Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

1 aveu trouvé
Nous sommes sur la page 1 / 1

Amhok, 19 ans, Le Havre
J'avoue avoir fantasmé sur toi, à une époque. Je t'admirais, toi, ce jeune professeur charismatique, et je savais que je n'étais que ton élève, rien de plus, mais j'avais déjà envie de compter pour toi - parce que d'une certaine manière, tu comptais déjà pour moi.
J'avoue que lorsque nous avons commencé à nous envoyer des mails, mon imagination a commencé à s'affoler, et je nous ai imaginé quelques fois dans des positions indécentes. Je savais que tu avais une copine dont tu étais (et es encore) très amoureux, et je savais que rien n'était possible, mais j'aimais imaginer plus. Toi, ce professeur de dix ans mon aîné, et moi, cette jeune élève plus si innocente... Tu m'as un petit peu obsédée, lorsque je me sentais seule et que tu étais la personne la plus présente dans ma vie.
J'avoue qu'à une période, la première chose que je faisais en me réveillant était lire ton dernier mail, et la dernière chose que je faisais avant d'aller dormir était y répondre (sans compter toutes ces fois où j'allais au CDI pour pouvoir te répondre dans la journée, et ainsi obtenir un nouveau mail avant le soir).
J'avoue que lorsque nos conversations ont commencé à devenir plus osées, certaines m'ont troublée ; mais j'étais déjà sortie de cette phase où je fantasmais sur toi (peut-être bien que j'aurais fini par te faire des avances, de vraies avances... !)
Et j'avoue que repenser à cette période me fait encore monter le sourire aux lèvres !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2017 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou