Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

1 aveu trouvé
Nous sommes sur la page 1 / 1

Amimour, 25 ans, Caen
J'avoue que lorsque mon regard a croisé le tien à cette soirée, j'ai immédiatement été chamboulé. Un je-ne-sais-quoi que je n'avais plus ressenti depuis longtemps s'est imposé comme une évidence.
J'avoue que j'ai mis bien quelques semaines pour t'apprivoiser, toi qui souffrais d'une récente relation dont les termes ne te convenaient pas.

En toi, un tout me plaisait, tu représentais un idéal sur lequel je ne pensais plus tomber, j'admirais ta personne entièrement et notre relation était belle et simple.
J'avoue que le jour où cette fille est entrée en contact avec moi, cette fille sur qui j'avais fantasmé depuis des années en secret sans jamais oser l'approcher, je n'ai pas pu m'empêcher de vouloir la connaître. Une fille qui s'est avéré être attrayante, qui enfin me voyait, et qui semblait aimer le tableau. Je me suis contenté de nos échanges, je ne voulais pas te manquer de respect physiquement.
J'avoue que j'ai eu du mal à garder mes distances avec elle, que notre complicité était dingue, mais qu'entre elle et toi, il n'y avait pas photo ; tu étais trop précieuse.
J'avoue que l'ambiguïté s'est tout de même installée, que nous avons partagé des choses qui n'auraient dû se passer qu'avec toi, même si la barrière n'a pas été franchie.
J'avoue que je t'en avais parlé, et que tu as été d'une patience honorable, présente, dans l'attente que je me calme, dans une silencieuse souffrance.
L'idylle superficiel passé, comme je l'imaginais, le mal était déjà fait, et nombreux détails que j'ai omis de te dire, risquent d'éclater ce soir au grand jour.
J'avoue que tu es actuellement entrain de passer une soirée avec sa meilleure amie, et qu'elle va probablement t'apprendre plus que ce que tu ne sais en réalité.
Une histoire s'apprête à tirer sa révérence, la nôtre.
J'avoue que tout avait changé, nous n'étions qu'aux prémisses de ce qu'on avait encore à vivre.
Pourquoi ? Parce qu'enfin, je t'aime, et que je vais devoir te laisser partir.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2020 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou