Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

5 aveux trouvés
Nous sommes sur la page 1 / 1

Poopine, 28 ans, Lyon
J'avoue que j'en ai marre d'écouter les problèmes de tout le monde ! Trop d'années que ça dure, faire la psy des autres, être celle qui écoute mais ne dit jamais rien. Ok j'avais qu'à m'imposer, mais la vérité c'est que je ne sais pas parler de moi, que j'ai l'impression de ne pas être comprise.
D'ailleurs quand je dis à certaines que ça ne va pas, elles m'appellent, mais au final on parle de leurs problèmes, et des miens éventuellement à la fin si y a le temps...on passe dessus...et puis je minimise toujours, pourquoi ?
Oui certaines ont eu des gros problèmes, des enfances qu'on ne devrait pas connaître, et ce mal les poursuit encore. Mais je ne suis pas une bouée de sauvetage et j'en ai marre d'entendre tout ça maintenant.
Je "porte" les problèmes de mes amis, de mon mari, de mes patients, et tous les changements de ma vie, et je sature ! Moi aussi j'ai eu des difficultés, des blessures, des pertes. Ma vie n'a pas été toujours rose, je ne fais que montrer le meilleur, sourire, et vous aider. J'aime aider, je n'ai pas choisi mon métier par hasard. Mais j'ai aussi besoin qu'on m'aide, qu'on m'écoute et qu'on m'aime simplement...
J'aimerai que quelqu'un prenne du temps pour moi parce que ça lui fait plaisir comme ça me fait plaisir d'aider les autres.
J'avoue que aussi entourée que je sois, parfois je me sens seule et incomprise.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Poopine, 25 ans, Lyon
J'avoue que mon homme et moi on a vécu des moments difficiles, qui sont arrivés à une période où j'étais moins bien avec lui. Et pourtant, plutôt que de nous séparer, cette histoire nous a rapprochés. J'aurais pu partir, lui dire que je ne voulais pas de cette nouvelle vie lorsqu'on a su en mai, mais je ne me vois pas vivre sans lui. On s'aime, on est bien ensemble, je peux être moi-même, je n'ai pas de honte, pas de gêne, je lui fais confiance et inversement. Alors j'accepte son fils, même si ce petit arrive dans notre vie soudainement au bout de 5 ans. Ca ne sera pas toujours facile, mais j'espère que l'on fera tout pour que cela ne nous sépare pas.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Poopine, 25 ans, Lyon
J'avoue que j'en ai marre de ces aveux de tromperie. Est-ce plus excitant de le faire ailleurs, dans le dos de la personne avec qui on partage notre vie ? Je trouve juste ça irrespectueux. Je peux tout à fait comprendre qu'on ressente du désir pour quelqu'un d'autre, mais de là à aller au bout, à s'en vanter/en être fier (!) il y a un grand pas... que j'espère ne jamais franchir.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Poopine, 24 ans, Lyon
J'avoue que j'ai juste une chose à dire : au revoir petite AX...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Poopine, 23 ans, Lyon
J'avoue qu'une chanson peut nous rappeler beaucoup de choses. Je me rappelle de souvenirs qui me font sourire, d'une vie que j'appréciais et dans laquelle je me sentais bien, mais que je souhaitais changer pour m'améliorer.
J'aimerais me retrouver comme j'étais avant, j'en ai marre de me pourrir la vie avec mes angoisses, je sais que seule moi-même peut régler ce problème mais j'ai du mal...
J'avoue que je me suis perdue dans ma vie depuis à peine un an, je sais que c'est pour quelque chose de positif plus tard mais je ne suis plus moi-même, j'ai perdu mes repères, chez moi, au travail. Tout a changé, qui suis-je, où vais-je ?
Et d'être ainsi, à m'imaginer les pires choses, me fait culpabiliser. Il y a des personnes malades, sans emploi, seuls, qui ont une raison de se plaindre, alors que moi je vais bien physiquement et je n'arrive pas à en profiter ! C'est dingue... j'ai beau me dire que je vais me reprendre, et redevenir comme avant, je n'y arrive pas et je m'en veux. Ca m'attriste, je ne me sens pas heureuse comme avant et ça m'énerve.
J'avoue que des fois j'aimerais revenir en arrière, mais je me dis que c'est lâche et que la vie est faite pour que l'on progresse, alors je m'accroche et je sais que j'atteindrais mes objectifs.
Enfin, j'avoue que j'ai peur de vieillir, et que ça m'inquiète de voir le temps passer si vite !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -



Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2020 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou