Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

2 aveux trouvés
Nous sommes sur la page 1 / 1

Mpm, 42 ans, Bruxelles
Pendant 15 ans, j'ai été la maîtresse de mon patron par intermittence... Ce n'était pas de manière continue, on s'envoyait juste en l'air de temps en temps, quand l'envie nous prenait. On avait aucune difficulté à s'éclipser pendant un moment et notre lieu de travail était plein de petits coins sympas où on pouvait s'adonner à nos petits jeux.

J'avoue, j'adorais ça !!!

Et puis, après plus de dix ans, sans qu'on s'y attende, on a commencé à s'attacher l'un à l'autre. Pendant six mois, ça a été un feu d'artifice quotidien, on passait toutes nos pauses à baiser dans les endroits les plus improbables et on retournait ensuite à notre boulot. Ça a été les six mois les plus merveilleux de ma vie : entre mon mari et mon patron/amant, je me sentais merveilleusement bien, heureuse, épanouie !
J'avoue, j'aurais voulu que ça ne s'arrête jamais...
Mais un de nos collègues nous a démasqué. Mon patron/amant m'a directement fait venir dans son bureau pour me virer, sous prétexte qu'il risquait sa place si ça se savait. J'étais verte de rage, et je lui ai dit que s'il me virait pour ça, j'irais directement porter plainte contre lui. Sa tête a changé, et il m'a dit que je pouvais rester...
Pendant les deux années qui ont suivi, notre relation a été chaotique : je le détestais, mais en même temps me faire sauter par lui m'apportait un certain équilibre dans mon couple et dans ma vie. Et on a continué, même si c'était de manière moins régulière...
Et puis un jour, j'en ai eu marre, et j'ai refusé ses avances. Je l'ai évité pendant une semaine, au terme de laquelle on s'est bien engueulé. Le lendemain, il m'a virée. Cette fois, je n'ai rien dit, même si les raisons de mon renvoi étaient douteuses. J'étais soulagée que ce soit fini, une bonne fois pour toutes !

Cela fera bientôt deux ans que nous ne nous sommes pas vus ni parlés.
J'avoue, je pense toujours à lui régulièrement.

Je le déteste toujours pour ce qu'il a fait, mais nos galipettes me manquent.
Aujourd'hui, j'ai nettement moins confiance en moi, je trouve que j'ai vieilli en un coup, je ne me sens pas bien dans ma peau, et je repense à ces six mois merveilleux où j'avais l'impression que tout me réussissait, où mon couple allait merveilleusement bien, où j'adorais aller au boulot, même si ce n'était pas pour travailler, où je me sentais tellement bien.

J'avoue, j'aimerais à nouveau avoir un amant, mais mes nouveaux collègues sont à chier, et comme je rentre direct après le boulot, je ne vois pas quand j'aurais le temps de voir quelqu'un d'autre.

Et, de toute façon, en plus de me sentir vieille et moche, et de douter fortement que je puisse attirer quelqu'un dans mes filets, j'ai beau regarder autour de moi, je ne vois personne susceptible de me plaire...

J'avoue, j'ai relu les aveux que j'avais posté il y 20 ans - 20 ans déjà !!! - et la jeune fille idiote, insouciante et croqueuse d'hommes que j'étais me manque horriblement !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Mpm, 37 ans, Bruxelles
J'avoue que, malgré toutes les bonnes résolutions que j'avais prises il y a 10 ans, j'ai recommencé à tromper l'homme de ma vie il y a peu.
J'avoue que je n'arrive pas à m'en vouloir, car ça ne change rien à l'amour que je lui porte et au fait que j'ai envie de finir ma vie avec lui.
C'est juste que j'ai parfois envie d'un petit plus, bien que je sois comblée à la maison.
J'avoue que, quand certains ont envie d'une cigarette, d'un verre ou de faire du sport, moi j'ai envie de sexe. Ça n'est qu'une occupation comme une autre.
J'avoue que, même si je sais qu'à long terme ça risque de mal finir, mon amant actuel est mon patron, et c'est bien pratique puisqu'il est normal que nous passions nos journées ensemble, et je ne dois mentir à personne. C'est juste que, de temps en temps, quand on en ressent le besoin ou qu'on en a l'occasion, on s'éclipse dans un bureau éloigné pour s'amuser un peu...
J'avoue que j'adore ça ! Et plus j'en ai, plus j'en veux !
J'avoue qu'il y a deux semaines, mon patron m'a dit que, sa femme ayant des soupçons sur sa fidélité, il fallait que l'on se fasse plus discret et qu'on arrête un moment nos siestes crapuleuses. Ensuite, la semaine passée, il est parti en vacances.
J'avoue que, quand il est revenu, hier, je m'attendais à ce qu'il m'ignore, je pensais qu'il ne se passerait rien, mais dès qu'on s'est retrouvé seul, il m'a sauté dessus.
J'avoue que j'ai adoré ça (surtout que je ne m'y attendais pas) !!!

J'avoue qu'aujourd'hui, je me suis habillé de manière plus ou moins provocante afin de mettre toutes les chances de mon côté. Ça a marché !
J'avoue que j'ai adoré qu'il me dise : "Tu es une île de la tentation à toi toute seule" !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2020 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou