Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

1 aveu trouvé
Nous sommes sur la page 1 / 1

Nolwenn, 31 ans, Belgique
J'avoue, que tu es l'homme qui a le contrôle de la situation. Nous étions devant la cheminée, ce soir, dans le sud de la France.
J'avoue que tu sais que je suis très sensible, délicate et une personne sensuelle. Tu me tiens dans tes bras, tu retiens mes bras, tu me tires les cheveux, tu fais pencher ma tête vers l'arrière, tu me maintiens fermement et m'embrasse le cou et jouis de me faire cette sensation.

J'avoue que tu m'as maintenue dans tes bras pendant un long moment, me couvrant de baisers partout, me tirant les cheveux encore.
Tu entends mon râle, ma voix sensuelle, ma voix féminine, ma voix érotique...

Tu continues encore et encore à m'embrasser partout. Tu te délectes de la douceur de ma peau et de mon odeur.
Tu ne te lasses de me regarder, d'observer mes courbes, mes rondeurs. Tu te saisis de mes mains et m'embrasse le front, ça me fait frissonner, j'en tremble encore.

Juste avant, pendant toute la journée, tu me caressais et m'embrassais non-stop. Tu tenais ma main et tu es devenu jaloux lorsque tu t'es rendu compte que tous les hommes me regardaient et qu'ils me désiraient, mais je ne m'en étais rendu compte car je n'avais d'yeux que pour toi.

Tu avais follement envie de moi et tu n'en pouvais plus, mais tu as fait durer le plaisir. Tu prenais un malin plaisir à me voir faiblir de plus en plus tellement j'en avais envie. Je suis à toi, je suis faible, j'ai envie de toi.

Tu m'embrasses et m'attrapes violemment jusqu'à ce que je te supplie de me prendre. Je te fais des compliments, j'aime ta tendresse et je te le redis : « je suis à toi ».
Tu me tiens fermement, me regardes droit dans les yeux et pénètres en moi, très doucement et précautionneusement parce que tu sais que je suis extrêmement sensible et serrée. J'aime tellement que je n'arrive plus à me retenir, je m'accroche à ton dos, je tire tes cheveux, enfonce mes ongles dans tes épaules, je te regarde dans les yeux et j'hurle, j'en pleure de bonheur, j'en tremble. J'ai tellement de plaisir que je me sens encore plus sauvage.

Je t'adore, tu le sais. Tu te sens adoré comme jamais. Tu ressens le vrai homme qui est en toi, qui a le contrôle total sur moi. Fort et puissant, aimé mais adorable et amoureux.

Tu m'embrasses et me prends follement. Tu te saisis de mon visage et me réconfortes tendrement avec ta voix, jusqu'à ce que je te sois entièrement dévouée et que je réalises que je te voulais tant puis que je n'ai jamais rêvé de quelqu'un aussi fort que toi. Je ne voulais pas que tu t'arrêtes, je ne voulais pas que ça s'arrête.

J'avoue que je ne sais pas ce que je ferai sans toi, les larmes coulent mais tu me réconfortes encore plus, tu me serres contre toi fort et tous les deux nous explosons.

J'avoue, je t'aime !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2018 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou