Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

22341 aveux trouvés
Nous sommes sur la page 1 / 894

Sakura, 24 ans, Rillieux
J'avoue, il y a quelques jours j'ai fais une rencontre sur le bon coin 😅.
J'avais posté des culottes, un homme m'a contacté pour les acheter portés au début j'étais pas d'accord et ensuite je me suis dis pourquoi pas je trouvais ça drôle, par la suite nous sommes ajoutés sur Snapchat.
Je me suis rendu du compte vite qu'il voulait que du sexe mais ça me plaisait.
Depuis deux jours j'ai plus de nouvelles et il a désactivé son compte, il me manque beaucoup... Mais je ne sais pas comment faire pour le retrouver !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Honteuse, 35 ans, Gagny
J'avoue que j'ai appris qu'il m'a trompé. J'avoue que j'ai pu enfin avoir le dernier élément : il a fait l'amour à cette femme devant notre fille de 1 an et demi. Je suis sous le choc et je ne sais pas quoi faire et j'ai honte. Honte de lui, et honte de l'aimer encore.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Darkness, 17 ans, Paris
J'ai souhaité devant toute ma classe, la mort d'une des élèves. J'explique.
Je suis au lycée, et la semaine dernière notre professeur de musique nous a donné un projet. On devait écrire une chanson sur un sujet précis et la chanter devant toute la classe.
Comme c'était un projet en duo, je me suis mise avec Clotilde, l'une de mes amis. On s'était bien préparées et on était prêtes. Mais au moment de passer, le stress a pris le dessus et Clotilde s'est un peu trompée dans les paroles. Mais on a quand même pu bien terminer.
Dès que la prof est sortie, Célia,une élève considérée comme la meilleure en chant s'est mise à crier qu'on a cassé les oreilles de toute la classe. J'ai rien dit et j'ai laissé coulé. Le problème c'est que ses moqueries ont continué et que Clotilde commencait à s'en vouloir de s'être trompée.
Hier, elle s'en est encore moquée et j'ai craquée en lui disant qu'elle était nulle en mathématiques et qu'elle ferait mieux de s'améliorer au lieu de se moquer de nous ( je suis très douée en mathématiques) et comme elle continuait, j'ai ajouté qu'elle ferait mieux d'aller mourir.
Je ne regrette rien.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Cloclo, 24 ans, Paris
J'avoue que depuis que l'on s'est revu, je ne fais que penser à toi du matin au soir.
Ton regard, ton sourire, ta voix, ta manière de te mouvoir et de t'exprimer, tout me fait craquer...
Ne sachant pas ton ressenti, je préfère rester dans mon idéal imaginaire...
J'espère au fond de moi que ce soit réciproque...
Si ce n'est pas le cas, une amitié me comblera de bonheur tout autant car tu es une personne en or avec une âme pure et bienveillante.
Je t'embrasse.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Morgane, 35 ans, Bruxelles
A toi mon beau grec.
J'avoue, j'ai mis du temps à céder à tes avances, mais maintenant je ne peux plus me passer de toi. J'adore nos petits secrets en public, comme mettre une lingerie sexy en dessous de mes vêtements, et que personne ne le sait, ou nos textos piquants envoyés discrètement alors qu'il y a du monde autour de nous.
J'avoue, j'adore nos conversations épicées au téléphone. J'adore quand nous nous regardons pleins de désir l'un pour l'autre
J'adore te provoquer pour que tu me fasses l'amour sauvagement.
J'aime ta virilité mélangée à ta sensibilité, ainsi que toutes tes attentions envers moi.

J'espère que notre histoire durera le plus longtemps possible, il n'y a que toi qui m'a fait et me fait vibrer de cette façon. Je te promets qu'on rattrapera tout le temps qu'on a attendu pour être ensemble... J'ai encore plein de choses à te montrer...
Je veux que tu ne regardes plus jamais une autre femme que moi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Raisonnable, 38 ans, Nevers
J'avoue que même si on est mariés tous les deux, que nous avons des enfants tous les deux, que nos métiers pourraient être en péril, j'ai envie d'effleurer tes lèvres.

J'avoue que ton sourire ton regard et nos rencontres toujours plus fréquentes auraient dû me faire peur.

J'avoue que même s'il ne s'est rien passé, cette idée folle ne me passe pas, et pourtant j'ai fait ce que j'ai pu...

J'avoue que ces moments interdits, ces écrits quotidiens et non équivoques sont autant de moments doux.

J'avoue que je suis amoureux de toi et que même si c'est fou et que ça ne mène nulle part, je veux bien y aller tant que c'est avec toi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Julie, 24 ans, Tours
J'avoue que je suis au travail en ce moment même et que ça fait du bien d'écouter votre émission de radio J'avoue sur Fréquence 3.
Un très beau duo. Une magnifique voix et des compositions très émouvantes.
J'ai hâte d'écouter ce futur album très prometteur.
Merci pour ce moment
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Emylicious, 23 ans, Paris
J'avoue, le week-end dernier. Alina et moi même avons eu le culot d'organisé une soirée karaoké.
à la base pour célébrer l'anniversaire d'une amie qui par la suite n'a pas souhaité le fêter.
Alors qu'avait lieu l'anniversaire d'une autre personne ce soir là qui n'est pas notre amis et auquel nous n'étions pas conviés, mais qui estime être le centre du monde.

Ayant eu connaissance de cet anniversaire, nous avons eu l'amabilité de poster un message sur notre événement, invitant les gens à privilégier les anniversaires à une simple soirée.
Mais apparemment cela n'a pas suffit, nous aurions dû nous empêcher de vivre par respect pour cette personne.

Je me demande si elle a également pris la peine de signaler toutes les autres soirées existantes ayant lieu le même soir.

Fatigués par les dramas, j'avoue, nous avons donc annulé notre événement, bien que c'était le seul week-end où nous étions disponibles. Dans l'espoir que l'ego de cette personne se rétablisse.

Aujourd'hui, j'aimerais que cette histoire cesse.

90% des gens sont au courant de cette histoire puisqu'elle ne sait pas tenir sa langue. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous ne sommes plus amies.

J'avoue, je n'ai pas l'habitude de me justifier mais j'estime avoir le droit de me défendre quand on m'accuse à tord. Surtout quand la personne en question ne se gêne pas pour poster des story.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Homelette, 25 ans, Waterloo
J’avoue que je craque pour un ami, mais je ne pense pas que ce soit réciproque.
Il ne répond pas à mes messages mais après dans la vrai vie je le trouve trop mignon et gentil. Je me dit qu’il doit ressentir peut être quelque chose pour moi mais j’ai peur que tous ça soit dans ma tête. J’aimerai tellement ne pas être la seule et qu’ils s’intéresse a moi aussi ! J’ai jamais eu vraiment de chance en amour. La dernière vrai relation c’était avec un mec qui me trompait tous le temps, j’avoue que j’ai du mal à parler de tous ça et quand enfin je me lâche je n’arrive plus à m’arrêter et je me rend compte très vite que tout le monde est mal à l’aise…
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Huji, 17 ans, Paris
Bonjour, je suis un jeune ado de 17 ans a peine. Et j'ai déjà l'impression d'avoir foiré ma vie. J'ai des amis et une copine mais rien n'est réel. Tous pensent que je suis une certaine personne alors que je suis totalement quelqu'un d'autre. Pourquoi ? Parce que j'ai menti. Depuis mon plus jeune âge je ne fais que mentir et j'ai l'impression que je ne pas m'en empêcher. Pour mes amis je suis quelqu'un qui aime les soirées, qui drague plein de fille à la fois alors que non, vraiment pas.

Je sais c'est pathétique et j'en suis totalement conscient. Le problème étant que je me suis tellement enfoncé dans mon mensonge que maintenant si j'avoue toute la vérité c'est certain je perdrais tout mes amis et même ma copine. Même si je n'ai presque jamais été honnête avec eux je les aimes. Je suis fils unique et je n'ai jamais eu de père. Je n'ai que ma mère et mes amis. Ils sont comme des frères et sœurs pour moi. Je suis vraiment perdu et je déteste chaque soir où je me dit que je vais peut-être vivre toute ma vie dans le mensonge.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Femme chaude, 41 ans, Trois-rivières
Hé bien cette nuit mon voisin m'annonce qu'il n'est pas confortable dans cette situation et alors je redeviens moins heureuse et j'ai le cœur en milles miettes car il était vraiment bien comme gars.
J'ai été le voir car il m'a bloqué sur les réseaux et s'il y repense un jour il va se dire que j'étais la seule femme qu'il ne le trouvais pas bizarre comme il disait et en plus un de ses fantasmes était qu'une de ses voisines le regarde.
J'avoue, j'étais celle-ci et ce qui me chagrine au plus haut point car je pleure en écrivant est que je me suis attachée à ce gars. Je me croise les doigts qu'un jour qu'il décide de me débloquer et me reparler car c'est ça qui me fait le plus mal qu'il m'a bloquer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Femme chaude, 41 ans, Trois-rivières
Bonjour, depuis plusieurs années que je suis avec un partenaire de vie mais j'ai récemment découvert qu'il était un homme à femme alors je me sens moins aimée par lui et s'occupe beaucoup moins de moi aussi.
Il m'a déjà trompé alors que moi je n'ai jamais trompé mes partenaires de vie sauf que depuis peu je jase avec un voisin et je ne me suis jamais sentie autant heureuse quand je vois qu'il est disponible de jasé de tout et de rien et hier, je me suis amusé sexuellement à l'extérieur avec ce voisin pendant que mon partenaire de vie dormais.
J'avoue, oui, je l'ai trompé et j'en suis vraiment heureuse et surtout je ne me sens aucunement coupable, car j'ai enduré pas mal de choses venant de sa part au cours des années et oui je vais le quitter quand je pourrais pour X raison.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Henry, 34 ans, Paris
Bonjour tout le monde, j’écris ce message car je ne sais pas comment m’y prendre. Ma femme a pris du poids depuis un certain temps (ce qui ne me gêne pas du tout) mais je m’inquiète pour elle. Elle ne s’en rend pas compte et garde toujours les mêmes habits. Elle continue de s’habiller comme avant et ne change pas sa garde robe. Ses hauts moulants sont très courts et serrés et montrent son ventre. Tous les matins elle s’essouffle et se débat pour rentrer son ventre et fermer ses pantalons (quand je lui dis qu’il faut peut être les changer elle me dit que c’est rien et qu’ils sont à sa taille). Elle me demande de l’aide pour fermer ses robes qui sont très serrées et j’ai peur pour sa santé. Hier on s’est programmés une nuit à deux. Elle voulait me faire une surprise en achetant un haut sexy. Mais impossible de le fermer… je lui ai dit qu’il était peut être trop petit et elle s’est obstinée à dire que c’est la bonne taille etc.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Panurge, 48 ans, Orléans
Je n'ai pas vu ma femme depuis bientôt trois semaines. On va se retrouver dans quelques jours et j'ai hâte de la tringler violemment. J'ai envie de jouir dans sa bouche ou de lui envoyer une grosse giclette de mon sperme à la figure. Je fantasme sur elle, difficile pour moi en ce moment de ne pas me masturber. J'ai même des envies de la prendre par derrière. Avec l'âge, ma femme devient de plus en plus désirable.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Artemiss, 38 ans, Olympe
J'avoue j'ai eu une grosse galère dernièrement j'ai dû prendre une voiture de location (et laisser la mienne au garage à plus de 300km) en rentrant mon fils était malade (gastro). J'avoue que je suis rentrée de Nancy par la nationale en pleine tempête avec mon gamin qui a la chiasse, les poids lourds, et les 16 radars évidement je me suis faite flasher au 15ème. J'ai dû changer intégralement l'enfant dans une station essence blindée. Un bonheur !
Je vous passe le prix des réparations.
Heureusement, la voiture n'a pas eu le temps d'être baptisée au caca.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Littlebaby, 24 ans, Orléans
J'avoue j'ai toujours détesté la période de Noël car je suis née le 25 décembre donc tous mes amis oublient mon anniversaire, et j'avoue que je me suis toujours faite arnaquer niveau cadeaux car mes parents, amis ou famille m'ont sorti le fameux : deux cadeaux en un …
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Carlita, 40 ans, Paris
J'avoue que mon opérateur propose un site où l'on peut dicter n'importe quel message pour qu'il soit lu dans une vidéo par le Père Noël.
J'avoue, c'est hyper bien fait !
J'avoue que mon petit bout croit encore au père Noël. Et l'autre jour, je lui ai dit : « regarde le père noël veut te dire quelque chose ».
Il s'est assis devant la télévision et était complètement captivé quand il a entendu son prénom.
J'avoue que dans le message j'avais dicté : « il ne faut pas bousculer tes camarades à l'école, écouter la maîtresse et surtout aller au lit tôt, sinon tu n'auras pas de cadeaux de Noël ».
J'avoue dès qu'il a vu la vidéo, il est parti se coucher direct sans discuter !
J'avoue que je suis morte de rire et que je suis une mère indigne mais… ce petit père Noël je vais l'utiliser à toutes les sauces pour le mois de décembre !
J'avoue, pour une fois que l'intelligence artificielle sert à quelque chose.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Meukgorg6, 27 ans, Barcelone
J'avoue que je fais beaucoup de rêves étranges.
J'avoue que j'ai rêvé qu'Elon Musk m'avait mise enceinte.
J'avoue que j'ai rêvé qu'un mec en couple depuis des années m'annonçait qu'il n'était plus avec sa copine.
J'avoue que j'ai fait ce rêve deux fois.
J'avoue que je suis en ce moment en train de me battre contre mon addiction avec l'alcool et la cocaïne.
J'avoue que c'est la deuxième fois que je pars en hôpital psychiatrique et j'avoue que je montre que je passe de bonnes fêtes mais intérieurement je sais plus où ça va me mener.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

L.j, 23 ans, Saint Denis
J'avoue penser sans cesse à mon ex même après que j'ai refais ma vie avec quelqu'un depuis 7 ans maintenant.
J'avoue penser à lui même durant l'acte.
J'avoue que ça me fend le cœur.
J'avoue en avoir marre de faire semblant d'avancer alors qu'émotionnellement je suis au même point que lors de notre séparation.
J'avoue parfois penser à le voir et lui dire tout ce que je ressens.
J'avoue qu'une partie de moi souhaite réellement qu'il vienne à moi en me disant que je suis la seule après qu'on ait eu chacun notre vie.
J'avoue me demander quelques fois si je ne suis pas en train de gâcher ma vie.
J'avoue me sentir complètement perdue.
J'avoue me réveiller chaque matin avec la peur que la dépression ne me hante une nouvelle fois, que le deuil ne me paralyse et de me retrouver dans 10 ans après sans avoir rien accompli.
J'avoue vouloir en finir de plus en plus souvent qu'avant, même si ce sentiment a toujours existé.
J'avoue avoir peur de me retrouver toute seule.
J'avoue être tellement complexée par mon physique, mon intelligence, ma culture, ma personnalité et toutes les autres parties de moi.
J'avoue tout simplement détester devoir vivre, et cela trop souvent.
Et j'avoue que je doute fortement que les choses s'arrangeront avec le temps.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Homme55, 55 ans, Lyon
J'avoue que je suis allé dans un club libertin avec ma femme. J'avoue que quelques minutes après notre arrivée, ne sachant trop quoi faire, nous avons pris le 1er type de la meute qui la suivait et nous sommes isolés dans une pièce qui fermait. J'avoue que la voir sucer, se faire prendre par un inconnu beaucoup plus jeune était excitant. Elle a été surprise lorsqu'il l'a prise par derrière sans lui demander, mais lorsque plus tard il lui a demandé où elle voulait qu'il passe, elle l'a laissé choisir alors qu'elle n'avait jamais fait ça. J'avoue que je ne l'ai jamais vu jouir comme ça.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Nirvana, 18 ans, Paris
J'avoue en avoir marre, pas toi ?
J'avoue en avoir marre oui, marre du stresse causé par les examens, la pression qu'ils engendrent, ou encore la déprime quand le résultat n'est pas celui tant espéré et tant attendu.
J'avoue aussi en avoir marre de cette génération qui pourtant est la mienne ! Tout est devenu banal, bancal, oh tromper ? Voyons ça fait parti de la mode contemporaine, et bien sûr on inclut avec le mensonge, la trahison et la déception.
J'avoue avoir envie de me réveiller sur une ile exotique, seule.. ou quasi seule, et de vivre une vie peut-être pas unique, mais marquante..
En fait, j'avoue en avoir marre de mon quotidien, de ma routine... pas toi ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Marie, 21 ans, Strasbourg
J'avoue, je suis amoureuse d'un homme qui à le double de mon âge. Je le veux, je ne veux que lui mais j'ai de gros blocages affectifs qui empêche cela. Je m'en veux beaucoup. Je rêve souvent de lui, de nous. Je le trouve très charismatique. Il est l'homme parfait à mes yeux. Mais je reste moi, avec mes qualités et mes défauts. Je suis vraiment désolée d'être comme je suis. Je sais au fond de moi qu'il va m'abandonner comme les autres...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Phil, 45 ans, Lyon
J’avoue qu’il y a plus de vingt ans, alors jeune étudiant, je suis tombé fou amoureux d’Alexandra. Elle était sublime dans tous les domaines, belle, intelligente, rayonnante. J’avoue que c’était pendant les vacances d’été dans le sud de la france. J’avoue que je me suis rapproché de son frère dans le but de la voir tous les jours.
J’avoue, qu’un soir, son frère se doutant de mes sentiments envers sa sœur, lui a dit que j’avais quelque chose à lui avouer. J’avoue que mon cœur a battu la chamade lorsqu’Alexandra m’a rejoint sur la terrasse de la maison de ses parents, en bord de plage. J’avoue qu’il m’a fallu tout mon courage pour lui dire ce que je ressentais. J’avoue que lorsqu’elle m’a dit qu’elle voulait bien tenter l’expérience je suis devenu, le temps d’un instant, le plus heureux des hommes. On s’est embrassé le long de la mer, les pieds dans le sable chaud. J’avoue qu’on s’est quitté en fin de soirée en se promettant de se revoir dès le lendemain.

J’avoue que mon monde s’est écroulé lorsqu’elle m’a dit qu’elle avait confondu amour et amitié, ceci par un jour de canicule sur un parking désert. J’avoue qu’à partir de ce moment mon calvaire, m’a déprime a commencé et qu’elle ne m’a pas lâché pendant des mois. J’avoue que je me suis fait invité par son frère, chez ses parents, à Paris, dans le but de la revoir. Malheureusement elle avait fait exprès d’aller dormir chez une amie pour m’éviter. J’avoue que je lui ai fait envoyer des roses pendant des années mais que mon amour était platonique. J’avoue que les années ont passé, que je me suis marié, que j’ai eu deux enfants magnifiques.

Mais j’avoue que je ne suis pas heureux sans Alexandra et qu’elle est dans ma tête jour et nuit. J’ai l’impression de trahir ma femme mais pour moi Alexandra était la femme de ma vie, celle pour qui j’aurais donné ma vie…j’avoue que j’ai réussi à reprendre contact avec elle plus de vingt ans après notre courte histoire. J’avoue que je me suis résolu à tenter de devenir son ami à défaut d’être son amant. Elle s’est mariée, à deux enfants et vit à l’autre bout du monde, aux Colorado aux usa.

J’avoue qu’on a communiqué un temps par mail et même une fois par téléphone. J’avoue avoir senti sa réticence à reprendre contact avec moi, sûrement pour se protéger. J’avoue qu’il y a deux jours elle m’a répondu qu’elle n’avait pas de temps pour moi et qu’elle me souhaitait le meilleur ainsi qu’à ma famille. J’avoue que depuis je déprime très fort car elle ne veut même pas m’accorder son amitié. J’avoue que je ne vois pas mon avenir sans elle et que je ne sais que faire. Alexandra, je t’aimerais toujours mais ton amitié m’aurait déjà comblé. Si tu lis ces lignes, sache que je serai comblé si tu fais un pas vers moi. Je te veux dans ma vie !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Ay Carlita, 40 ans, Paris
J'avoue que mon opérateur propose un site où l'on peut dicter n'importe quel message pour qu'il soit lu dans une vidéo par le Père Noël.
J'avoue, c'est hyper bien fait !
J'avoue que mon petit bout croit encore au père Noël. Et l'autre jour, je lui ai dit : « regarde le père noël veut te dire quelque chose ».
Il s'est assis devant la télévision et était complètement captivé quand il a entendu son prénom.
J'avoue que dans le message j'avais dicté : « il ne faut pas bousculer tes camarades à l'école, écouter la maîtresse et surtout aller au lit tôt, sinon tu n'auras pas de cadeaux de Noël ».
J'avoue dès qu'il a vu la vidéo, il est parti se coucher direct sans discuter !
J'avoue que je suis morte de rire et que je suis une mère indigne mais… ce petit père Noël je vais l'utiliser à toutes les sauces pour le mois de décembre !
J'avoue, pour une fois que l'intelligence artificielle sert à quelque chose.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Poopine, 35 ans, Lyon
J'avoue que je ne peux me résoudre à rompre notre couple.
J'avoue pourtant ne pas me sentir épanouie, m'ennuyer dans cette relation maintenant vieille de 15 ans.
Je me sens coincée.
Je ne ressens pas de désir pour toi, je n'en ai jamais vraiment eu pour toi d'ailleurs mais j'ai cru pouvoir passer outre... j'ai nié le corps et l'importance de la sexualité, et maintenant j'en souffre.
Je souffre de ne plus du tout me sentir en phase avec toi. J'avoue que si je te rencontrais maintenant je ne me mettrai certainement pas en couple avec toi.
J'avoue penser que nous aurions dû rester une relation pansement, pour oublier nos histoires passées respectives.
J'avoue avoir construit ma vie avec toi malgré tout, avoir manipulé mes propres pensées et nié mes émotions pour croire que je vivais le grand amour.
J'avoue qu'avec J., ma vérité s'est dévoilée, et qu'en te trompant c'est moi que je ne trompais plus. Pour autant, je n'ai pas pu te quitter, alors j'ai vite cessé ce double-jeu inconfortable.
Voilà plus de 5 ans que je doute, que je m'accroche dans l'espoir que mes sentiments changent et toi avec, car ce serait tellement plus simple... mais tout est pareil et l'écart se creuse au vu des directions différentes que l'on prend.
J'avoue rêver de retrouver une forme de liberté, pouvoir aimer qui je veux, faire l'amour avec désir, plaisir et en conscience !
Mais j'avoue avoir peur de te quitter et avoir l'impression de ne pas en avoir le droit.
J'avoue fantasmer sur un autre homme depuis plus d'un an mais ne pas pouvoir lui sous-entendre quoique ce soit... j'avoue que j'aimerai être libre pour assouvir certains désirs.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -


Page Suivante >

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2024 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou