Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

168 aveux trouvés
Nous sommes sur la page 1 / 7

Antibiotik, 38 ans, Paris
Depuis que j'ai fait poser un attelage de remorque à mon véhicule, je cogne beaucoup plus souvent quand je me gare (muret, poteau ...), avec une large préférence pour les véhicules de mes collègues sur le parking du bureau.
D'habitude, ça fait juste un petit "poc" et ça ne laisse pas de trace.
Mais l'autre jour, en revenant de déjeuner, je me garais en téléphonant en même temps car ma dulcinée aux cheveux roux souhaitait que je passe au supermarché ... et je n'avais pas très envie, donc je négociais un "vas-y à ma place, je n'aurais pas le temps".
Au même moment, un choc assez important à l'arrière me rappelle à l'ordre.
- "J'ai encore tapé !"
Pas de témoin sur le parking, je me gare 10 mètres plus loin histoire de ne pas me désigner comme étant le coupable.
Je regarde la voiture pour contempler l'ampleur des dégâts : pare-choc défoncé, capot du moteur légèrement soulevé, un phare sorti de son axe, à moitié cassé.
"Quelle voiture en carton pourtant j'avais pas l'impression de reculer vite".
Finalement je change d'avis et je compte assumer mes bêtises. Je cherchais dans mes poches crayon et stylo pour laisser mon numéro au propriétaire quand je vois un collègue de réputation pas aimable sortir du bâtiment d'un pas rapide.
Aussitôt je me suis dit que ça doit être le propriétaire en question, il m'a vu de son bureau et ça va être ma fête. Je reste près de ma voiture, prêt à dégainer le constat.
Mais il me passe devant et pousse un cri de rage en voyant les dégâts. Il vient vers moi et commence à s'agiter :
- "T'as vu qui a fait ça ? t'as vu qui a fait ça ?"
- "Non je viens d'arriver, je regardais justement ta voiture. Je croyais que t'avais eu un accident ce matin en venant moi"
- "Noon putain c'est arrivé entre midi et deux, si je choppe l'enculé qui m'a fait ça !"
- "On dirait que le coupable n'a pas laissé son adresse en plus. Ça doit être un 4x4 ou une camionnette de livraison qui t'a défoncé comme ça ..."
- "Faut que je le choppe ! Faut que je le choppe ! Putain comment je vais faire, j'ai une réunion chez un client cet après-midi !"
- "Tu veux que je demande à l'accueil la réservation d'un taxi pour l'après-midi ?"
- "Oui ok, fais vite !"
- "J'y vais tout de suite."
Il était hystérique. Cela dit, si je l'avais apprécié, j'aurais avoué mes méfaits.
Mais je suis bon prince, je lui ai commandé son taxi et je préfère avouer ici qu'à un collègue hystérique.
-> Meilleur aveu 09/04/2012 Meilleur Aveu 09/04/2012 <-
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
J'ai dîné avec ma femme chérie le week-end dernier dans une petite crêperie isolée de l'Essonne. Cadre et service parfait.
On était installé à côté de deux couples de 25 ans environ.
2 nanas au maquillage appuyé bien en chair avec leurs 20 kilos de trop chacune en face de deux gars galbés comme des sandwichs SNCF habillés jogging. Des clients très ... banlieue & style de rue. Le look que j'adore par-dessus tout.
Evidemment, le petit curieux de nature que je suis n'a pas pu s'empêcher d'écouter subrepticement la conversation pour le moins intéressante ...
Voilà ce qui se disait au moment où j'ai pris la discussion en route, une des nanas demande au gars en face :
"Et tu éjacules loin ?"
"à 40 cms environ."
(sacrée pression dans les testicules et monsieur mesure ses sauts de spermatozoïdes en plus)
Sa copine qui enchaîne :
"Et tu peux éjaculer combien de fois ?"
"Au moins 4 ou 5 fois".
(Mais il a loupé sa vocation dans le porno ce type !)
A ce moment, le serveur arrive pour servir nos apéritifs.
Evidemment, je continue à prêter l'oreille mais je n'ai pas entendu la question pendant qu'on était servi, j'ai seulement entendu la réponse d'une des filles :
"Non, j'ai rien contre la double."
Pénétration ?!? Quelle performance !
Je pense qu'ils ont dû bien s'amuser Samedi Soir. En tout cas, j'avoue que j'ai bien ri !
Un de mes copains dit qu'il n'y a qu'avec ce genre de nanas qu'on peut faire des choses bien dégueulasses ... je vais finir par le croire.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Il y a des fois, je tombe mal.
Vendredi dernier en début de soirée, j'avais prévu de passer rapidement chez des amis.
Je suis un peu chez moi quand je vais chez eux : je rentre, je m'installe, je bois une bière, j'allume la téloche, je tape dans le goûter de leurs mômes... La liberté hospitalière.
Donc Vendredi soir, je débarque chez eux, je sonne tout de même, j'ouvre la porte qui n'est jamais fermée à clé... et puis personne. Ils ont disparu !
Je me dis qu'ils ont dû sortir vite fait et qu'ils ne vont pas tarder. Je pars en direction du réfrigérateur, je passe devant la chambre d'amis et là je tombe sur la belle-mère, en string s'il vous plaît.
J'étais tellement surpris de la voir que... je suis resté devant elle à la déshabiller du regard de la tête au pied jusqu'à ce qu'elle me dise : "Sors que je finisse de me changer !!".
Je me suis bien platement excusé bien sûr.
Elle m'a expliqué qu'ils avaient oublié de me prévenir qu'ils allaient chez le médecin et qu'elle était venue garder le plus jeune enfant.
Comme je ne savais pas à quelle heure ils allaient rentrer, je suis reparti.
Quand j'y repense, jamais vu une belle-mère aussi bien foutue : la danse sportive, ça vous maintient un corps en forme très longtemps.
J'avoue être arrivé chez moi dans un état d'énervement sexuel bien avancé que ma femme n'a pu que constater une fois de plus.
"Même pas besoin de préliminaires" m'a t'elle dit.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Une de mes meilleures amies s'ennuie de plus en plus dans sa vie de couple. Elle est mariée à un connard qui la délaisse malgré le fait qu'ils ont déjà deux enfants.
Je la connais bien depuis très longtemps et on parle franchement tous les deux : on sait "tout" l'un de l'autre et c'est une amitié très forte car très franche qui nous lie.
Bien évidemment, expliquer un truc pareil à ma femme relève de la mission suicide alors j'évite tout simplement.
Seulement, il y a quelques mois, elle en avait tellement ras les pompes de son goret de mari et de ses mômes indomptables qu'elle a voulu coucher avec moi, histoire de se changer les idées et de se sentir vivante.
Bien sûr, j'ai refusé pourtant croyez-moi, elle a tout fait pour que je craque. Voyant qu'il n'y avait rien pour me faire fléchir, elle s'est mise à pleurer et c'est à ce moment précis que j'ai compris son cri d'alarme.
Alors, je lui ai expliqué que son pétage de plombs n'allait rien changer à notre amitié (à laquelle je tiens énormément).
Que faire pour l'aider dans son couple qui chavire ? J'ai trouvé la solution : "Trouve-toi un amant au bureau". Bien sûr, c'est pas génial mais mine de rien, ça l'a aidé sur tous les points (ça fait 5 mois que ça dure maintenant avec un type plus âgé qu'elle qui est dans la même situation) : elle voit son amant quand elle veut, ça va mieux avec ses enfants et le plus incroyable est qu'avec son mari, c'est reparti et leur couple est au beau fixe !
J'avoue que je suis fier de moi même si l'idée n'est pas la plus géniale que j'ai eue...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Quand ma femme se met en tête de regarder des émissions tard le soir au lieu de s'adonner à du sexe sauvage avec moi, bien évidemment, l'ennui me gagne ...
Alors, je me suis dit que je pourrais très bien me remettre à jouer pendant ces moments-là sur Internet avec quelques copains.
Hier midi, j'arrive à Auchan dans le rayon "Jeux Vidéos" et je me demande quel titre choisir. A coté de moi se trouve un type d'une quarantaine d'années et il retourne les titres les uns après les autres.
Alors je commence à discuter avec lui :
- Bonjour. Vous cherchez quel style de jeu ?
- Ben plutôt aventure et vous ?
- Je regarde juste ce qu'il y a, sans plus.
Et là, il commence à me parler de tous les derniers jeux auxquels il a joués, qu'il télécharge sur Kazaa, sur Emule et que grâce à ça, il fait de sacrés économies, qu'il est en train de télécharger Far Cry qui fait 5 Cds mais que sa bécane est pas assez puissante ...
Enfin tout un tas de conneries qui commençait déjà à me gonfler. A croire qu'il n'a personne à qui parler pour raconter sa vie au premier venu.
Cela dit, il était tellement fier et heureux de télécharger tout ce qui passe sur le net ... impossible de l'arrêter de parler bordel !
Tout ce que je voulais, c'est qu'il ferme sa grande gueule, alors j'ai pas eu le choix :
- vous savez Monsieur, je travaille à la brigade informatique de la répression des fraudes.
Là c'est clair, je l'ai vu se décomposer en l'espace d'une demie-seconde. Tout blanc le garçon !
Et je continue :
- Mais je peux rien faire, il faut que je sois accompagné d'un policier pour dresser un procès-verbal. La prochaine fois, soyez plus discret.
Le mec s'est quasiment barré en courant.
Le pauvre, il a eu la peur de sa vie mais il me saoulait tellement, c'était insupportable.
Il ne reviendra plus à Auchan celui-là.
-> Meilleur aveu 12/07/2004 Meilleur Aveu 12/07/2004 <-
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami (Envoyé 18 fois) -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Je n'ai jamais pu m'enquiller le corps enseignant quand j'étais élève, mais maintenant que je vois ça avec des yeux d'adulte au travers de ce que vivent mes enfants, ce que je pense d'eux est bien pire.
La plus grande de mes filles a un prof de maths qui ne peut pas la blairer d'après ce que j'ai compris.
Le mois dernier, elle me ramène un contrôle-surprise : note plutôt bonne avec 15/20. Quelques ratûres dûes au stress, un peu de blanc, mais rien de bien méchant. En fait, seule la dernière question du dernier exercice n'est pas résolue faute de temps.
Et là, je vois "-3 points pour présentation négligée" avec la petite touche du connard excédé par son métier : "si vous organisez votre copie comme votre vie, la 5ème risque d'être difficile."
Ma parole, j'ai la berlue ?!
3 points déduits pour présentation, je trouvais ça vraiment exagéré, mais la dernière phrase, c'est mesquin au possible.
Quel gros con... ça m'a rappelé de bons souvenirs en matière de profs qui n'ont qu'une idée en tête : humilier les élèves.
Ce genre de profs, ce n'est pas autre chose que de la chair à pâté pour gitan en manque de baston.
Donc, mot dans le cahier de correspondance, demande de rendez-vous en urgence pour justifications.
Vendredi en fin d'après-midi, je suis passé au collège et j'ai rencontré la tête de noeud.
Il voulait qu'on aille en salle des profs et que l'on asseoit :
"non, on est très bien ici au milieu des élèves pour vous dire ce que je pense de vos méthodes".
Pour résumer, je lui ai dit qu'il était très facile d'humilier une enfant de 11 ans et que c'est d'autant plus mesquin et inutile que c'est une bonne élève et qui ne bavarde pas. En fait, je lui ai fait peur car il a senti que j'avais très envie de lui décocher une trempe dans sa tronche de petit chef.
C'est vrai, il m'avait vraiment énervé mais il m'a rappelé que j'ai subi aussi ça sauf que moi je me suis fait exclure 3 jours de mon collège pour insulte au prof en plein cours (moyenne du troisième trimestre arrondie de 16,5 à 15 et ça, j'avais pas supporté. Motif : élève agité... à croire que c'est interdit d'avoir de la santé).
Je ne me souviens plus très bien mais j'avais dû dire tout haut et vraiment sans faire exprès tellement j'étais surpris d'un jugement si arbitraire : "oh l'enfoiré !".
Sûr que ça ne plaît pas mais il l'avait bien cherché.
En tout cas, quand j'ai quitté ce cher professeur, je lui ai rappelé que je serai fortement déçu s'il venait à se venger en lâchant une odieuse appréciation non-motivée sur le bulletin scolaire du troisième trimestre et que je n'hésiterai pas à faire réviser son appréciation.
Putain de prof à la con !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Il y a quelques mois déjà, mon ex-collègue et néanmoins ami Le Jeune a quitté nos locaux pour aller dans une boîte mieux payée. Dommage, c'était vraiment un mec sympa mais l'argent est le nerf de la guerre alors j'adhère complètement à son choix.
Mais comme c'est un gars super sympa et qu'on s'apprécie, il passe me voir de temps en temps ou chez moi ou au bureau à l'heure du déjeûner.
Il m'en a appris une bien bonne que je n'aurais jamais soupçonnée.
Il a été à un cheveu de se tringler la Garce que j'ai prise en photo en train de roupiller à son bureau.
Ce con n'a rien trouvé de mieux que de rester en contact avec elle tous ces derniers mois. Ils bouffent ensemble le midi au resto, s'envoient des mails et chattent comme des gorets la moitié de l'après-midi.
Il m'a raconté qu'il y a trois semaines à peu près, elle lui a confié qu'elle aurait une soirée en célibataire dans les prochains jours (les mômes étant chez les grands-parents et son mari en astreinte pour la nuit).
Le Jeune a joué finement car il a réussi à l'inviter chez lui pour la soirée.
Et elle est venue. Pire que tout, il a réussi à la séduire (incroyable car La Garce est une femme farouchement fidèle).
Son physique accrocheur d'1m90 baraqué stické sur une tronche de blond aux yeux bleus avec en prime un killing-smile a eu raison des principes de La Garce.
Au moment de partir, elle était assez gênée et Le Jeune lui a dit :
"Je sais ce que tu éprouves pour moi même si c'est interdit".
Elle a piqué un phare et il l'a embrassée. Elle s'est laissée aller puis elle est rentrée chez elle.
Je m'en suis étouffé de rire en écoutant son récit surtout quand on sait qu'elle "ne comprend pas la notion d'infidélité", que "c'est contre-nature !" (je cite texto La Garce).
Depuis que je suis revenu à mon bureau, je la regarde comme la dernière des grognasses. Déjà qu'elle craint que je diffuse sa photo où elle est en train de pioncer... Si elle me sort un mot de travers, je lui rappellerai son escapade très ... "love".
Mais ce n'est pas très stratégique car Le Jeune a décidé de passer à la vitesse supérieure et il rêve de se la faire. Il attend la prochaine occasion et moi j'attends la suite du feuilleton.
Cette infâme pétasse va payer pour ce qu'elle a osé me faire il y a cinq ans : la destruction de mon ancienne équipe qui comprenait six personnes. Tu vas morfler La Garce, c'est juré !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Oh que les femmes sont jalouses... Quelques aveux insignifiants sur Pro et c'est la panique !
D'ailleurs, à propos de jalousie, ma rouquine a farouchement défendu son territoire ce week-end.
Nous étions invités Samedi Soir au Dupleix à Paris pour fêter les 30 ans d'une copine à ma femme. Etant entouré de célibataires bien fêtards, le petit couple que nous sommes est bien sûr un peu décalé. Pas grave, je me tape quelques Smirnoff Ice histoire de danser plus facilement. Je vais avec ma femme dans la salle Disco danser un peu. Comme il était déjà 3h30 du matin, ma femme me lâche pour se reposer. Une blonde dans les 35 ans s'approche et commence à danser avec moi. On est serré comme des sardines et vraiment, elle me colle de près. Je me laisse faire, c'est pas désagréable après tout. On a dansé un bon moment tous les deux. Et puis, ma femme vient me retrouver. Elle me prend dans ses bras et la Blonde se colle à nous !
Alors, ma femme m'a embrassé d'une façon qui voulait dire "Casse-toi, il est à moi" et la Blonde a lâché prise.
C'est bon de se sentir possédé... j'avoue !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Je me fais critiquer sur mon absence au rendez-vous avec Proantibiotik. Ainsi soit-il et ça me passe largement au-dessus de l'épaule. Pro est LA plus belle jeune femme de Javoue.com mais surtout la plus charmante. C'est ce qui manque à nombre de personnes féminines sur ce site quelque soit leur âge.
Tout le monde n'a pas le charme que Pro possède. Les critiques sur mon absence au rendez-vous tant attendu en sont la preuve.
Et comme par hasard, la seule a ne pas m'avoir critiqué est ... Pro.
Déçue certes mais pas fâchée. Et elle a bien raison de ne pas être fâchée car j'entretiendrais toujours une relation aussi sincère et forte que celle qui me lie à Pro.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Ma chère Proantibiotik, je suis vraiment désolé de ce terrible loupé. Je suppose que tu avais dû t'habiller pour l'occasion et vraiment, j'aurais bien voulu voir ça de mes yeux et qui sait, peut-être même toucher !
Enfin, ce n'est que partie remise et j'espère bien te faire le gros câlin que tu attends depuis si longtemps.
D'ailleurs, il faudra que tu me rappelles la promesse que je t'avais faite, ma mémoire joue toujours contre moi.
Ton chéri t'embrasse.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Me voilà revenu de Montpellier enfin !
Comme j'ai dû rentrer d'urgence au travail à cause d'une putain de réunion de merde (qui m'a fait louper mon rendez-vous galant avec Proantibiotik au passage), j'ai un peu roulé vite pour revenir sur Paris.
Au bout de deux heures de trajet, je vois au bord de la route, un couple d'une vingtaine d'années en train de faire du stop.
Ce n'est pas mon habitude de prendre des auto-stoppeurs mais aujourd'hui, je suis bien luné et ils m'ont l'air de camper sur le bord de la route depuis un moment.
Je m'arrête et je les embarque.
Vraiment très sympa.
Mais comme j'étais bien pressé il faut le dire, j'ai repris mon rythme de formule 1.
A un moment, j'avoue que j'ai foncé dans les 225 km/h. On entendait pas une mouche péter dans la voiture mais j'ai vu dans le rétro que la fille installée à l'arrière flippait un peu alors j'ai ralenti à 170-180...
En tout cas, jamais ils ne sont remontés sur Paris aussi vite !
Et bien sûr, ma femme m'a encore engueulé mais comme mon absence l'a privée de sexe pendant trois jours, elle n'allait pas rallonger une privation aussi longue.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Proantibiotik et moi-même avons marqué les esprits avec nos discussions un rien amoureuses.
Mais j'ai décidé de passer à la vitesse supérieure.
J'ai deux jours à passer à Montpellier (ce n'est qu'à 100 kilomètres de chez elle). Je pense qu'au retour, je vais faire un petit crochet par Avignon pour que Pro tienne la promesse qu'elle m'a faite il y a un an : un strip-tease très érotique.
Proantibiotik, es-tu toujours d'accord ou vas-tu te dégonfler à la dernière seconde ?
Je pense que je viendrais sévir dans le sud aux alentours des 11 et 12 Avril.
J'avoue que j'aimerai savoir ce qu'en pensent les filles et les garçons de Javoue.com sachant que Pro est une femme extrêmement belle et désirable.
Tout en sachant que je suis engagé familalement jusqu'au cou.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Je suis inscrit à un centre de sport de luxe qui se situe à quelques kilomètres de mon boulot. Ce n'est pas le genre d'ambiance que j'adore : beaucoup de femmes mûres très riches, de fils à papa qui viennent draguer de la femme mûre très riche, de maris de femmes mûres qui viennent draguer des minettes qui sont certainement les filles de femmes mûres très riches.
J'y vais car notre Comité d'Entreprise a négocié une ristourne énorme et là au moins, c'est dénué de nabots et de teigneux issus de la banlieue.
Bref... Après une bonne heure de sport intensif, je retourne aux vestiaires prendre une douche et renfiler mon costard de sous-chef.
Un mec bien garni de la bedaine entre juste après moi, se fout en short et baskettes pour aller courir. Mais avant de mettre son T-shirt, il sort un gros rouleau de cellophane et commence à s'enrouler plusieurs epaisseurs autour du ventre et tout ça bien serré !
Je le regarde assez surpris tout de même et j'ai pas pu m'empêcher de me foutre de sa gueule :
- Votre corset en film alimentaire vous va à ravir.
Ce con m'enchaîne :
- Si ça sort des vestiaires ce que t'as vu, je t'éclate...
Et là j'ai bien compris que ce connard ventripotent venait faire du sport pour draguer... enfin c'est ce qu'il croit car le genre portugais carreleur-maçon avec 20 kilos de trop, c'est le type de séduction qui est passé de mode. En tout cas, j'en suis convaincu.
Alors pour qu'il se calme, je lui sors :
- T'en fais pas, je sais fermer ma gueule.
- Tant mieux.
Il sort et va sur les tapis de course faire le mariol.
Mais moi, j'adore pousser le bouchon au-delà de toute limite et je n'ai pas froid aux yeux, surtout pas d'un pauvre gars.
Je sors des vestiaires, je passe devant les tapis de course, je m'approche de lui, je lui mets une belle tape amicale sur le dos qui claque le plastique au travers de son T-shirt et je hurle :
- perds pas ton corset en cellophane !
J'ai pu voir le visage rieur des autres coureurs et le sien livide et haineux en quittant la salle de course.
Faut pas être con pour s'enrouler le bide dans de la cellophane avant d'aller courir ?
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Ce week-end, j'ai avoué quelque chose dont je n'avais jamais parlé à ma femme : la vraie date de ma première expérience sexuelle.
C'est venu tout à fait par hasard. On parlait de notre plus grande fille (qui aura 12 ans à la fin de l'année) qui commence à s'éveiller aux sentiments du sexe opposé et donc à l'amour.
Ma femme dit : "La première fois que j'ai couché avec un garçon, j'avais presque 18 ans et toi tu en avais 16".
Je coupe tout de suite et je lui dis que j'avais menti à l'époque où on s'était rencontré car comme je tenais à elle, je ne voulais pas qu'elle me prenne pour un baiseur acharné. Et puis comme on en a jamais plus reparlé, j'ai oublié de lui dire la vérité.
Donc je lui avoue que ma première expérience sexuelle a eu lieu a 13 ans et demi. Ma femme était effarée et je me suis fait traiter une fois de plus de goret. Venant de sa part, je prends ça pour un compliment.
Maintenant, ma femme est affolée quand notre aînée parle avec un garçon.
Je n'aurais pas dû lui dire, elle va être infernale et je risque d'être privé de sexe, ce qui est pour moi la plus grande torture que l'on puisse m'infliger...
-> Meilleur aveu 15/03/2004 Meilleur Aveu 15/03/2004 <-
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Autant ma femme m'engueule à m'en péter les tympans quand j'achète un peu trop de matériel informatique pour mon ordinateur chéri, qu'au boulot je suis tout à fait libre de me commander ce qui me passe par la tête tant que j'ai une justification.
Et là, j'en ai trouvé une bonne : j'ai besoin d'un server de test pour un nouveau logiciel.
Bien sûr, c'est totalement faux. La vraie raison est que mon super portable (P4 2Ghz est plein comme une huître).
Mais j'ai pas envie de me faire chier à tout sauvegarder et transbahuter mes fichiers sur une nouvelle bécane.
Alors, commande d'un deuxième ordinateur : un joli P4 3Ghz avec un boitier noir et argenté, souris et clavier sans fil et un 19 pouces plat !
J'abuse mais c'est tellement bon. J'ai fini d'installer les codecs pour le DivX et là je suis en train de le remplir de MP3.
Ce sera ma station de musique et de jeux en réseau parce que je viens de passer à Quake III avec quelques collègues (on joue le midi un jour sur deux). C'est un vieux jeu mais il marche super bien.
Après, on installera peut-être Warcraft III.
Je crois que je suis bien parti pour rien foutre en 2004. C'est pas grave, j'ai eu une belle promotion y a pas longtemps : "après une promo, t'es bon pour le repos".
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Ma femme est enrhumée en ce moment. Comme il n'y avait plus de médicament efficace dans la l'armoire contre cette affreuse maladie (affreuse car ça la fait râler à qui mieux mieux et j'avoue que c'est réellement insupportable d'entendre quelqu'un geindre car il ne sait pas "souffrir" en silence).
Je décide donc de lui faire un Grog, le genre de truc que je ne fais jamais mais là manque de bol, je n'avais pas de rhum. J'ai remplacé le rhum par de l'eau de vie. Mais dans ma précipitation, j'en ai un peu trop mis et ma femme, ne tenant pas l'alcool, était carrément déchirée.
En fait, ça s'est bien passé, ça l'a fait s'endormir en même pas 5 minutes.
Seul point noir au tableau, elle s'est mise à ronfler comme un allemand et j'ai été obligé d'aller pioncer dans la salon, seul, sur ce putain de clic-clac que je déteste !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Déjà, je souhaite présenter mes excuses les plus humbles et les plus sincères à l'avoueuse la plus excitante du site : Proantibiotik bien sûr... puisque ton corps de déesse est toujours présent sur mon disque dur (pas la peine de demander, je ne partagerai avec personne cette photo unique et puis de toute façon, j'ai promis de la garder rien que pour moi).
Quant à EveiL.YuP, je compte bien me faire pardonner en chattant à l'occasion avec elle.
Avant de porter plainte, on peut tout à fait arranger cela à l'amiable. Pro, Ton Chéri t'embrasse !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Lundi était un jour mal choisi pour chatter avec moi car j'avais une revue de projet le matin et une énorme réunion de coordination l'après-midi.
J'ai tout de même pu abréger la revue de projet pour 12h30 pretextant que l'on avait parcouru la totalité des aspects et des problématiques.
J'arrive à mon bureau comme une fleur à 13h00 pour me connecter sur le chat en me disant que Proantibiotik sera très heureuse d'avoir mes coordonnées puisqu'elle pourra enfin me passer un coup de fil. Depuis le temps qu'on attend ça tous les deux !
Je lance Mirc et là message d'erreur à la mord-moi-le-noeud : Firewall : Connexion Rejected.
Putain de putain ! Le server de proxy a été changé. Je ne peux donc plus chatter du travail. C'est affreux je vais être obligé de travailler pour de vrai.
Enfin, le plus insupportable dans tout ça est de ne toujours pas avoir le numéro de Pro !
Quoiqu'être obligé de travailler, c'est vraiment dur ça aussi.
Mais ce n'est que partie remise ... En attendant, je serai connecté au chat très très souvent chaque fin d'après-midi de chez moi.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Pour Proantibiotik et rien que pour elle.

J'ai lu avec grande attention ton message et bien sûr mon organe naturel est comme si j'avais avalé un tube de viagra.
J'imagine ce qu'il se passerait si tu en prenais soin.
C'est promis : je serai sur le Chat le 16 Février à 13h00 mais je n'y resterai qu'une demie-heure.
J'ai une gigantesque réunion Lundi après-midi mais heureusement, il n'y aura pas La Garce.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Mon infecte et insoutenable collègue "La Garce" a cherché à me provoquer il y a quelques jours pendant une petite réunion de service (où il y avait notamment mon chef et d'autres de mes collaborateurs).
J'étais en train d'expliquer la teneur d'un nouveau projet qui me tient à coeur.
La Garce se réveille et commence à intervenir :
- C'est vraiment nécessaire de faire tout ça ? C'est pas un peu bête ?
Je reprends mes explications techniques car apparemment, elle n'avait pas vraiment saisi ce que je voulais dire.
Et puis, allez savoir ce qu'il s'est passé dans ma tête, j'ai commencé à regarder ses mèches de cheveux teintes en blond, et j'ai lâché l'exacte phrase :
- c'est vrai que tu t'y connais en bêtise, regarde, t'as des mèches qui poussent...
Tout le monde l'a regardé en rigolant et La Garce a piqué un vieux fard devant tout le monde : honteuse et furieuse !
Bien fait.
Ca c'était Vendredi Matin.
Lundi, elle se pointe au bureau teinte en brune et j'ai lancé tout fort :
- alors tu te sens moins bête ?
Mon chef, ayant assisté à la scène, j'ai - une fois de plus et je ne les compte plus depuis longtemps - été convoqué dans son bureau. En gros, ce serait bien que j'arrête de m'acharner sur elle.
Seraient-ils amants pour qu'il me dise ça ?? A tirer au clair !
En tout cas, ça fait du bien de mâter cette pétasse.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
C'est ça que j'adore dans les déclarations de Proantibiotik : son caractère mordant ! Mais je n'y peux rien si notre cher Webmaster est plus fonctionnaire que moi ! (Pardonne-moi Daniel, je t'utilise comme alibi).
En tout cas, n'hésite pas à laisser des coordonnées dans ton prochain aveu (elles ne seront pas publiées évidemment) ou sur le chat.
Sinon, comme je suis le seul apte sur ce site à juger ton physique (grâce à ton courrier rappelle-toi), sache que je n'y ai pas trouvé de défaut. Je vais finir par regretter mon mariage et mes enfants si ça continue.
J'adore te provoquer et jouer avec le feu au risque de me brûler les paluches.
En attendant, je vais plonger mon organe naturel dans l'eau froide...
J'avoue que Proantibiotik, c'est de la femme dans toute sa splendeur !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
J'ai eu le droit à deux jours de formation la semaine dernière sur Paris dans un centre de formation un peu minable qui était en rénovation. Franchement, on m'avait habitué à un niveau de confort bien supérieur : j'ai été bien déçu et j'étais surtout à deux doigts de faire demi-tour tellement je trouvais ça miteux... Vraiment j'aurais dû.
Déjà, le formateur nul : le prototype de l'informaticien caché derrière sa mèche de cheveux frontale pas taillée depuis 6 mois avec une paire de jumelles en guise de lunettes. Encore pour son look, je le pardonne. Là où il n'a pas assuré, c'est qu'il a réussi à me postillonner dessus à quasiment un mètre de distance ! Putain de goret à la con qui sait pas parler !
Deuxième point très noir, ce sont les toilettes : je suis un monsieur, c'est vrai que je pourrais faire le mural et arroser à tout va mais j'ai un peu de respect pour les femmes de ménage qui n'y sont pour rien dans cette sombre histoire. Non, le problème était bien différent. La secrétaire à l'accueil m'avait prévenu que les toilettes "hommes" allaient être en rénovation et que je risquais d'avoir quelques soucis. Comme elle n'a pas détaillé plus, je n'ai pas bien saisi ce qu'elle voulait me dire et comme de toute façon j'étais en retard, je n'avais pas le temps pour plus d'explication.
Donc à 11h00, pause : je suis le seul mec de la formation (on est 4), je me dirige dans ces fameuses toilettes et je m'aperçois qu'il n'y a déjà pas de cabines individuelles, mais uniquement des WCs muraux (mauvais point) mais surtout que ces fameux WCs ont été posés trop haut !! J'ai halluciné au point que je me demandais si je n'étais pas en train de rêver. Bien entendu, j'ai espéré pouvoir pisser malgré la différence de hauteur. Hé bien non, rien à faire, même en me mettant sur la pointe des pieds et en poussant sur les reins pour avoir assez de pression, j'ai bien vu que j'étais condamné à m'uriner dessus si je tentais le coup.
Bon allez c'est parti, je vais faire de l'exhibition dans les toilettes des femmes, c'est juste en face. J'ouvre la porte brutalement car l'envie de me soulager commençait à me bruler le bas-ventre et j'étais persuadé qu'il n'y aurait plus personne. Manque de bol, une nana de la formation était en train de se remaquiller...
- Qu'est-ce que vous faites là ? C'est en face pour vous ! dit-elle sur un ton désagréable dans le genre tu sais pas lire les signes sur les portes.
Avec mon talent diplomatique habituel, je lui répondis :
- Je vous suggère de comparer ma taille physique globale et la hauteur des urinoirs hommes et vous comprendrez aisément la raison de ma présence dans ce local d'hygiène."
"Connasse" manquait en mot de conclusion mais je suis poli.

J'avoue que ça a été la pire formation ! Deux jours par-dessus le marché... J'irais bien me consoler dans les bras de Proantibiotik !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Mon bâtard de dentiste n'en a pas fini avec moi. Il a fini ma couronne... enfin ! Mais évidemment, ce n'était que le début de mes souffrances et j'ai appris hier qu'il avait l'intention de me coller deux couronnes supplémentaires au fond de la mâchoire (2 molaires qui seront bientôt mortes si on ne fait rien). Ca ne m'enchante pas spécialement mais quand je vois le super boulot qu'il a fait pour la dernière, je dois avouer que ça valait le coup de souffrir. En plus, elle est métallique et pas teintée et elle est ultra brillante. Encore deux ou trois comme ça et j'aurais la même mâchoire qu'un Terminator !
Ce n'est pas pour être graveleux, mais j'avais quand même trop mal aux gencives hier soir pour croquer le clitoris de ma femme. Elle fut déçue mais je cite : "ce n'est que partie remise..."
Tant mieux, ce week-end, les enfants seront chez les grands-parents.
-> Meilleur aveu 26/01/2004 Meilleur Aveu 26/01/2004 <-
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
Ma chère Proantibiotik... Je sais que tu vas être ravie d'apprendre l'aveu suivant : la température de mon pantalon chauffe à chaque fois que tu m'écris !
Mais... j'avoue également que je suis toujours fidèle à moi-même. Je suis toujours imprégné des méfaits de l'éducation parentale et si je suis fidèle à moi-même, je le suis aussi à la personne que j'aime mais arriveras-tu à me détourner ?
Je te mets au défi. Ton avoueur chéri t'embrasse tendrement.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Antibiotik, 32 ans, Paris
J'adore le proxy de ma société. Des fois, il conserve la connexion de la dernière personne qui est allée sur un site. Les sites de commande par Carte Bancaire, ça marche pas évidemment c'est beaucoup trop sécurisé, mais des sites plus légers comme Meetic pour aller draguer pendant les heures de boulot, ça il garde.
En fait, je m'en suis aperçu par hasard. Pas de fausses idées, c'est pas moi qui y vais c'est le Vieux (car c'est fini avec sa poupée de 33 ans et les organes génitaux de sa femme sont bons pour le musée) et il s'étonnait de toujours avoir la page "derniers contacts" de quelqu'un d'autre ; dans tous les cas, ce n'était pas la sienne. Comme je suis son dépanneur quand il a un pépin, j'ai regardé de plus près et je me suis aperçu qu'effectivement, à chaque fois qu'il se colle sur Meetic, la page d'un autre mec s'affiche, un mec du boulot bien sûr. En toute innocence, qu'est-ce qu'il me reste à faire : voir qui c'est ! J'ai cliqué sur Informations Personnelles et là coup de théâtre : ces imbéciles chez Meetic ne cryptent pas le mot de passe.
J'ai noté le nom du compte, le mot de passe et j'ai passé l'après-midi à discuter avec plusieurs de ses contacts. Hoho ! J'ai bien rigolé... d'autant plus que sur son profil, il est marqué en résumé : je ne cherche que des amies. Mon cul oui ! C'est un menteur de première (je m'en suis rendu compte en lisant tous les messages car il efface rien le coco). Sur les 3 nanas avec lesquelles j'ai chattées, y en a une que j'ai réussi à embobiner et je pense qu'elle est chaude pour coucher. La pauvre... si elle savait la tête de noeud qu'elle va se taper. J'ai mal pour elle. Comme quoi beaucoup de nanas aiment les branquignoles et cas sociaux.
Ah oui, son nom de compte est "admirateurinconnu".
Maintenant, quand je croise ce type dans nos locaux, je suis mort de rire et y'a de quoi.
Surtout quand on sait qu'il a été embauché pour une mission temporaire et qu'il fait du Meetic au moins la moitié de la journée. Encore un qui nous côute cher pour draguer sur le Net... mais au moins, je l'ai grillé.
J'avoue que je suis fier.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -


Page Suivante >

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2020 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou