Recherche

Avouer - Tous les aveux - Meilleurs aveux

Bêtises - Amour Fou - Multizaveux - Inclassable
Vantards - Ras le bol - Aïe - Trompé - Interdits

JAVOUE.com en page d'accueil - JAVOUE.com dans les favoris - Recommander ce site - PressBook - Un aveu au hasard

29 aveux trouvés
Nous sommes sur la page 1 / 2

Capricam, 29 ans, Arras
J'avoue 2015 est officiellement une année de merde... Mon couple défaille et ça me trouble. Je pensais avoir trouver le bon...
J'avoue, niveau santé, c'est acté un an d'em......s, je dois encore et pour la quatrième fois un opération dite bénigne mais qui sur moi ne l'est plus car ce qu'il arrive n'est pas ce qui se passe normalement et au bout d'un an c'est beaucoup.

Ma sep m'a joué un tour à ma visite semestrielle. des réflexes asymétriques, plus vifs du côté gauche, mon côté fort certes léger mais malgré cela m'a remué. Après ce jour là il faisait chaud, j'étais exténuée.... on verra à la prochaine.
Hier pour ma fête, et pour finir ce long weekend ! J'avoue j'ai fini en beauté le weekend. Perdre le contrôle de son véhicule sur route gravillonnée et se retrouver dans le fossé. Belle performance je trouve ! C'est ironique bien sûr...

J'avoue j'ai eu peur et me dit que ça aurait pu être pire car au final et fort heureusement personne n'a été impliqué mis à part moi.
J'avoue que si je n'avais pas contre braqué, j'aurai filé droit dans le fossé et six pied sous terre.
J'avoue dans l'histoire j'ai eu une chance monstre.

J'avoue je rêve de dormir là et de mettre fin à cette mauvaise série.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 29 ans, Arras
J'avoue je suis folle de lui, folle de B, rencontré il y a quasiment un an sur un terrain de foot.
J'avoue ça n'est pas facile tout les jours étant donné son travail.
J'avoue, il m'a dit qu'il allait certainement partir du côté de Bordeaux.
Je me tâte à le suivre et continuer de vivre vraiment enfin plutôt le vivre pleinement car il serait fixe !
J'avoue je ne sais pas et j'ai surtout peur de le regretter.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 28 ans, Arras
J'avoue j'ai fait une recherche sur j'avoue sur tout ce que j'avais avoué et tout les aveux attenants.
J'avoue que je vais fêter mes dix ans sur ce site via des aveux d'amours fous, des aveux plus personnels, des aveux cocasses... bref de tout.
J'avoue concernant mes amours c'était un peu nébuleux et en juin dernier j'ai rencontré B, sur un terrain de football. Certes je le connaissais d'auparavant mais n'y avait pas prêté attention alors qu'apparemment lui oui.
J'avoue je pourrai en tomber amoureuse, il y a cette petite chose chez lui, ce je ne sais quoi qui fait que je m'accroche à lui. Ces petits papillons dans l'estomac sont vraiment agréables.
J'avoue il me trouve dingue pas dans le sens propre du terme bien que cela soit le cas mais magnifique, sublime. Il me dis que je suis sa perle.

J'avoue, la sclérose en plaques acquise ne m'affecte plus autant le moral. Je bénéficie d'un traitement oral qui me facilite la vie, je ne suis plus contrainte à ma petite valise réfrigérée, un avantage en somme. J'avoue que je pratique le sport avec modération, le handball est vraiment la passion qui m'anime. L'an dernier j'y ai laissé une de mes lèvres et j'ai eu le droit à mes cinq points de suture.

J'avoue je me ménage malgré tout, me stresse moins d'ailleurs le livre récupéré hier m'aidera à mon sens à progresser en ce sens...
J'avoue ma famille me couve comme un petit bébé bien que j'aimerai avoir le mien. Je suis la prunelle de leurs yeux. Ils vacillent quand je baille alors que je ne veux pas les inquiéter. J'avoue pendant les vacances la chaleur a failli me faire défaillir mais j'avais omis ma sœur et son chapeau et son eau.
J'avoue bien qu'il y ait une pièce défectueuse chez moi, je reste sereine. J'avoue, B est au courant depuis le premier jour et cela me soulage.
J'avoue qu'au niveau travail, je suis en plein mouvement. je souhaite partir de la société pour laquelle je travaille actuellement car financièrement ça ne colle plus. J'avoue je souhaite voir New York mais avant mes quarante ans. J'avoue j'ai confiance en mon avenir.
Enfin j'avoue et en revenant sur le début de mon aveu, j'ai recherché les aveux afférents à mon pseudo et je suis tombée sur ceux des gens qui m'ont cité et j'ai été touchée par la gentillesse de deux personnes qui n'ont avoué qu'une fois et cela m'a ému. Je me suis qu'ils ont pris 5 minutes de leur temps qui de nos jours est très précieux en posant quelques mots sur ce site. J'ai souri, le cœur s'est serré. J'avoue merci à eux.

J'avoue je n'en ai pas fini avec ce site ! Le chemin a parcourir est long et ne vient que de commencer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 28 ans, Arras
J'avoue qu'actuellement je me sens femme.
J'avoue que je suis crazy in love, elle est chatoyante, ravissante...
J'avoue que je suis folle, comme une femme enceinte j'ai des envies de malade.
J'avoue que ma carte bancaire n'est pas d'accord avec moi.
J'avoue que je m'en fous grave ! J'avoue je me plais, eh oui ça arrive.
J'avoue je suis dingue de robes en ce moment, j'en reçois huit bientôt.
J'avoue que je suis boulimique de robes, de fringues, de sacs, de tout. J'adore avoir le choix !
J'avoue je pense à avoir aussi vite que possible un dressing digne de ce nom.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 27 ans, Arras
Oui j'avoue et pour une fois dans la section vantards, quel scoop...
J'avoue en période de carnaval c'est embrassez qui vous voudrez et j'avoue cette année ça a été un vrai défilé.
J'avoue je ne cherche personne mais bon apparemment je dois bénéficier d'un charisme incroyable (j'ai vachement confiance en moi).
Bref que ce soit en coccinelle, en bagnarde, en star du rock, pirate ou en elfe des bois ça marche et ce à mon plus grand étonnement.
Bref, cette année il y a eu de belles rencontres mais rien de physique.
J'avoue le plus jeune embrassé c'est C., frère d'une amie de 19 ans mais c'était trop étrange.
J'avoue il y en a eu d'autres dont je me moque du prénom, ah non il y a eu un autre C.
J'avoue G, est trop mignon.
J'avoue la première que l'on s'est croisé, il était maquillé et moi non.
J'avoue qu'il m'a fait de sacrés compliments.
J'avoue on s'est revu ce week-end ; un mois après et c'était bizarre mais dans le bon sens. Un peu gênés mais il est juste à tomber physiquement parlant et mentalement même plus jeune, il a les pieds sur terre.
J'avoue on verra où le vent me portera.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 26 ans, Arras
J'avoue je pense devenr accro... accro à lui... à F.

J'avoue, il a été mon coup d'un soir durant l'été 2000.
C'était bien même s'il m'a quasiment mise dehors comme une vieille chaussette.

J'avoue en six ans, je ne l'ai jamais oublié, est-ce du au fait que nous soyons tout deux nés le même jour quasiment à la même heure mais à deux de différences ou à ses magnifiques yeux bleus, son sourire, sa gentillesse, le mystère émanant de sa personne, la peine qu'il porte sur ses épaules, son tatouage, son piercing ? Bref, j'avoue en fait je crois que c'est la totalité...

J'avoue que nous nous sommes recroisés sur un fameux réseau social cet été...

J'étais en "couple", mais il m'a faite défaillir...

Il m'a demandé en ami, j'ai dit oui et faute de news de sa part j'ai fait le deuxième pas. Nous avons longuement discuté.

Il a fait le troisième pas en m'invitant au ciné.

Le quatrième a été fait samedi dernier, les magasins pour lui.

Et le cinquième chez lui ce week end.

J'avoue, il connait les gros traits de ma personnalité, ce qu'il ne tourne pas rond chez moi et en fait il s'en fiche comme de l'an quarante.

La semaine, je suis à 120 kilomètres de lui, en fait ma famille et lui vivent dans la même ville, la ville où j'ai passé toute mon enfance.

Je reste là où je suis pour le travail, je voulais déjà revenir pour être proche des miens mais effectivement au jour d'aujourd'hui j'ai une nouvelle raison, lui.

Dans nos diverses discutions et principalement celle de ce week end, lorsqu'on évoquait la distance, il m'a lui même dit, "oui ta famille et tu as une raison de plus, moi".

Je ne sais pas comment le prendre sachant qu'il est un peu bipolaire mais je le prends comme tel.

Prochaine mission : trouver du boulot ici sur la côte, j'avoue la mission n'est pas mince mais je suis pugnace.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 26 ans, Arras
J'avoue, j'arrive à me mettre seule dans la panade...
Eh oui, je suis faible. Il y a quelques mois de ce cela un plan d'un soir, F., d'il y a six m'avait invité sur ce fameux réseau social coté en bourse, invitation aussitôt annulée et de ce fait j'avais cru avoir halluciné.
J'avoue, que cette invitation est réapparue cette semaine, je me suis dite ok et à lui aussi.
J'avoue, cette semaine j'ai du réfréner les ardeurs d'un ami, G., et il a enfin compris et ce forcément à ses dépens mais je lui ai fait du mal et ça m'ennuie.
J'avoue, M. souhaite me revoir également, mon ex avec qui j'ai passé trois années et des poussières.
J'avoue J., m'attend patiemment mais j'avoue je suis perdue vis à vis de lui.
J'avoue, je vais accepter le rdv avec F., attendre la rentrée pour M., G. je le vois en septembre en amie et J. on verra.
J'avoue, j'ai l'impression d’être au QG des Men in black avec ces initiales... et K. ah oui K. existe mais j'avoue non merci.
J'avoue être dans une impasse.
J'avoue qu'avec tout ce que j'ai traversé aussi bien dans ma vie sentimentale, ma santé et ma vie professionnelle, je suis à bout.
J'avoue, je ne sais pas qui je suis, je sais simplement que je veux le bonheur d'autrui même au détriment du mien.
J'avoue, je suis postée devant mon pc et rien ne me vient, j'aimerai tant partir et aller envoyer balader tout le monde.
J'avoue, qu'en ce bas monde, il y a des jours sans et bien là c'est le cas...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 26 ans, Arras
J'avoue je suis totalement flippée.
J'avoue, j'ai reçu un courrier de ma gynécologue suite au frottis qui n'est pas très rassurant.
J'avoue, ça me remets dans la situation d'il y trois ans quand j'ai appris ma maladie (cf. aveux).
J'avoue que j'ai peur de nouveau qu'on me dise le pire.
J'avoue, quand j'ai commencé mes examens en 2009, on m'a dit ce n'est pas grave et finalement c'est une sclérose en plaques, le pire.
J'avoue que je crois encore au pire.
J'avoue je me dis que je suis une grosse poissarde.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 26 ans, Arras
J'avoue je suis une vraie idiote. Si si, la fille niaise dans les films c'est moi.
J'avoue, je devrais passer à autre chose, ça fait un an.
J'avoue j'ai tenté de passer à autre chose en tombant dans les bras de G, A, J, J, A,T et M.
J'avoue je sais que ça fait beaucoup en un an et j'assume.
J'avoue il était tous différent, G doux et cultivé, A lui c'était le package complet (sportif, beau, doux, cultivé etc.), J plus vieux mais ça n'a pas marché, J plus vieux et lui non plus, A avec lui je m'entends bien c'est devenu un ami, T apparemment il n'y a pas eu le feeling et M c'était un coup de coeur.
J'avoue ma vie amoureuse n'est pas un long fleuve tranquille !
J'avoue pourtant j'aimerai soit le retrouver ou passer à autre chose car pendant un an j'ai voulu l'oublier.
J'avoue, j'aime plaire, être regardée, être désirée.
J'avoue j'ai envie d'avancer dans la vie car j'ai l'impression de stagner.
J'avoue que dans ma tête c'est relativement le bric à brac et un rangement à la verticale serait appréciable.
J'avoue aussi que je ne considère pas comme une fille facile, une salope. Je me considère davantage comme à la recherche du bon, celui qui me fera vibrer et qui mettra fin à cet engrenage.
J'avoue, j'adore l'expérience du premier rendez-vous, les blancs, l'incompréhension générée parfois mais aussi les fous rire et la magie des premiers instants...
J'avoue en ce moment c'est le chaos total et préfère seule plutôt que faire des choses que je regretterai peut être.
J'avoue je me suis même intéressée aux bars à champagne juste pour le fric possible à faire mais je sais que ça n'a pas bonne presse donc non !
Je vais davantage m'intéresser aux bars traditionnels, aux restaurants de restauration rapide ou comme je le dis depuis longtemps peindre !
J'avoue pour faire bref, je voudrais juste avoir quelqu'un de bien à mes côtés qui me rendra heureuse dans la vie de tout les jours , au lit (bah oui), avec qui je pourrai bâtir un avenir et puis après je serais peut être complète !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue, j'en ai relativement que ces mecs m'ayant "mise" dehors reviennent trois mois après pour me dire "oups"...
J'avoue je leur réponds "tu n'aurais pas pu t'en rendre compte le jour j ?".
J'avoue je me trouve banale, je vais finir par croire que je suis canon...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue que je suis sans doute à interner...
J'avoue qu'il est sans doute l'une rare personne que j'ai pu croiser dans ma petite vie munie d'une bonté, pureté, honnêteté et d'une innocence aussi importante qu'intéressante.
J'avoue qu'il sait ce que j'ai et bien qu'effrayé, à mon sens, bien qu'il ne se démonte pas devant moi, au contraire, il souhaite avancer avec moi.
J'avoue que ça me fait chaud au coeur et que ça m'effraie par la même occasion.
J'avoue je dois paraitre pour folle à penser le rejeter, rien que cette idée me parait sotte une fois écrire, il est prévenant, doux, compréhensif, protecteur, drôle, sportif...
J'avoue aussi qu'ayant été tant déçue par la gente masculine que cette idée me passe par la tête de linotte que je suis.
J'avoue que je ne souhaite en aucun cas en faire un casse croute car il ne le mérite pas le moins du monde.
J'avoue sa présence, son sourire à me faire perdre la tête et son regard doux et amoureux me mettent en joie.
J'avoue ses constatations et ses dénégations lorsque je me rabaisse par des "je n'en vaux pas la peine", me touchent et me rappelle à mes amours d'adolescente, d'universitaire...
Je ne sais guère comment cette histoire qui a commencé dans une soirée (ce qui est un truc qui ne m'attire guère) et moi quelque peu éméchée (c'est peu de le dire) va se poursuivre.
La différence d'âge est, j'avoue un truc qui pourrait l'effrayer, comme ma maladie car il sait de la possible manière dont cette sep pourrait prendre le dessus sur moi, de nos kilomètres...
J'avoue je ne le comprends pas, des petites brunes aux pommettes bombées lorsqu'elles sourient il en existe des tas.
Il m'a dit je t'aime et j'avoue ça m'a effrayé et touché dans le même car c'était honnête et irréfléchi en fait sincère. Ses yeux le criaient haut et fort !
J'avoue je ne lui ai pas répondu et lui ai expliqué pourquoi.
J'avoue que c'est sans doute l'homme le plus vrai, bon et pur que j'ai pu rencontré depuis un bout de temps et du haut de ses vingt ans c'est touchant.
J'avoue bien qu'ayant un orfèvrier, deux ingénieurs et j'en passe à mes pieds, cet étudiant a su me convaincre que l'amour n'a pas d'âge, ni de compte en banque, l'amour c'est juste des étoiles dans les yeux de chacun, juste des sourires qui font se soulever des commissures, des mains entrelacées...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue j'en ai marre de tous ces mecs qui assure pas, marre des mecs qui disent vouloir se poser et finalement que nenni !
J'avoue je suis charmante (pas canon mais charmante, de toutes façons je n'ai pas les mensurations) et je vais l'assumer.
J'avoue je vais me la jouer et faire ma "croqueuse d'homme" s'il faut et puis c'est tout et ça sera ainsi !
J'avoue ça me fera un bien fou de voir les têtes déconfites des mecs pour une fois ! Juste une fois je voudrais bien voir quelqu'un à ma place, parce qu'avoir mal et être remballée et rembarrée je suis usée !

J'avoue j'ai fait un bilan de ma vie sentimentale en mangeant un sandwich bien frais et préparé devant les yeux et je me dis que tous ceux avec qui j'ai pu être ont été vraiment pas mal vraiment bien faits !
J'avoue je ne suis pas vantarde mais je ne me suis pas rendue compte de ce que je suis avant ce petit bilan personnel et puis j'avoue qu'en ce moment je me fais pas mal draguer donc ça aide à se dire certaines choses !

J'avoue je ne vais pas me pavaner mais je ne vais avoir l'oeil dans ma poche !
J'avoue je veux m’éclater dans le bon sens du terme et profiter à mort avant que le bon se décide enfin à se faire voir.
J'avoue je vais vraiment me la jouer Man Eater !
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue il me rend heureuse, entière, complète...
J'avoue qu'après cette relation assez hard pour moi qui m'a laissé toute abîmée et cabossée dans tout les sens du terme, je ne croyais en rien du tout et surtout pas en une nouvelle relation d'avenir (et ce n'est pas pour autant que j'allais fureter de droite à gauche si lui n'arrivait pas, je ne suis pas une "man eater" !)

J'avoue que je l'ai modéré au début en lui disant "fait attention ça prendra du temps", oui certes ça prendra du temps néanmoins j'ai envie de guérir dans ses bras, avec ses mots, dans ses yeux bleus... oui je sais je suis encore et beaucoup trop fleur bleue mais je veux y croire. Il est si tout et je sais qu'il prendra soin de moi et dieu sait qu'il faut. Il ne me fera jamais de mal volontairement.

J'avoue ça parait bizarre pour moi parce que je ne croyais pas qu'un homme soit ainsi et surtout que je ne pouvais pas refaire confiance aussi vite mais à lui si. Il est passée par des relations aussi chaotiques que les miennes donc il me comprends. Il est tout simplement bon. C'est le terme. Il me donne le sourire qui avait disparu, la tête dans les nuages et cette impression d'être pleine à rabord de bonheur.

J'avoue il sait ce que j'ai, ce truc en plus que je ne lui ai pas caché (cf. précédent aveu) néanmoins il ne s'en préoccupe pas. il n'en a cure !

Il me trouve belle alors que je tout à fait normale enfin ça va je n'ai pas à me plaindre, drôle, cultivée et sans prise de tête.

Que demander de plus mis à part que tout reste ainsi, que mon ex me fiche la paix car après tout c'est lui qui me met à la porte et celui qui fait me sentir bien revienne de ses vacances ! ça j'ai hâte il me fait tout simplement vibrer.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue que je suis bien avec lui, je rêve et souris de nouveau.
J'avoue j'adore me balader main dans la main avec lui...
J'avoue je suis moi même et ça fait un pur et grand bien.
J'avoue j'ai l'impression d'être une gamine à nouveau et j'avoue je m'en fous parce que finalement c'est génial.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue qu'en ce moment j'ai total la banane...
J'avoue que ce n'est pas grâce à mon "fiancé" qui ne l'est plus depuis qu'il m'a dit "je t'aime plus, ma demande ne tient plus".
J'avoue que je t'ai rencontré toi après qu'il m'est dit tout cela.
J'avoue que tu es tout ce que j'attends même bien plus encore.
J'avoue qu'également tu m'acceptes tel que je suis, défauts et qualités comprises mais tu acceptes également ce que j'ai (cf. aveux précédents) et tu n'as pas peur, tu t'en fiches.
J'avoue je suis totalement soufflée, j'ai l'impression d'être une ado, vivre dans le secret cette histoire pour le moment et y aller doucement et cela j'aime...
J'avoue j'ai envie de voir où nous allons car tu m'intéresses beaucoup plus cela ne devrait l'être...
Et j'avoue que je tiendrais malgré les soixante kilomètres nous séparant.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue que je "parle" avec ce fameux monsieur... qui me plait tant depuis cette semaine via des emails...
J'avoue qu'il n'y a rien de choquant juste une discussion entre "amis"... il n'y a ni je t'aime, ni bisous, ni je t'embrasse...
J'avoue que malgré tout je me sens mal vis à vis de mon compagnon à qui j'ai dit que lui et moi ça ne rimait plus à rien.
J'avoue je sais que c'est immoral mais je suis totalement perdue...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 25 ans, Arras
J'avoue qu'il me plait, il me fait rire, il est mignon, sportif, cultivé bref tout ce qu'il me plait
j'avoue je pense que ce soit réciproque vu de la manière dont il me regarde, il rit même si ce n'est pas forcément drôle, me propose de lui servir de guide et n'oublie presque pas mon anniversaire (à trois jours près).
J'avoue que je l'ai rencontré trop tard... J'avoue que je ne lui aurais sans doute pas dit non si je n'avais pas été en couple...
J'avoue que je suis pas malheureuse avec mon actuel mais bon comme qui dirait tant pis c'est la vie...
Si tu aurais débarqué en juillet dernier dans ma vie j'aurais sans hésiter lâcher l'actuel sauf que tu ne l'as pas fait et de plus tu étais en couple à cette époque.

J'avoue la vie est totalement injuste.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 24 ans, Arras
J'avoue j'ai aimé l'aveu de Iam, 21 ans, Bruxelles.
J'avoue ca m'a fait chaud au coeur.
J'avoue an aucun cas je n'aurais baissé les bras mais ca me les remonte bien haut.
Merci Iam et bonjour à ta maman.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 24 ans, Arras
J'avoue j'ai été un peu déçue quand tu m'as dit que tu voulais me voir finir ma saison de handball avant d'avoir un petit loulou.
J'avoue j'ai été davantage déçu quand tu m'as dit que ce n'était pas une priorité...
J'avoue j'ai arrêté traitement pour la SEP et pilule pour toi et maintenant toi tu me balance ça en pleine tête.
j'avoue je suis en fait complétement anéantie...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 24 ans, Arras
J'avoue que j'allais au boulot pendant un jour de grève.
Je prends ma route quotidienne, roule tranquillement jusqu'au moment au loin dans un rond point barrage de gendarmerie.
J'avoue je me suis dit oh chouette une journée de repos et puis je me suis ressaisie.
Je m'arrête au niveau d'un des gendarmes et j'avoue j'ai sorti mon grand sourire. (pas bien).
"bonjour Monsieur, comment je fais pour aller à Cambrai ?"
Le monsieur me répond "vous y êtes obligée ?"
"Ben oui, je bosse la bas, si j'y serais pas obligée, je serais pas maquillée, coiffée bien habillée et levée depuis 6h30 !"
"Ah ben passez par là".

Et la le monsieur bien gentil, me fait un petit passage pour prendre ma route.

J'avoue c'est pas bien d'être si innocente et avoir un joli sourire parce que c'est vraiment des armes efficaces...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 24 ans, Arras
J'avoue que je porte en moi un grand secret.
J'avoue que ce secret a un nom.
J'avoue qu'il n'est pas facile de vivre avec cela.
j'avoue que je suis malade.
J'avoue que ce n'est pas guérissable, on peut juste ralentir le processus.
J'avoue, c'est dur de parfois vivre avec cela même si j'ai une vie aussi normale que possible, je fais du sport, je travaille à plein temps, j'ai un amoureux... comme vous.
J'avoue que j'espère que ca ne se manifestera plus, eh oui c'est aléatoire comme les chiffres du loto.
J'avoue que j'aurais aimé ne pas piocher le numéro perdant au jeu de la vie.
j'avoue malgré tout que je préfère que ca soit moi plutôt qu'une de mes soeurs.
j'avoue, lorsqu'on en parle on dit que j'ai du courage.
j'avoue, je dois sortir du placard... car une petite partie sait ce que j'ai.
J'avoue que j'espère un jour que la mentalité des gens changera.
Oui j'avoue je suis atteinte de la sclérose en plaques, maladie fidèle et qui se fait de temps à autre voir mais qui peut provoquer des lésions irréversibles à n'importe quel niveau.
J'avoue que ca me fait peur mais j'avoue que chaque jour est un nouveau combat que je ne vaux guère perdre.
j'avoue également que je ne désire pas qu'on me regarde avec pitié.
J'avoue que chaque jour est une nouveauté car je ne sais vraiment pas ce qui m'attend le lendemain.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 24 ans, Arras
J'avoue j'ai bien failli me taper la honte comme il faut au boulot.
On rentrait dans le bureau avec les collègues et tous disent qu'il y a une odeur latente désagréable.
Je sens je me dis oui ils doivent rêver.
Je me baisse pour faire mon lacet et la j'avoue que j'aurai bien pu me taper la honte comme il se doit.
Ben oui en m'abaissant, je vois dépassée mais coincée dans mon pantalon qui se resserre au niveau des chevilles, la culotte de la veille.
J'avoue que j'ai eu honte sur le coup, je l'ai attrapée d'un geste vif et l'ai mise en faisant mine de rien dans mon sac.
j'avoue que j'en ai bien ri avec mon ami en rentrant chez moi au soir. j'avoue que je vérifierai qu'il ne traine rien dans mes pantalons lorsque c'est lui qui me déshabille sous peine de honte totale...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 23 ans, Arras
J'avoue 2009 a été la pire année que j'ai vecu.
J'avoue en juin on m'a annoncé que j'avais peut-être une sclérose...
J'avoue que je n'ai pas baissé les bras et j'ai continué mon handball.
J'avoue qu'il y a quelques jours je me suis dit que j'étais maudite... j'avoue que je me suis faite une sérieuse entorse au genou et une rupture du ligament croisé antérieur et tout ca sur le même genou et grâce au handball.
J'avoue j'ai de la peine rien qu'à savoir que je ne jouerai pas avant septembre si ma rééducation est bonne, ben oui je me fait opéré rien que ça.
J'avoue que mon genou pourri ne m'empêche pas de conduire même si j'ai l'attele et je suis fière de moi rien que pour cela même si je devrais pas ! Mon médecin m'avait donné un mois d'arrêt que je n'ai pas utilisé !
J'avoue que je suis totalement irresponsable rien qu'à faire ceci... Mais bon
J'avoue que je vais avoir 24 ans le 27 dcembre et à dire vrai je m'en fiche ! J'ai même pas envie de le fêter...
J'avoue je suis une totale fleur bleue malgré le fait que je sois miss catastrophe (ça c'est indéniable, encore ce matin j'ai cassé une brosse à cheveux sans le vouloir et ai failli tombé dans les escaliers... super avec une attele)...
J'avoue espérer que 2010 soit meilleur pour moi (bon c'est pas dur après 2009)
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 23 ans, Arras
J'avoue que pendant j'ai été hospitalisé à cause de ma potentielle maladie...
j'avoue j'ai eu le coeur arraché d'être si loin de mon amoureux pendant ces trois jours.
j'avoue que l'hôpital me fout la chair de poule.
j'avoue que j'ai été éxaminé sous toutes les coutures...
j'avoue qu'a la sortie ca n'allé pas trés bien, mon moral en a pris un coup.
j'avoue on m'a dit que je l'avais sans doute cette maladie et à vie car elle n'est pas guérissable
j'avoue je combats et ne me prends pas la tête avec cette mesquine traîtresse qui s'insinue tout doucement dans mon être.
j'avoue que cette manière d'agir pour cette maladie c'est vraiment horrible car on ne saitt jamais quand elle survient.
j'avoue je n'en ai pas parlé à ma famille de peur de les effraiyaient plus qu'il ne le faut.
j'avoue j'accepte en silence ce qu'il m'arrive, aprés tout c'est le destin.
j'avoue je m'autorise d'y penser ( à elle)
j'avoue je prends la vie telle qu'elle vient et reste radieuse avec mon sourire indéfectible.
j'avoue je me moque de cette quoi? déjà...
j'avoue ca me fait du bien d'en parler même si je reste anonyme...
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -

Capricam, 23 ans, Arras
J'avoue que je me suis tapée la honte quand on a écouté ensemble "we are not what you think we are" de Mika...
J'avoue, j'aurai préféré ne pas entendre sa question ou ne pas y répondre.
J'avoue que je suis loin d'être mauvaise en anglais sans prétention.
J'avoue qu'il a bien ri après qu'il y ait eu un gros blanc de ma part !
J'avoue ça frisait le ridicule.
J'avoue qu'à cette fichu question," mais qu'est que ça signifie we are golden" je lui est répondu "ben on est des pommes" (en référence aux pommes golden).
On ne m'y prendra plus à faire des traductions de chansons.
Voir les autres aveux de cette personne - Envoyer cet aveu à un ami -


Page Suivante >

Recherche
Rechercher dans : Catégorie

© 1998 - 2019 Javoue.com - tous droits réservés
- Haut de page
Développement assuré par Gilou