Les aveux ...

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

Nous sommes sur la page 1 / 55

Esther, 26 ans, Epinay
J'avoue j'aime toutes les odeurs bizarres.
J'avoue que je renifle l'essence, la colle Cléopâtre, des effaceurs, d'un marqueur permanent Velleda, d'une allumette qu'on vient de craquer, du goudron l'été, le plastique des bouées neuves et l'odeur de la pipe.
Suis-je bonne pour la cure de désintox ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Malou, 26 ans, Bastia
J'avoue, on a voulu jouer aux Secret Santa et que j'avais le choix entre trois paquets cadeau et je me suis dit que le gros paquet est toujours le plus décevant, alors j'ai choisi le plus petit.
J'avoue, j'avais partiellement raison, le gros paquet était du papier toilette, le plus petit était un savon... Et le paquet intermédiaire était un iPhone !
J'avoue que je déteste ce jeu, plus jamais je joue.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Camy, 24 ans, Strasbourg
J'avoue qu'à chaque fois que je sors d'un magasin sans acheter, j'ai l'impression que tous les regards sont braqués sur moi comme si j'avais volé ou fait quelque chose de mal.
J'avoue que ça me le fait à chaque fois, j'ai du mal à garder mon naturel et je ralentis toujours pour avoir l'approbation des caissières ou du vigile.
Moi parano ? J'avoue...
-> Meilleur aveu 2021-12-13 Meilleur Aveu <-
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Mauvais détour, 24 ans, Annecy
J'avoue que j'étais avec trois potes sur la plage, on était joyeusement alcoolisés lorsqu'une fille que l'on peut qualifier malheureusement pour elle de moche à en faire peur nous aborde et nous propose très sérieusement un plan à quatre. On s'est tous regardés avec la même expression de dégoût mixée d'horreur... on a dessaoulé d'un coup puis on s'est dit qu'il était vraiment l'heure de rentrer chez nous.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Passipa, 26 ans, Paris
J'avoue que j'ai toujours rêvé d'être photo reporter, photo journaliste et paparazzo.
Dans mes rêves, je suis en train de me balader avec mon appareil en main, prêt à dégainer : clic ! Ça y est j'ai la photo du siècle.

Dans la pratique, je faisais une photo improvisée d'un groupe et une des filles s'impatiente et me lance : « Tu veux prendre mon cul en photo ? ». N'y croyant pas un seul instant, je baisse l'appareil pour demander un peu de sérieux... Quand soudain, la dite demoiselle joignit le geste à la parole. Exécutant aussitôt un lever de robe bleue et affichant un magnifique boule souligné par un string rose flashy !

J'avoue que toute l'audience était scotchée. J'avoue que moi aussi... Tellement ébloui par cette belle pleine lune que je n'ai pas eu le réflexe de prendre la photo.
J'avoue que quand les potes sont venus me dire : « montre la photo », j'ai eu honte de leur avouer que je n'ai pas été assez rapide et que je n'ai aucun cliché de la scène...
J'avoue, je viens de réaliser que le métier de reporter photographe ou paparazzo ce n'est définitivement pas pour moi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Heather, 30 ans, Dijon
J'avoue, un soir d'Halloween, j'avais invité une copine à faire une soirée pour appeler les esprits. Elle flippait un peu même si j'essayais de la rassurer pour enfin réussir à faire ma séance. Je me trouvais dans l'une des chambres chez mes grands-parents. C'était la nuit, le calme était présent. J'allume les bougies et on s'installe afin d'appeler les esprits.
Je commence à citer la phrase « esprit es-tu là ?
Si tu es là, toc trois fois, si tu n'es pas la toc deux fois »...

Nous attendons et réitérons deux à trois fois cette phrase quand tout d'un coup, une réponse ! Une réponse où nous nous amusons à compter le nombre de coups. Un coup, super ! Deux coups, oulala, c'est bon ils ne sont pas là ! Mais le 3eme coup arrive ! Prises de panique, nous hurlons étant prises à notre propre jeu, la peur en nous ! Nous sortons en criant de la chambre, nous n'en revenions pas ! Nous ne voulons plus dormir ici, alors nous nous dirigeons vers le séjour rejoindre la famille quand j'entends soudainement glousser !
Me voyant faire demi tour vers la cuisine, je vois mon grand-père le sourire aux lèvres, lui qui n'a pas l'habitude de sourire, et se moquer de moi me rétorquant : alors les esprits sont combien ce soir ? Et là, j'avoue, j'ai compris la supercherie.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Tropcoincé, 31 ans, Montpellier
J'avoue que Squid game c'est pas mal du tout, en fait.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Ramote, 39 ans, Strasbourg
J'avoue, je suis très à la pointe de la technologie. Toujours avec les derniers gadget comme mon enceinte Google Home.
Elle a changé ma vie depuis, je passe mon temps à discuter avec elle.
Mais j'avoue... Je me surprend à lui répondre "merci" quand elle fait ce que je lui demande ?
Est-ce grave docteur ?
Suis-je la seule à remercier OK Google ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lilou, 30 ans, Paris
J'avoue j'étais en route pour un entretien super important.
En sortant du taxi, telle une femme d'affaire, je jette mon sac sur mon épaule et je fais tomber une bouteille de Givenchy qui s'explose à mes pieds...
L'odeur m'a bien affichée à l'accueil, puis comme un écho dans l'ascenseur où tous les employés m"ont reluqués, en passant par la salle d'attente où elle m'annonçait déjà en fanfare me suivant jusque dans le bureau du directeur...
J'avoue que je n'ai pas eu le poste.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Amy Leen, 27 ans, Paris
J'avoue que la vie d'expat en France n'est pas très facile.
Parmi le lot d'erreurs embarrassantes qu'il m'arrive de faire, il y a les fautes grammaticales.
J'avoue que l'autre jour au travail, j'ai enfin compris l'intérêt de ne pas me tromper sur les accords de genres des mots en français.
C'était le premier jour dans une très grande entreprise de luxe et je voulais demander une souris pour mon ordinateur.
J'avoue que je suis allée voir ma boss et je lui ai demandé "un souris".
J'avoue qu'elle est restée bloquée, sans parler pensant que je lui avait demandé "un sourire".
J'avoue que je me suis jamais sentie aussi embarrassée pendant 30 secondes car je suis passée pour une harceleuse auprès de ma patronne qui pensait que je lui demandait de sourire...
J'avoue que les genres ne sont pas faciles et ça me fatigue de me tromper à chaque fois mais il faut que je pratique plus.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Ololot, 38 ans, Québec
J'avoue, je me suis pogné un petit drone.
Je l'ai testé.
Je l'ai pété.
Je l'ai réparé.
Je l'ai ré-essayé.
Tout était fantastique.

Il a volé, volé haut.
Pis je l'ai perdu. J'avoue.

Un 20 minutes magique.
Une excellente dépense.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Menteur, 22 ans, Toulouse
J'avoue que depuis que je suis petit, j'ai tendance à mentir régulièrement à pas mal de personnes. Pour me valoriser, pour montrer une facette de moi que j'aimerai avoir (alors que nan).
J'essaye de le faire de moins en moins mais j'avoue que je le fais parfois sans m'en rendre compte, comme une habitude et ça me pose beaucoup de problèmes.
J'en suis arrivé à un stade où parfois, j'ai moi-même du mal à distinguer mes mensonges de la réalité et je me retrouve acculé.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Varon, 22 ans, Paris
J'avoue que j'ai tendance à être excessif dans ma prise de décision quand il s'agit de mes relations avec les gens. Quand je me dévoile à une personne (partage de crainte, d'envie) et que cette dernière me déçois, j'ai tendance à l'éjecter de ma vie sans aucun retour possible.
Cela ne s'arrête pas qu'à mes amis, récemment, après plus de deux ans de silence radio avec mon père, j'ai décidé de lui envoyer un message lui expliquant clairement ce que je lui reprochais et que je ne voulais plus qu'il intervienne dans ma vie.
Je n'ai aucun regret sur cette décision, mais forcer de constater que c'est loin d'être la première fois que ça m'arrive. Mon meilleur ami depuis que j'étais enfant, des amis très proches de lycée, de bons amis en études supérieures...
Je pense que je dois être beaucoup trop exigent avec mes proches et j'ai peur qu'avec ce trop plein d'exigence, je finisse par me retrouver tout seul...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Harling, 20 ans, Nantes
J'avoue que mon copain passe me voir deux fois par semaines malgré le confinement, ce qui me fait énormément plaisir et nous fait du bien à tous les deux.
Mais depuis une semaine j'ai cette impression qu'il y a quelque que chose qui va pas. Je sais pas d'où ça vient.
Et le soir depuis une semaine, il ne me répond plus d'un coup,et j'ai l'impression qu'il est un peu plus distant, enfin qu'il y a un truc. J'ai aussi cette sensation quand on se voit alors qu'il est comme d'habitude.
J'ai essayé d'enlever cette sensation. Je lui en ai parlé et il m'a rassuré en me disant que le soir il était fatigué à cause du boulot, que c'est normal que je m'inquiète et que en aucun cas ça le dérange qu'on se parle le soir.
Je peux pas m'empêcher d'avoir peur qu'il parte. Je sais pas si c'est amplifié par le confinement et mon imagination, ou si il y a vraiment quelque chose.
Vous en pensez quoi ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Mia, 22 ans, Le Perreux-sur-Marne
J'avoue que j'ai failli reprendre un pack de lait au supermarché parce qu'hier il m'en manquait pour faire une soupe de monstres, j'étais super déçue d'ailleurs... Et là je me suis rappelée que c'était dans Zelda que j'avais voulu faire cette recette... pas dans la vraie vie...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Jo7, 27 ans, Nantes
J'avoue que je vais bien mais que j'en ai marre du COVID.
Je m'ennuie tellement pendant ce confinement.
Devinez, qui a une inflammation du clitoris parce qu'elle s'est trop masturbée ?
Devinez qui va devoir aller à la pharmacie et demander une crème calmante ? C'est moi ! Et j'avoue j'ai honte...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Adeline75, 29 ans, Paris
J'avoue que trompe mon copain depuis plus d'un an et je mène une double vie. Je suis la dernière personne à qui cela aurait pu arriver mais ma vie est comme ça. Aujourd'hui, je dois y mettre ordre d'ici l'automne : faire un choix et l'assumer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Anu, 27 ans, Toulouse
J'avoue que je suis à la fois fort mais faible.
Je parais déterminé mais j'ai tellement des problèmes de confiance.
J'ai gouté à l'amour plusieurs fois mais je me suis retrouvé à chaque fois malheureux et déçu.
C'est peut-être bien que je suis moi même le problème et pas les gens qui m'entourent.
Je médite et j'essaie toujours de m'entendre et de s'autocritiquer... mais aucun changement.
Toujours à la recherche de la lumière qui peut finalement guider mon cœur et mon esprit vers la paix.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Biena, 31 ans, Chatou
J'ai inventé une nouvelle vie à mes collègues en leur disant que j'étais mariée alors que non. J'ai fait ça car je ne voulais pas qu'ils aient pitié de moi à 30 ans, je n'ai jamais eu un homme qui m'aime. Maintenant, je ne peux plus me défaire et j'invente des histoires sur mon couple imaginaire car ils me posent des questions.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Lachose, 26 ans, Paris
Il y a 3 ans, je postais ici. J'étais malheureuse, mon mari ne me regardait pas. Mes meilleures amies m'avaient trahi. 3 ans plus tard, j'ai 26 ans. J'ai divorcé et changé d'amies. Mais qu'est-ce que je suis seule ! Mon ex-mari qui m'utilise à sa guise, des amies présentes mais pas trop, une famille intéressée. Je suis seule. Désespérément seule. Pourquoi pas d'amour pour moi ? D'amitié ? Vivre à Paris, entourée de monde et être tellement seule...
Je ne veux rien pourtant, juste exister.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Roséjoy, 15 ans, Montréal
Aujourd'hui, je croyais que j'allais passer la meilleure journée de ma vie.
J'ai pris la décision de enfin aller parler au gars qui m'intéresse depuis un bon moment, le plus dur était le fait que comme il est plus grand que moi, je ne connais rien de lui, mais j'ai essayé quand même. J'étais presque, mais j'ai pris peur et je suis partie.
Je voulais retourner à l'école car une de mes amies pensait que deux de mes amies et moi ont n'allait pas bien, en fait j'ai très mal agi envers elle, à cause du fait que je voulais parler au gars.
Elle était plus là et elle ne répond pas à mes messages. Je suis retourné à la maison en pensant que ma mère est allée travailler, mais non elle avait bu et ne voulait plus y aller. J'ai tellement de pensées, mais c'est trop long à tout exprimer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Apelite, 21 ans, Dijon
J'avoue A que je n'aurais jamais du dire toutes ses choses à ta copine, et qui est devenue ton ex par ma faute enfin surtout ta faute. Ça m'a vraiment fait de la peine tout ce que tu lui as fait, alors oui je lui ai tout dit de tes bêtises. Alors elle t'as plaqué, j'en étais heureuse. Vraiment, pour elle. Mais j'ai continué à lui raconter et bien sûr elle voulait rendre ses comptes.
Je me sens conne maintenant,j'ai perdu ta confiance. Pour rien, juste parce que j'aime parler. Je me déteste vraiment. Tu sais j'ai vraiment cru que j'étais amoureuse de toi, mais maintenant je sais que ce n'est pas vrai, j'ai juste aimé les moments passés avec toi, et je te remercie en gâchant cette confiance. Alors excuse-moi, promis je ne dirai plus rien, promis je tiendrai ma langue, mais s'il te plait ne m'en veux pas.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Moritz, 25 ans, Montélimar
J'avoue que j'étais venu avouer plein de choses qui me frappent...
J'avoue que j'ai parcouru les aveux et cela n'a fait que confirmer ce que je pense, ce que j'ai constaté.
Qu'est-ce qu'il y a comme cas psy, névrosées, frustrées, pleines de préjugées, femmes poison, toxiques.
J'avoue, j'ose espérer qu'il en reste un petit nombre qui sont encore saines, équilibrées, bien finies, bref... des femmes, des femmes comme avant !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Mmk, 21 ans, Paris
J'avoue que j'ai envie de crier. Je t'ai revu et j'ai eu envie de pleurer. Je suis paumée, est-ce que tu me manques ? Est ce que c'est de la nostalgie ? Je sais pas. Mais j'ai mal. Est ce que tu penses à moi comme je pense à toi ? C'est malsain de penser à toi alors que c'est moi qui ai rompu et qu'on est dans une nouvelle relation maintenant.

Je suis jalouse pourtant de la fille qui est avec toi, je suis triste. Et pourtant mon nouveau mec je l'aime, tellement. Toi c'est tellement différent. Je t'aimerais toujours, toujours, vraiment. Je sais pas ce que je dois penser. Qu'est ce que je dois faire ? J'avoue que je veux te demander si je te manque, mais je ne le ferais pas, parce que c'est malsain. J'ai envie de crier, crier et pleurer une bonne fois pour toute. Et que tout s'en aille après, même si c'est 4 mois après notre rupture. J'en ai marre de penser.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami
Amande-noisette, 23 ans, Rhone
J'avoue, j'ai un soucis niveau "sentiment".
Je suis en couple depuis 5 avec mon copain, mais il ne ne veut toujours pas vivre avec moi et dès que j'en parle il trouve des excuses, la dernière fois que je lui en ai parlé il m'a dit dans 2 ans max ce sera bon.
Ensuite par moment il est immature, dit des phrase du genre : "Ouais gros comme ma B***".
M'empêche de m'énerver lors de dispute ou refuse tout dispute.
Le deuxième soucis est que je m'aime bien voir un peu trop son meilleur ami, on s'entend tout les deux très bien, depuis peu on se parle presque tous les jours ; on se taquine, et quand je lui demande quelque chose, il le fait volontiers et il est galant (mais mon copain l'est aussi) et j'ai l'impression que par moment il me regarde quand je regarde ailleurs.
Et je me déteste de penser qu'il peut y avoir un truc être le meilleur ami et moi, je trouve que faire c'est impardonnable et juste un sentiment à ne pas avoir.
Que faire ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami

Page Suivante 

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2022 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou