Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

1 aveu trouvé
Nous sommes sur la page 1 / 1

Lorenzo, 32 ans, Paris
J'avoue que nous étions sur l'auto route en direction de Paris à bord d'une superbe décapotable de luxe.
Le moment était des plus appréciables, cheveux aux vents, du bon son dans les oreilles.
Elles, dans ce coupé cabriolet gris Peugeot 207.
J'avoue, tu m'as regardé impassible... et je t'ai fait un coucou mais tu n'as pas réagi puis on vous a dépassé.
J'avoue que je pensais m'être pris un bon râteau jusqu'à ce que vous nous rattrapiez.
J'avoue que c'était surréaliste. Roulant à notre hauteur pendant plusieurs kilomètres, ta copilote s'est soudainement déridée et prenait des photos de nous.
J'avoue que j'étais agréablement surpris.
Et c'est parti pour un jeu de séduction sur l'autoroute.
Toi, la blonde avec une queue de cheval et tes lunettes rondes à la façon de Daria. Ce petit côté intello, avec des airs de Supergirl m'a fait craqué, j'avoue !
Puis vous nous avez dépassé et j'ai levé les mains en l'air pour profiter de l'instant. Et tu en as fais de même, mon ami au volant à fait la même chose et ton amie aussi.

J'avoue que je n'oublierai jamais ce moment où nous avions tous, les quatre mains en l'air. Nous roulions heureux, insouciants, amoureux vers l'horizon.
Et nous continuons à vous faire coucou, et vous réciproquement. Puis nous fûmes séparés à Noisiel sur l'A104.
J'avoue que cette séparation nous fit ressentir comme ces adolescents qui viennent de vivre un amour d'été et qui pour les raisons les plus iniques de la vie, doit s'arrêter !
J'avoue Supergirl, si tu te reconnais, écris-moi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2017 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou