Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

1 aveu trouvé
Nous sommes sur la page 1 / 1

Bellerive, 44 ans, Lyon
Mon amour de mari,
J'avoue, malgré tout mon amour que j’ai pour toi, lors du séminaire à Paris en Janvier avec ma société, le soir à l’hôtel, je n’ai pas résisté à trois jeunes commerciaux, qui étaient là aussi en séminaire. Émoustillée par les bons vins, on s’est tous retrouvé dans ma chambre après le repas du soir : en toute discrétion tout de même. Là, oubliant tout et tous, ne cherchant qu’à prendre et à donner du plaisir, je me suis exhibée, offerte à tous les trois…

Jamais je n’avais fait cela, mais aussi, jamais de ma vie je n’ai connu un tel plaisir… Jusqu’à épuisement total, avec des préservatifs ils m’ont prise, et reprise dans toutes les positions, tous les endroits de ma chambre… Au plus fort de nos ébats, j’ai même adoré, que l’un d’eux m’urine dans la bouche deux secondes… J’étais follement excitée d’être traitée de pleins de noms d’oiseaux…, de mots des plus crus, qui ne faisaient qu’augmenter mon excitation. Au petit matin alors qu’un seul était resté dans ma chambre, sans beaucoup de prémices, sous la douche par derrière il m’a prise dans les fesses, sans ménagements. Là réellement, je désirais que tu sois là pour entrevoir ton épouse comme elle se comportait. Je pense que tu aurais été fière de me voir aussi docile…
Maintenant je te l’avoue : tu le voulais…, j’ai osé, et je suis fière d’être ton épouse quelque peu coquine…, cochonne…., salope !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2019 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou