Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

17 aveux trouvés
Nous sommes sur la page 1 / 1

Lili, 24 ans, Paris
J'avoue que j'y ai cru, j'avoue que j'étais prête à te suivre...
J'avoue que maintenant je m'en veux d'y avoir cru, d'avoir cru que tu étais différent et que tu pensais ce que tu disais...
J'avoue que j'ai peur de finir seule et de ne jamais trouver celui que partagera ma vie...
J'avoue que d'écrire ça fait du bien.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 27 ans, Paris
J'avoue avoir l'impression que l'aveu de ParanoFatGirl est mon propre aveu, à une différence près : moi je veux me débarrasser de 15 foutus kilos. Le reste est identique. Rendez-vous début 2012...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 17 ans, Paris
J'avoue que je suis fière de moi. J'ai réussi je serais dès septembre 2011 une étudiante de Sciences Po Paris. Toutes ces années à rêver d'intégrer ce lieu mythique et là je suis aux anges. Je m'en fous de tous ces envieux qui me disent : "Oh tu veux faire ministre ? " Pfff quels jaloux ! Cette semaine est la plus longue de ma vie, les résultats du bac je suis tellement stressée !
Je n'aurais jamais cru ça de moi. Je crois bien que dans la vie il faut croire en soi ! Je suis tellement heureuse tellement heureuse.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 17 ans, Paris
Je suis déprimée. Déprimée de voir tant de misère dans ce monde tant d'injustices. Voir ces gens qui souffrent, qui meurent au nom de qui ? Au nom de quoi ?
Ce continent doit se redresser et se battre... Oui mais pour quoi, pour mourir ? Des vies humaines qui s'envolent comme des petits pains et personne ne fait rien. J'ai envie de pleurer tellement que la vie est triste. Ces enfants, ces hommes, ces jeunes qui meurent !
Je me battrai un jour... pour tous ces gens là. Mais là je dois continuer avancer dans la vie sans pouvoir rien faire.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 17 ans, Paris
Chaque matin, on se voit dans le bus. Au début je ne le calculais pas même si je le trouvais mignon. Cette année c'est une révélation. J'avoue que je commence à tomber sous son charme. J'avoue que quand il me parle, je perds mes moyens et j'ai vraiment l'air idiote. Il peut me poser une simple question et moi je réagis quelques années après, ce n'est pas idiot ça ?
J'avoue que j'ai hâte de reprendre le bus et de le revoir.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 29 ans, Paris
J'avoue que je ne m'étais pas attendue à grand chose en te rencontrant, toi que mon mari avait retrouvé sur un portail communautaire bien connu.
J'avoue que ton coté brut de décoffrage m'a tout de suite plu, et qu'en adulte amateurs de bonnes choses, on a parlé cul très facilement.

J'avoue que tes confidences sur "l'étoile de mer" que tu as épousée m'ont fait de la peine, parce que je trouve toujours ça dommage qu'une femme cesse d'être passionnée au lit.

J'avoue que notre complémentarité m'a sauté aux yeux, ayant la même façon de penser, aimant le sexe et aimant jouir. Et toi ayant des fantasmes que j'aurais volontiers comblés.

J'avoue que tu étais bien joyeux, enivré, vendredi soir, que ta femme dormait depuis déjà longtemps et que mon mari venait de s'endormir lorsque nous avons décidé de terminer de papoter dans la cuisine.
J'avoue avoir espéré, te faisant la bise, que tu aies un geste déplacé, mais non.

J'avoue m'être fait plaisir toute seule en pensant à toi et pas qu'une fois depuis qu'on est rentrés chez nous, ma tendre moitié et moi.

J'avoue, tu me plais, je ne devrais pas penser à toi en ces termes, mais te savoir privé de sexe par ta femme rend mes désirs encore plus fous...

J'avoue, avoir vu si souvent tes yeux briller en m'écoutant confesser ce que j'aimais pratiquer m'a fait un sacré effet.

J'avoue, je suis mariée, heureuse avec mon mari mais le fait qu'il ne soit pas porté sur les choses du sexe me frustre un peu, et je crois qu'il en aurait fallu peu pour que toi et moi on se crée de gros, gros problèmes...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 20 ans, Paris
J'avoue que pour le moment j'ai pas eu de chance dans ma vie. Avec les cours c'est la galère, pour la famille c'est pas mieux c'est pas tous les jours facile... Et puis le pire, les mecs, en juin de l'année dernière je me suis faite largué comme de la m**** alors que j'étais très amoureuse et je ne parle pas d'une amourette de deux mois ça allait faire deux ans qu'on se connaissait, enfin, j'ai mis six mois à m'en remettre... La galère.
J'avoue qu'en ce moment je suis avec un garçon mais bon.
J'avoue que ca fait bientôt un mois que je dis à "tout le monde" que je réfléchis mais en fait je mens ! On va dire que ça peut arriver à tout le monde mais il va bien falloir que je fasse quelque chose de ce garcon !
J'avoue que maintenant je vais aller ouvrir mon bar parce que après tout ça il va me falloir un petit remontant !!!
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 26 ans, Paris
J'avoue mon, cher Lukas, que je suis tombée amoureuse de toi rien qu'en lisant ton aveu... et qu'on a tellement de points communs ! Moi aussi je voualis avoir un stand pour vendre de la limonade comme les castors juniors... (entre autres) Mais bon, j'avoue que la déception de lire que tu avais une copine ! Arf trop dur ! Je crois que tu étais mon homme idéal.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 19 ans, Paris
J'avoue qu'hier un ami m'envoyé un message.
J'avoue que le message disait qu'il ressentait quelque chose pour moi, ce quelque chose dépasse l'amitié.
J'avoue que je m'en doutais, je le sentais, il faisait pleins de petites allusions et ça me mettait mal à l'aise.
J'avoue que j'éspèrais avoir tords.
J'avoue que j'ai aime qu'il soit sincère avec moi.
J'avoue que je ne suis pas très forte en ce qui concerne les sentiments, j'ai l'habitude de tout garder pour moi.
J'avoue que je n'ai pas envie que ça change entre nous, j'aime notre amitié, je le considère comme un ami et c'est tout ce que je peux lui offrir.
J'avoue que je n'ai pas aimé lui dire que ça n'ira pas plus loin entre lui et moi.
J'avoue que ça m'a fait mal de le faire souffrir et j'éspère que ça ne changera rien à notre amitié.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 17 ans, Paris
J'avoue qu'il y a quelques temps on a eu un controle dans le bus effectué par des gendarmes.
Donc le bus s'arrête, les gendarmes montent.
L'un d'eux annonce "controle d'identité"
puis il avance dans les rangs et demande à chacun des passagers "détenez-vous des stupefiants ?".
Comme si on allait leur repondre "oui", pffff !!!
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 17 ans, Paris
J'avoue que mon chauffeur de car du mercredi n'est pas tres "fute-fute".
il conduit tres lentement... On arrive près du lycée, ca grouille de jeunes et vous savez comment sont les jeunes de nos jours ils n'en font qu'à leur tête et se mettent sur l'emplacement des bus.
On arrive sur le parvis et on entend un "boom" suivit d'un "merde" du conducteur expliqués par le fait qu'il avait heurté une fille (heureusement qu'il ne roule pas vite !) je vous rassure elle a juste eu une bosse.
J'avoue que ça m'a mis de bonne humeur pour la journée et qu'on rigole chaque mercredi dans le bus !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 16 ans, Paris
J'avoue être sortie avec le plus gros crétin qui soit, j'avoue qu'aujourd'hui 9 mois après la rupture il m'enuie encore, j'avoue que ce midi il est arrivé comme une furie et m'a insulté devant tout le monde ; j'avoue que ses amis et les miens qui se trouvaient là ne savaient plus où se mettre, j'avoue que cet abruti en plus d'être un abruti (ce qui déjà en soit est une grosse tare) a une haleine que l'on peut sans mentir qualifier de fétide (j'ai appris que lorsqu'on sortait ensemble il fesait une cure de bonbons mentholés, pas bête l'abeille !). J'avoue donc que je me reculais sans cesse et que cet idiot a prit ça pour une réaction de crainte, j'avoue qu'il était tout fier de lui et que comme un crétin qu'il est il avançait toujours d'avantage... J'avoue que le dernier mot qu'il m'ait dit a été un grand "CONASSE" qu'il m'a lancé alors que sa bouche n'était qu'a quelques centimètres de la mienne... J'avoue que j'ai faillit avoir un haut le coeur, j'avoue qu'aujourd'hui je peux le dire haut et fort, P., je ne t'aime plus !
J'avoue que ça soulage !
J'avoue que si je peux donner un conseil à sa future petite amie s'il s'en dégotte une c'est de s'entraîner à l'apnée.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 18 ans, Paris
J'avoue détester tous les amoureux qui se bécottent dans la rue et mes copines qui font que de parler de leur copain sans se soucier de comment je vais.
J'avoue être jalouse des gens qui sont en couple parce que moi, je suis toute seule...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 20 ans, Paris
j'en n'ai marre de devoir partir avec mes parents encore cet été dans un endroit pourri et je veux leur dire mais c'est déjà trop tard, je pars demain, et j'avoue que mon mec va vraiment terriblement me manquer ça va être trop dur j'ai vraiment envie de chialer voilà !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 16 ans, Paris
J'avoue que je me suis fait prendre en flag par ma mère avec mon copain... Lors qu'on s'etait posés au bord d'un chemin. Qui aurait deviner que ma mère aller passer à cet endroit et reconnaitre la voiture de mon copain... C'est en appercevant sa tête à travers la vitre que mon copain a failli faire une crise cardiaque en pleine action... !! Le pauvre il a grave honte quand il vient chez moi !! Merci Maman ...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 16 ans, Paris
J'avoue que les mec de ma classe prennent un peu trop la grosse tête, see prennent pour je ne sais ki.
Ou alors, je sais plus comment dire, des garcons qui font expres d'être seul tout ou autre trucs.
Murissez un peu svp !
J'avoue ! que je l'ai enfin dit !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Lili, 16 ans, Paris
Je sais que ce que je fais est dégoutant. Je m'explique: quand un garçon (bien sur pas un gros thon) ne s'interesse pas à moi il faut tout de suite que j'ai une relation avec lui. Je mets le paquet pour qu'il finisse par craquer et une fois que je suis avec lui je joue le jeux de la super petite copine pendant deux jours puis après je m'éloigne et au bout d'une semaine maximum je le largue. Maintenant je ne sais plus quoi faire car au début c'était amusant car les garçons voulaient bien sortir avec moi ert je ne restais jamais seule. Cela me permettait d'avoir plein de relations mais maintenant les mecs ont tous eté mis au courant même les premières etc... Je me retrouve avec une sale réputation et des pauvres mecs que je rencontre en boîte.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2019 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou