma pièce montée c'est mes 30 kilos de perdus.
J'avoue que j'ai l'impression d'avoir brisée mes chaines, j'avoue place à l'amusement maintenant...
Oh j'avoue que maintenant il faut le dire à la famille... et qu'il faut trouver un nouveau but...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Lolly15, 29 ans, Paris
J'avoue que j'ai quitté mon vantard d'ex parce qu'il m'avait promis monts et merveilles et qu'en fait... il bandait prodigieusement mou.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Leeloo, 20 ans, Paris
J'avoue, je ne suis pas un canon. Je n'ai ni de gros seins ni de ventre plat, mes cuisses ont gardé des marques de mes vergetures, mes jambes sont bourrées de cicatrices tellement je suis mal adroite et en plus de cela j'ai une pilosité plutôt importante. En bref tout ces petits défauts font que je ne suis pas un top modèle.
Niveau mental ce n'est pas mieux... Je suis tête de cochon, je râle souvent, je suis susceptible, et ne supporte pas avoir quelqu'un de vantard en face de moi. Donc pour un cœur tendre non plus.

Mais j'ai une chose qui fait que tout cela n'est pas grave... mon narcissisme.
Je suis une narcissique bien cachée. Pour les autres, je suis juste une fille qui s'assume telle qu'elle est. Mais au fond de moi je m'aime tellement qu'à une époque je penser ne jamais pouvoir aimer quelqu'un d'autre. Bon en fait je me suis rendu compte que je pouvais m'aimer et aimer quelqu'un.
Et cela me fait beaucoup rire quand mes amies me dise qu'elle sont "grosses", ou mal foutues...
Surtout ma meilleur amie, qui fait la même taille que moi (à 1cm de moins) quasiment le même poids (à 3kg près) et qui se trouve énorme, alors qu'en fait elle se prend la tête pour rien vu qu'elle est bien foutue. Peut-être même mieux que moi. Mais elle n'en profitera jamais car elle ne sais pas s'apprécier telle qu'elle est !

Et je dirais même que le fait de ne pas être une nana "en règle" fait que je m'assume beaucoup mieux, en clair malgré ce que l'on pourra me dire je me trouve belle et moi au moins le matin je suis heureuse de me voir dans la glace !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
SoNia, 24 ans, Paris
J'avoue que je souhaite un joyeux anniversaire à Daniel, le webmaster et confesseur de Javoue.com !
Ce mois de décembre est ton mois alors j'en profite pour te souhaiter une bonne saint Daniel le 11 et un joyeux noël et une bonne année ! Voila, comme ça je suis la première.
Mon petit danou, je t'embrasse, p'tite tête !
Sonia <3
PS: j'attends toujours ta "wish list"...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Lily, 39 ans, Toulouse
J'avoue que ce weekend je vais m'habiller en femme élégante et sexy pour mon boulot et j'avoue qu'au début ça me gênait de me vêtir ainsi. Mais j'avoue que depuis que j'ai essayé ma tenue, il me tarde de montrer à mes collègues que je ne suis pas la secrétaire laborieuse et austère qu'ils s'imaginent et que je peux me transformer en papillon. J'avoue que je ferai ma mijaurée en disant que j'ai emprunté la tenue à une copine parce que je n'avais ni les moyens d'investir ni l'envie de porter cette tenue à d'autres occasions. En fait, je vais faire croire que je n'ai pas eu le choix. J'avoue que ce qui m'a décidé à m'habiller ainsi c'est un rêve que j'ai fait la semaine dernière et dans lequel un collègue (que j'aime bien mais que je trouvais quelconque) m'a donné un long et tendre baiser et j'ai ressenti alors quelque chose de vraiment fabuleux. J'avoue qu'il sera là et que je veux qu'il me voit autrement. J'avoue que je suis une gamine, mais j'adore ça.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Cocasse, 18 ans, Paris
Hier après-midi nous étions tous les deux sirotant un verre au Hard Rock Café. L'une des serveuses était anglophone et a crié à un autre serveur
"I sall mary you !"
Tu m'as regardé et m'as traduit très gentiment ce qu'elle a dit.
Je me suis alors énervée, te grondant que tu n'avais pas à me prendre pour une idiote.
Tu t'es platement excusé de m'avoir vexée.

Je l'avoue, je n'avais absolument rien compris de ce qu'elle avait dit, et que si tu ne m'avais traduit ses propos je ne comprendrais toujours pas.
Mon chéri je t'aime ! Mais qu'est-ce que j'aime te gronder pour rien !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Girl, 30 ans, Paris
J'avoue que tous les Hommes qui m'ont fait l'amour sont devenus accrocs à moi et m'ont tous toujours dit "C'est la première fois que je ressens ça"...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
HelloTY, 21 ans, Paris
J'avoue avoir 21 ans et gagner environ 9000€ par mois en jouant au poker.
J'avoue que cela ne serait pas possible si le commun des mortels n'était pas principalement composé d'imbéciles.
Merci à eux.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Yohann, 22 ans, Brive-la-Gaillarde
J'avoue que je me vante, parfois, souvent même... J'avoue que j'aime plaire, et je suis beau, je le sait. On me le dit, et je le vois. J'avoue me moquer des personnes ayant un physique difficile, car un corps se change mais pas une tête ! J'avoue que je suis pas très musclé, mais je suis beau, et j'aime ça...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Daffodil Lament, 24 ans, Paris
J'avoue que selon les dires de ma dernière de mon dernier coup, je suis un garçon "peu ordinaire" et son "meilleur cadeau d'anniversaire depuis 35 ans".
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Saucisson, 20 ans, Versailles
J'avoue que j'ai un énorme sexe et que ça m'aide à me sentir mieux, souvent supérieur au commun des mortels.
J'avoue que c'est une stratégie qui me plait et j'avoue que ça fait plaisir aux filles.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Linda, 20 ans, Paris
J'avoue que je n'ai pas un corps parfait. J'avoue que j'ai quelque kilo en trop.
Mais j'avoue que je plais à beaucoup d'homme et que je le sais.
J'avoue en jouer parfois.
J'avoue que quand une de mes copine super bien foutu m'a dit qu'elle était jalouse de moi j'ai pris mon pied.
J'avoue que parfois je dis à des copines qu'elles sont belles alors que ce n'est pas le cas. J'avoue que ça m'amuse et que ça gonfle encore plus mon égo.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Lili, 17 ans, Paris
J'avoue que je suis fière de moi. J'ai réussi je serais dès septembre 2011 une étudiante de Sciences Po Paris. Toutes ces années à rêver d'intégrer ce lieu mythique et là je suis aux anges. Je m'en fous de tous ces envieux qui me disent : "Oh tu veux faire ministre ? " Pfff quels jaloux ! Cette semaine est la plus longue de ma vie, les résultats du bac je suis tellement stressée !
Je n'aurais jamais cru ça de moi. Je crois bien que dans la vie il faut croire en soi ! Je suis tellement heureuse tellement heureuse.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Jamais203, 24 ans, Honfleur
J'avoue que je dis à tout le monde que je ne travaille jamais pour mes études, j'avoue que je fais croire à tout le monde que je n'ai jamais la pression.
J'avoue qu'en fait, je travaille comme un dingue pour avoir de bonnes notes et ensuite faire croire à tout le monde que j'ai un don naturel pour les études alors que c'est complètement faux, j'avoue qu'à chaque seconde je stress pour la suite de mes études.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Brumes, 40 ans, Mulhouse
J'avoue que j'adore la rubrique Vantards et que c'est celle qui me fait le plus rire et sourire.
J'avoue que je cherche, moi aussi, des aveux de vantardise que j'aimerais poster dans cette rubrique, mais j'avoue que je n'en trouve pas !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Gindre50470, 23 ans, La Glacerie
J'avoue que j'aime ma voiture jaune pétant, alors que tout le monde se moque de moi à longueur de journée.
J'avoue que malgré ma relation avec Ludivine qui dure depuis maintenant deux ans, j'ai eu 37 partenaires différentes.
Mes amis jalousent ma vie, mais j'avoue que j'aime ça.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -
Alice, 20 ans, Toulouse
En juin dernier, j'étais chez mes parents pour une semaine de révisions. "Ah, bac de français ? T'en fais pas, c'est facile !"
Il y a peu, "Ah, t'es dans cette école ? Première année ?"
Eh non. Deuxième année validée, je mène ma barque en troisième année.

J'avoue que j'aime bien avoir une bouille d'ado : je n'en parais que plus brillante...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2017 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou